Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Le projet du futur hôpital Tarbes-Lourdes en débat au conseil communautaire de la CA Tarbes-Lourdes-Pyrénées (MISE A JOUR)

mardi 1er février 2022 par Rédaction

Réclamé par Isabelle Loubradou, maire d’Odos, un débat sur le futur hôpital commun Tarbes-Lourdes a eu lieu hier soir (jeudi 27 janvier 2022) au conseil communautaire Tarbes-Lourdes-Pyrénées. Il a duré 2h30 et n’a pas manqué d’intérêt. Christophe Bouriat, directeur des Hôpitaux de Tarbes et Lourdes était venu avec son adjoint Hervé Gabastou et la directrice territoriale par intérim de l’ARS pour détailler le projet et répondre aux questions des élus communautaires. Cette soirée a réservé des surprises, notamment sur les coûts induits importants concernant l’eau et l’assainissement, le Plan Climat Energie Territorial, la mobilité et l’urbanisme et qui ne seraient pas compris dans le plan de financement annoncé de 270 M€. Ce qui a étonné les conseillers communautaires. On a d’ailleurs entendu Jean Buron, maire PC de Bazet, dire « On ne nous pas dit la vérité, on nous a trompés ». François Rodriguez (Bordères-sur l’Echez) a demandé quelle sera la capacité du futur hôpital. Réponse de Christophe Bouriat : « Actuellement, hôpital de Tarbes + hôpital de Lourdes= 463 lits, demain la capacitaire en court séjour de Tarbes-Lourdes : 442 lits, soit 21 lits de moins. Par contre, en dialyse, nous aurons 16 postes de plus »

Avant de passer aux questions, le directeur et son adjoint sont intervenus pour présenter le projet.

Christophe Bouriat, directeur

Hervé Gabastou, directeur adjoint

Jean-Luc Réveillé, DGS, apporte les réponses aux questions d’Isabelle Loubradou

Voir les slides projetés sur les coûts

Ci-dessous vous pouvez écouter les interventions de Gérard Trémège, Christophe Cavaillès (PS), Yannick Boubée, maire PS d’Aureilhan, Emmanuel Alonso (Aureilhan), Alain Luquet, maire de Lanne, Isabelle Loubradou interloquée par les coûts induits, Jean Buron, François Rodriguez, avec les réponses de Christophe Bouriat et de son adjoint Hervé Gabastou.

Pierre Lagonelle : J’étais déjà très mal à l’aise par rapport à ce projet. Ce que je viens d’entendre me rend encore plus mal à l’aise quand on voit les coûts établis ce soir pour l’eau et l’assainissement, les réponses font peur. En tant qu’élu de Tarbes, je suis très inquiet pour mes concitoyens tarbais car avec le site de Lanne, c’est vraiment la double peine. Le premier point c’est un transfert de l’hôpital à 11 km, la deuxième peine est financière avec le coût de l’assainissement, le coût de la voirie et des transports. La troisième lame c’est la création d’une friche.


Christophe Bouriat : La rénovation de l’hôpital de Tarbes coûterait un peu plus cher. Le choix ne s’est pas fait sur des motifs comptables et financiers. Le problème qui se posait c’était qu’on était obligé de faire des travaux de rénovation en site occupé. On aurait dû geler des étages et faire des opérations relais sur plus de 10 ans, les conditions de travail pour le personnel auraient été dégradées. C’est vrai que c’est un projet qui a un coût, supporté à 75% par l’Etat.


Yannick Boubée, maire d’Aureilhan et Christophe Bouriat (Audio)


Thierry Lavit, maire de Lourdes, met l’accent sur un projet public de santé de qualité