Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Valence-Romans-Tarbes, vendredi à 19h00 au Stade Pompidou

vendredi 25 novembre 2022 par Rédaction

Valence-Romans : Repartir de l’avant

Le divorce acté en fin de saison entre le club et son Manager Général Johann Authier, au surlendemain d’une deuxième défaite consécutive est un signal fort envoyé par le club à ses joueurs avant la réception de Tarbes. Défaite interdite et reprise de la marche en avant pour terminer en tête et se qualifier directement pour les demi-finales. D’autant qu’en suivant, les Drômois se rendent chez le co-leader Bourg-en-Bresse et accueillent Chambéry pour terminer la Phase Aller.

Départ de Johann Authier en fin de saison

 

Même si Valence-Romans a réalisé un sans-faute, avec sept victoires, dont trois en déplacement et quatre bonus offensifs, il a joué contre des équipes de bas de tableau, comme Cognac (14ème), Rennes (13ème), Hyères-Carqueiranne (12ème), Nice (11ème), Narbonne (10ème), Suresnes (9ème) et de milieu de tableau comme Blagnac (4ème) et fait match nul à Bourgoin (7ème). Les Drômois ont buté à Albi (5ème) mais double demi-finaliste de Nationale et contre son Dauphin Dacquois. Cette défaite a été la goutte de trop pour le duo présidentiel qui a annoncé par un communiqué 48 heures après, que la collaboration avec Johann Authier prendrait fin à la fin de la saison en cours. Les Drômois sont sous pression et ils sont mis devant leurs responsabilités. Ils se doivent de réagir sur le terrain et de mouiller le maillot pour l’emporter nettement et prendre un bonus offensif. 

Peu de changements dans le Groupe

 

Le Staff a présenté son XV de départ et une liste de onze remplaçants qui devra être réduite à huit. On peut noter que sur ces onze joueurs huit sont des avants et trois des arrières. Quatre joueurs, dont trois titulaires Bruchet, Giresse, Meret et un remplaçant Dupas, ont été changés par rapport au Groupe défait par Dax. Le XV de départ est composé de treize des vingt-trois joueurs inscrits sur la feuille de match comme titulaires ou remplaçants. L’ailier Vargas et l’arrière Gobet, absents du Groupe dacquois, intègrent le XV de départ contre Tarbes.

Compos : 1 Aleo, 2 Marco-Pena, 3 Fincham, 4 Uys, 5 Goumat, 6 Armary (Cap.) 8 Iashagashvili, 7 Gicquel, 9 Menzel, 10 Moura, 11 Vargas, 12 Neiceru, 13 Pauvert, 14 Emerson, 15 Gobet

Groupe des remplaçants : Zouhair, Boundjema, Bailly, Pelo, Dyer, Groenewald, Girlando, Hayes, Thebault, Cazes, Bouldoire

 

Tarbes : Bien préparer la fin du Bloc

 

Pour Tarbes, qui n’ambitionne pas de remonter en fin de saison en Pro D2, l’équation n’est pas la même. Les Tarbais ambitionnent de terminer en haut de tableau et après ce déplacement sans frais, ils vont recevoir, coup sur coup, les deux autres leaders Dax et Bourg-en-Bresse, puis Chambéry, avant la trêve de fin d’année. La priorité n’est pas de s’offrir le scalp d’un VRD remonté comme une pendule, mais d’assurer son invincibilité à Trélut. De plus le Stado, qui n’a pas l’effectif XXL des Drômois, est privé, sur blessures de Massyn, Réal, Coustallat, Berbizier, Alofa, Paulet et Dumestre. Des joueurs cadres, qui étaient déjà absents contre Albi, ce qui n’a pas empêché de gagner. Dix-neuf des vingt-trois vainqueurs des Albigeois sont du déplacement. Les Tarbais, s’ils respectent les fondamentaux, s’ils mettent les bons ingrédients et les bonnes attitudes, n’auront pas fait le déplacement pour rien. Sinon gare à une équipe vexée et revancharde qui voudra se racheter face à son public.

 

Quatre changements et des roulements

 

Erasmus et Filomeno, en vertu du roulement, sont remplacés par Palisse et Tchitchiashvili. Dulucq et Belair, remplacent quantitativement Vakacegu et Farrance. L’objectif est double, faire récupérer ses meilleurs joueurs, qui sont sur le pont depuis le début et offrir du temps de jeu à d’autres, tout en alignant une équipe compétitive, même si ses deux buteurs débutent ensemble sur le banc. Oltmann, qui a démontré ses qualités de loin, devrait buter même si Dulucq, Millet et Pees, montrent de bonnes dispositions lors des entraînements des buteurs.

 

Le Staff a fait tourner son effectif en laissant au repos Vakacegu et en mettant sur le banc Bousquet et sa charnière reine Lhusero/Fuertes.

 

Compos : 1 Combier, 2 Mondon, 3 Duny, 4 Sajous, 5 Seuvou, 6 Saint-Guilhem, 8 Leshkasheli, 7 Ricart, 9 Millet, 10 Dulucq, 11 Duffau, 12 Pees, 13 Cantan, 14 Oltmann, 15 Trotta

Remplaçants : 16 Lamothe, 17 Palisse, 18 Bousquet, 19 Estaque, 20 Lhusero, 21 Fuertes, 22 Belair, 23 Tchitchiashvili

 

Jean-Jacques Lasserre