Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Marché bio à Tarbes : un début

lundi 6 avril 2009

Dimanche matin, à la halle Brauhauban, premier marché bio hebdomadaire. Pour cette première, un orchestre mettait une ambiance de fête. Peu de producteurs présents mais la clientèle était là. Une clientèle qui pourra revenir tous les dimanches matin faire son marché bio ou pas bio, tous les commerces sont ouverts. C’est l’essentiel.

Plusieurs centaines de courriers ont été envoyés aux producteurs bio pour leur annoncer l’ouverture de ce nouvel espace qui leur est dédié. Une organisation de producteurs bio du département boycotte ce marché. Sur 12 producteurs annoncés, 8 sont présents. Pourquoi ? Selon les informations que nous avons pu recueillir, il y aurait deux raisons. La première : ce n’est pas eux, « les bios », qui organisent. La seconde, ils veulent que ce soit sous la halle Marcadieu et non à Brauhauban.

Du côté de la mairie, on refuse d’ouvrir un autre marché qui porterait préjudice aux commerces de la halle Brauhauban. « Mieux vaut créer une dynamique en un seul lieu ». On les comprend avec… 8 producteurs bio. Manifestement, cette filière n’a pas de problème de débouchés. Les consommateurs apprécieront.

Néanmoins, certains producteurs ont fait une centaine de kilomètres pour vendre leurs produits en venant des départements voisins. Saine concurrence ! C’est le cas d’un producteur de poulets du Lauragais qui nous fait goûter son produit. Un autre vient d’Aspet en Haute-Garonne pour proposer un excellent fromage de vache et chèvre. Un producteur de Madiran Bio, le Domaine de Barbazan, a fait le déplacement depuis Soublecause. L’élevage « de la chapelle de Pouyaspé » de Uz dans la vallée des Gaves n’a pas perdu son temps. Producteur de lait d’ânesse, il propose des produits « cosmétiques 100% naturels et non testés sur les animaux », sans colorants, sans parfum de synthèse, « idéal pour la peau ». Et c’est aussi un élevage de chien de Montagne des Pyrénées (Patou). Un jardinier vend ses plants de tomate et autres… Bonne affaire si vous avez un jardin.

Des producteurs traditionnels, notamment de fleurs, profitent de l’aubaine bio pour voir défiler un peu plus de monde que d’habitude pendant que d’autres sont venus observer l’ampleur du boycott.

Qu’à cela ne tienne, le marché aura lieu tous les dimanches matin. Reste à voir si les producteurs bio du département veulent profiter ou non de cette opportunité d’écouler leurs produits directement auprès des consommateurs tarbais ou s’ils veulent continuer à vivre et se plaindre dans leur ghetto car il existe aussi des produits de qualité qui n’ont pas besoin du label bio pour être apprécié.

Texte et photos Louis Dollo

[bleu]Mis en ligne lundi 6 avril 2009[/bleu]