Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Stado-TPR 2022-2023

lundi 27 juin 2022 par Rédaction

Une intersaison plutôt calme

Une nouvelle fois et malgré un budget restreint, le Stado-TPR a réussi à limiter la casse en conservant une grande partie de son effectif, même si huit cadres sont partis. Certains joueurs, que le club souhaitait conserver, ont préféré changer comme Bessonart (Vannes), Maninoa (Australie), Maximin (retour prêt), Manu (Cognac), Méron (Niort), Mamao (Bourg-en-Bresse). Aulika, finalement n’a pas été conservé, tout comme Stanaway (Limoges) qui lui, ne souhaitait pas rester. Les autres Duplantier, Hourclé, Noël, Anton, Croquet, sont des Espoirs qui faisaient partie de l’effectif premier et qui n’ont pas été conservés, atteints par la limite d’âge Espoirs. Parmi les départs, il faut aussi compter Prétorius et Rubio, qui étaient dans l’effectif 2021-2022 et qui ont dû mettre un terme à leur carrière. Côté staff, Fabien Fortassin reste à la baguette et Romain Terrain vient l’épauler, en remplacement de Stéphane Ducos promu Directeur du « Centre d’Entraînement Labellisé. »

Un recrutement poste pour poste

Le recrutement s’est effectué en partie poste pour poste, notamment devant, avec le pilier argentin Filomeno (Cobras) et le pilier georgien Tchitchiashvili (Espoirs Provence Rugby), le seconde ligne fidjien Seuvou (Bourg-en-Bresse) et Bousquet (Espoirs Provence Rugby), trois troisièmes lignes, le sud-africain Massyn (Earling Trailfinders), Estaque (Espoirs Agen) et Coustallat (Espoirs Biarritz). Derrière, le centre australien Alofa Alofa (West Harbour), l’arrière Trotta (Chambéry), compensent les départs de joueurs cadres. L’arrivée de l’ouvreur Fuertes (Dijon) montre la volonté de Fabien Fortassin d’avoir un vrai dix de métier à un poste occupé, tour à tour depuis deux saisons, par Berbizier, Pees, Lhusero et Dulucq, qui restent dans l’effectif.

De nombreux joueurs polyvalents derrière

Un effectif composé derrière, de joueurs polyvalents capables d’occuper plusieurs postes à l’image de Lhusero (mêlée/ouverture), Berbizier (arrière/ouverture), Pees (centre/ouvreur/arrière), Oltmann (ailier/arrière), Dumestre (ailier/arrière), Paulet (centre/ailier), Duffau (centre/ailier), Dulucq (mêlée/ouverture). Tous ont occupé ces postes depuis deux saisons sous la direction de Fabien Fortassin. L’arrivée d’Alofa Alofa (centre/ailier/arrière) offre une palette de choix supplémentaires au technicien bigourdan. Bon courage à Fabien Fortassin pour trouver la formule type derrière Fuertes avec, en prime, l’arrivée de Trotta qui joue habituellement à l’arrière. L’avantage, c’est que tous les postes derrière sont doublés et même triplés, à l’exception de Millet (mêlée) et Cantan (Centre) qui n’ont été utilisés qu’à un seul poste.

Vingt-deux « anciens »

Le staff peut s’appuyer sur vingt-deux « anciens », Alexandre Duny, Johan Erasmus, Alexandre Combier, Enzo Mondon, Florian Lamothe (néo pro), Léo Saint-Guilhem, Loan Réal (néo pro), Paul Sajous, Aurélien Ricart, Thomas Lhusero, Thomas Millet (néo pro), William Pees, Mathieu Berbizier, Johan Paulet, Romain Dumestre, Maxime Oltmann, Josaia Vakacegu, Jonathan Duffau (néo pro) et Antoine Palisse, Florian Mansieux, Thibault Dulucq, Julien Cantan, qui sont encore Espoirs…

L’effectif 2022-2023

Avec près de 70 % de l’effectif, composé de joueurs de la saison dernière, le staff va bénéficier d’une certaine homogénéité qui peut aider à bien démarrer la saison par rapport à d’autres équipes qui ont plus ou moins bouleversé leurs effectifs à l’intersaison, comme Albi (26 départs), Bourg-en-Bresse (25) Cognac (24), Suresnes (19) ou Chambéry (17). Blagnac (10), Bourgoin et Valence-Romans (11), Dax et Nice (12) assument une certaine continuité comme Tarbes.

Trente deux joueurs

Huit premières lignes : Combier, Palisse, Erasmus, Duny, Tchitchiasvhili, Filomeno, Mondon, Lamothe

Quatre deuxièmes lignes : Sajous, Saint-Guilhem, Seuvou, Bousquet

Six troisièmes lignes : Réal, Ricart, Mansieux, Massyn, Coustallat, Estaque

Cinq demis : Lhusero, Millet, Dulucq, Berbizier, Fuertes

Neuf trois-quarts : Dumestre, Oltmann, Paulet, Pees, Duffau, Cantan, Vakacegu, Trotta, Alofa Alofa

Jean-Jacques Lasserre