Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Crabos* : Droit de réponse de Tarbes accusé de propos racistes par Agen

vendredi 6 mai 2022 par Rédaction

Communiqué du Stado-TPR

« Faisant suite à la rencontre opposant les Crabos du Stado TPR et du SU Agen, Mr Lazaro entraîneur SUA, s’est plaint par voix de presse de propos à connotation racistes qu’auraient tenus les jeunes joueurs de Tarbes. Il n’est en aucun cas question de défendre des comportements que le club, dans son entier, condamne. En revanche, le Stado-TPR, après avoir cherché à faire la lumière interne sur cette affaire, s’inscrit totalement en faux par rapport à ce qui a été rapporté et déplore la sortie d’un article absolument diffamatoire dont les auteurs et instigateurs devront se justifier.

Par conséquent, le Comité Directeur de l’Association du STPR tient à revenir sur cette affaire en rappelant que la rencontre s’est déroulée dans de très bonnes conditions, sans aucun accrochage, ni mauvais geste, comme l’a confirmé l’arbitre de la rencontre que nous avons recontacté.

Ces allégations n’ont donc aucun sens

Tout d’abord, nous notons que les jeunes tarbais ont également des joueurs de couleur parmi leurs rangs qui n’accepteraient pas d’entendre de tels propos de la bouche de leurs jeunes camarades, comme le précise le capitaine Walid Masrour : « En tant que capitaine, et étant moi-même maghrébin, je n’ai jamais toléré et ne tolèrerai jamais que mes joueurs parlent ainsi. »

Ensuite, les entraîneurs de l’équipe Crabos, sont très expérimentés et reconnus pour leur humanisme, qui prennent très à cœur leurs rôles d’éducateurs. Ils ne laisseraient jamais passer de tels agissements et sont particulièrement blessés par la parution de cet article qui vient remettre en cause leur engagement.

Enfin, si le club a déjà été confronté à un cas similaire auparavant, il a su prendre ses responsabilités et a agit en conséquence vis-à-vis de l’auteur. Dans le cas présent, le club ne peut pas se laisser accuser de la sorte sans réagir.

En effet, et jusqu’à preuve du contraire, il s’agit d’allégations sans fondement qui auront forcément pour conséquences de faire verser le match retour de ce samedi dans un climat délétère. C’est la raison pour laquelle les Dirigeants du Stado ont demandé la présence d’un second arbitre (dont le club devra supporter le défraiement…) et dépêcheront sur place deux membres de son Comité Directeur. La démarche de Mr Lazaro est regrettable alors qu’il existe bien d’autres moyens règlementaires et légaux, au sein des instances, en commençant par la Feuille de match, pour faire remonter ce type d’incident afin qu’ils soient instruits par les Commissions de Discipline.

La frustration d’un match perdu sur le fil ne saurait, en aucun cas, excuser de telles accusations qui sont aussi graves que les propos rapportés de façon inconsidérée. Ils auraient mérités, a minima, un recoupement et une prise de contact avec les encadrants tarbais, avant de jeter l’opprobre sur un club, sa formation et ses jeunes licenciés. D’autant plus que Mr Lazaro avoue ne pas les avoir entendus.

Alors pourquoi les relayer ? Il y a d’autres moyens que la diffamation, tout aussi efficaces mais légaux pour motiver une équipe.

Alors nous tenons à assurer le SUA et les instances du rugby que nous aussi, nous mettrons tout en œuvre pour que la rencontre se déroule dans les règles de l’art et dans le cadre de ces valeurs du rugby convoquées par l’auteur de cette polémique sans fondement.

C’est pourquoi, tout en regrettant que la presse ait diffusé cet article sans vérification, le Stado-TPR se réserve le droit de saisir la Commission éthique de la Fédération, voire de demander réparation de ce qu’il estime être un préjudice de notoriété.

Il est bien entendu que si des preuves tangibles nous étaient apportées, toutes les mesures seraient prises à l’encontre du ou des fautifs. »

 Le Comité Directeur du STPR

*Les propos qui ont mis les Tarbais en colère

Une interview de Cyril Lazaro parue dans la presse lot-et-garonnaise a fait bondir les dirigeants tarbais. Après un match perdu 16-15, en toute fin de rencontre, par Agen, l’entraîneur, très déçu par la prestation de ses joueurs, accusait les Tarbais d’insultes racistes pendant toute la partie : « Sale noir, macaque, cannibale…, tout y est passé. » L’article révèle que Cyril Lazaro « souhaitait initialement faire une lettre à la Fédération » Et qu’ « il espère que cela motive ses joueurs pour recevoir, comme ils le méritent, les joueurs et les responsables tarbais, samedi à Armandie.** » Puis mardi après-midi, Cyril Lazaro changeait de ton et de version sur le même média. « Il ne va rien se passer, car il n’y a pas eu d’agression. C’est parole contre parole. » Puis d’avouer : « Ni l’arbitre, ni nous, n’avons entendus les propos, donc on ne va pas créer de polémiques. » Enfin l’éducateur prenait enfin le dessus et assurait : « On veut que cela se passe bien, car on n’est pas là pour faire la guerre. »

**Les deux matchs se suivent, car le match de samedi est un match reporté de la 4ème Journée.

Classement

1er Narbonne : 30 points (7 V, 1 D, 2 B)

2ème Tarbes et Béziers : 14 points (3 V, 3 D, 2 B), - 2 matchs

4ème Agen : 10 points (2 V, 4 D, 2 B), - 2 matchs

5ème Carcassonne : 6 points (1 V, 5 D, 2 B), - 2 matchs

 

Rappel des résultats

J 1 Tarbes-Narbonne : 16-19 / Béziers-Carcassonne : 32-6

J 2 Agen-Béziers : 23-17 / Carcassonne-Narbonne : 15-21

J 3 Narbonne-Agen : 36-24 / Tarbes-Carcassonne : 26-21

J 4 Béziers-Narbonne : 12-21 / Agen-Tarbes ; reporté

J 5 Carcassonne-Agen : 13-24 / Tarbes-Béziers : 38-19

J 6 Carcassonne-Béziers : 6-32 / Narbonne-Tarbes : 21-10

J 7 Béziers-Agen : 28-17 / Narbonne-Carcassonne : 29-3

J 8 Agen-Narbonne : 15-20 / Carcassonne-Tarbes : 16-10

J 9 Tarbes-Agen : 16-15 / Narbonne-Béziers : 8-19

J-J L