Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Premier bonus niçois contre une demi-équipe Espoirs !

dimanche 27 février 2022 par Rédaction

Nice-Tarbes : 50-6 (MT : 17-6)

Evolution du score : 0-3, 7-3, 10-3, 17-3, 17-6 // 22-6, 29-6, 36-6, 43-6, 50-6

Assistance moyenne, temps ensoleillé, vent assez fort, arbitrage Régis Guatelli, assisté de MM. Quesnel et Tarchouna.

Pour Nice : Sept essais Slowick (8ème), Verdu (20ème), Fritz (42ème), Tachat (47ème, 60ème), Le Gal (65ème), Bureitakiyaca (75ème), une pénalité (17ème), six transformations Verdu (8ème, 20ème, 47ème) et Ricquebourg (60ème, 65ème, 75ème)

Carton jaune : Pouyleau (52ème)

Pour Tarbes : Deux pénalités Berbizier (4ème, 23ème)

Les compositions d’équipes

Nice  : 1 Lemaire, 2 Martin, 3 Johnston, 4 Mondoulet, 5 Koroï, 6 Suaud, 8 Freytes, 7 Tachat (Cap.), 9 Bessaguet, 10 Verdu, 11 Slowick, 12 Fritz, 13 Torfs, 14 Bureitakiyaca, 15 Le Gal

Remplaçants : 16 Alkhazashvili (48ème), 17 Pouyleau (48ème), 18 Calas (57ème), 19 Fourcade (50ème), 20 Ormaechea (50ème), 21 Ricquebourg (57ème), 22 Cutayar (43ème), 23 Negrotto (MT)

Tarbes : 1 Palisse*, 2 Lamothe, 3 Duny, 4 Sajous (Cap.), 5 Saint-Guilhem, 6 Agueb, 8 Mansieux, 7 Ricard, 9 Dulucq, 10 Berbizier, 11 Duffau, 12 Stanaway, 13 Cantan, 14 Paulet, 15 Oltmann

Remplaçants : 16 Mondon (57ème), 17 Combier (59ème), 18 Hourclé (59ème), 19 Noël (59ème), 20 Anton (55ème), 21 Mamao (60ème), 22 Vakacegu (60ème), 23 Duplantier (59ème)

*En gras les Espoirs Tarbais

Nice a signé son premier bonus offensif de la saison 50-6, avec sept essais à la clé, face il faut le souligner, à une équipe tarbaise qui comptait douze Espoirs sur la feuille de match, dont huit dans le quinze de départ. Ceci dit, les Niçois ont réalisé un match solide, sérieux et surtout très réaliste, pour ne pas dire hyper réaliste, en scorant pratiquement sur tous leurs temps forts. Et ce, contre des Tarbais qui, à leur habitude, ont beaucoup tenu le ballon et ne se sont pas récompensés, quand ils enchaînaient les temps de jeu dans les vingt-deux mètres adverses. Jamais, ils n’ont réussi à déstabiliser une solide défense adverse trop souvent défiée dans l’axe. A force de se heurter aux gros gabarits azuréens, les jeunes bigourdans ont fini par se mettre à la faute ou par perdre le ballon au contact près des lignes. Les Niçois, se sont régalés des nombreux turn-over pour s’installer dans le camp tarbais et marquer à pratiquement chaque incursion. Avec huit avants Espoirs, dont trois en première ligne, le pack tarbais a répondu présent en mêlée et en touche, avec une présence remarquée de Palisse, Lamothe, Mansieux et Agueb, qui sont partis sans complexe à l’abordage des vieux briscards niçois. Combier, pour son retour, et le jeune Duplantier, pour son premier match en première, ont fait leur boulot face aux énormes gabarits Negrotto et Pouyleau.

Le score est lourd, trop lourd, par rapport à l’investissement et la volonté de produire du jeu des tarbais, qui ont produit beaucoup de jeu. Autant, si ce n’est plus que Nice, qui s’est nourri des ballons rendus et des contres. Le premier essai niçois 7-3 (8ème), est venu d’une pénalité concédée sur une relance tarbaise, après plusieurs enchaînements dans l’axe, un renversement et un ballon écarté en bout d’aile. Simple, concret, pragmatique. Une pénalité, accordée par l’arbitre de touche aux 50 mètres, alors que Tarbes venait d’envahir les 22 mètres, a permis à Verdu d’ajouter 3 points face au vent 10-3 (17ème). L’ouvreur allait faire le break sur un judicieux rasant pour lui-même entre les poteaux, après une touche directe concédée dans les 30 mètres 17-3 (20ème). Berbizier réduisait l’écart 17-6 (29ème), sur une pénalité en mêlée. Les Tarbais tenaient bien le ballon, sans arriver à marquer, et le score ne bougeait plus jusqu’à la mi-temps. Le match allait basculer en cinq minutes avec un essai chanceux de Fritz en coin 22-6 (42ème) et un essai de Tachat, derrière un enchaînement clinique avants-trois-quarts, 29-6 (47ème). Malgré la lourdeur du score, les Tarbais continuaient à relancer et à jouer chaque ballon et Pouyleau écopait d’un carton jaune (52ème) pour anti jeu dans ses 22 mètres. Malheureusement, Tarbes n’arrivait pas à concrétiser son temps fort près de la ligne. Au contraire Nice, revenu à l’occasion d’une pénalité dans le camp tarbais, marquait par Ormaechea à la conclusion de ses avants 36-6 (60ème). Les Tarbais, à l’attaque, se faisaient contrer sur un ballon tombé dans le camp niçois. Sur la touche, un copié-collé avec les avants dans l’axe, un renversement, un ballon écarté en bout d’aile avec un redoublement de l’arrière Le Gal 43-6 (65ème). Les Tarbais tentaient tout pour sauver l’honneur et campaient près de la ligne niçoise sans parvenir à la franchir. Au contraire, ils encaissaient un nouvel essai en contre du rapide et puissant Bureitakiyaca, 50-6 (75ème), bien contenu jusque là par Duffau. Le match se terminait par un nouveau ballon perdu dans le camp niçois…

J-J Lasserre