Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 
 

Retour sur Tarbes-Nice

mardi 7 mars 2023 par Rédaction

Les Tarbais passent un nouveau cap

Ce cru 2022-2023, restera comme un des meilleurs crus depuis la Pro D2. Battre une grosse équipe de Nice, dos au mur, qui venait chercher sa qualification aux Phases Finales, est en soi un exploit. Mais un exploit accompli alors que Tarbes, déjà handicapé par les absences d’Erasmus, Lamothe, Seuvou, Vakacegu, sans compter celles de Lhusero, Millet, Belair, Berbizier, était privé d’Alofa, Levron et Dumestre. Avec Dulucq (22 ans), pour seul demi-de-mêlée depuis deux rencontres, avec une paire de centres à « l’ancienne » Paulet (1,80 m, 83 kg) et Descoubet (1,77 m, 74 kg), dont c’était la première association. En face, l’expérimenté Ormaechea (32 ans, international uruguayen), Fritz (106 kg) et Cutayar (97 kg) qui ont joué en vain aux bulldozers, rejoints à la mi-temps par Delage (90 kg).

Des kilos en moins à chaque poste

Malgré de nombreuses absences, Nice était venu avec une armada bien équipée à tous les étages avec un pack lourd et puissant. Avec une première ligne de 345 kg contre 331 kg, une seconde ligne de 239 kg contre de 217 kg et une troisième ligne de 322 kg contre 294 kg, le pack niçois était surpuissant. Idem du côté des rentrants avec 587 kg sur la bascule contre 555 kg. Sachant de plus, que Monfort n’est pas entré et que Nice avait mis un avant supplémentaire, soit 107 kg de plus de viande à remuer. Derrière, le poids était aussi à l’apanage de Nice avec 173 kg en demis contre 147 kg et 487 kg derrière contre 414 kg ! Cela en fait des tonnes de viandes à remuer pendant plus de 80 minutes. Tous ces calculs d’apothicaires pour mettre en exergue l’énorme abnégation, l’énorme énergie, l’énorme volonté et l’énorme solidarité des Tarbais face à des adversaires qui leur rendaient des dizaines de kilos. Filomeno et ses 132 kg était le seul tarbais à pouvoir rivaliser sur la balance, face aux 130 kg de Woki, aux 127 kg de Cancio et aux 125 kg de Lemaire…

Deux matchs référence de suite

Après Narbonne, dans le contenu, la justesse technique, l’envie, les Tarbais viennent de livrer un second match référence dans le combat, le courage, la solidarité et l’intensité face à un adversaire nettement supérieur en densité et en puissance. Ces deux derniers matchs resteront longtemps dans l’esprit de ceux qui les ont disputés, qui seront soudés à jamais, comme ceux de 2016 qui avaient été chercher avec leur tripes le maintien sportif en Pro D2 pour éviter la relégation en Fédérale 2, alors que le club était à l’agonie financière et avait écopé de huit points de pénalités. Le Groupe de 2016, compte tenu de la relégation financière en Fédérale 1, avait explosé mais celui de 2023 pourrait perdurer. Ce groupe vit bien et ces deux dernières rencontres ont provoqué un déclic. Dimanche, la majorité des joueurs se sont rendus ensemble assister au Derby Oursbelille-Bordères contre Lourdes deux clubs où jouent beaucoup d’anciens tarbais.

Tarbes N°1 de la Phase Retour

En deux week-ends les Tarbais ont éliminé les deux demi-finalistes d’il y a deux ans, dont l’ancien pensionnaire de Pro D2. Cette double victoire, contre deux adversaires directs, ont propulsé le Stado à la sixième place, juste devant Bourgoin leur adversaire de vendredi soir. Mais si on se réfère seulement à la Phase Retour, Tarbes est le N° 1, après la défaite à 0 point de Dax. Depuis le début de la Phase Retour, le Stado est invaincu avec six victoires, dont une bonifiée et un match nul, en sept rencontres. Les Tarbais, se sont imposés à Trélut contre Chambéry (22-16), Hyères-Carqueiranne (25-19), Nice (22-20) et en déplacement à Cognac (9-32), à Rennes (16-21) et à Narbonne (34-37). Seul point négatif le nul concédé à domicile contre Blagnac (29-29).

Classement

1er Tarbes : 27 points (6 V, 0 D, 1 N, 1 B)

2ème Dax : ­26 points (6 V, 1 D, 2 B)

3ème Albi : 24 points (5 V, 1 N, 1 D, 2 B)

4ème Valence-Romans : 23 points (5 V, 2 D, 3 B)

5ème Blagnac : 23 points (5 V, 1 N, 1 B)

6ème Bourgoin : 17 points (4 V, 3 D, 1 B)

7ème Chambéry : 17 points (3 V, 4 D, 5 B)

8ème Narbonne : 16 points (3 V, 4 D, 4 B)

9ème Bourg-en-Bresse : 14 points (3 V, 4 D, 2 B)

10ème Nice : 14 points (2 V, 1 N, 4 D, 4 B)

11ème Rennes : 12 points (2 V, 5 D, 4 B)

12ème Hyères-Carqueiranne : 11 points (2 V, 5 D, 3 B)

13ème Suresnes : 4 points (1 V, 6 D, 0 B)

14ème Cognac : 0 point (0 V, 7 D, 0 B)

 

Classement Britannique*

1er Dax : 15 points : (3 Vict. Ext., 3 B)

2ème Tarbes : 11 points (3 Vict. Ext., 1 Nul Dom., 1 B)

3ème Albi : 8 points (2 Vict. Ext., 1 Nul Dom., 2 B)

4ème Blagnac : 7 points (1 Vict. Ext., 1 Nul Ext., 1 B)

5ème Valence-Romans : 7 points (1 Vict. Ext., 3 B)

6ème Bourgoin : 5 points (1 Vict. Ext., 1 B)

7ème Narbonne : 4 points (2 Vict. Ext., 2 Déf. Dom., 4 B)

8ème Nice : 2 points (1 Nul Ext., 1 Déf. Dom, 4 B)

9ème Chambéry : 1 point (1 Vict. Ext., 2 Déf. Dom., 5 B)

10ème Rennes : 0 point (2 Déf. Dom., 1 Vict. Ext., 4 Bonus)

11ème Hyères-Carqueiranne : - 1 point (1 Déf. Dom., 3 B)

12ème Bourg-en-Bresse : - 2 points (1 Déf. Dom., 2 B)

13ème Suresnes : - 8 points (2 Déf. Dom., 0 B)

14ème Cognac : - 15 points (4 Déf. Dom., 1 B)

*Seuls sont comptabilisés les victoires en déplacement (+ 4 points), les nuls en déplacement (+ 2 points), les défaites à domicile (- 4 points), les nuls à domicile (- 2 points) et tous les points bonus…

 

Jean-Jacques Lasserre