Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Standing ovation pour Antoine Nunès qui quitte la présidence de la Fédération départementale du Bâtiment et des Travaux Publics après 11 années bien remplies

vendredi 26 novembre 2021 par Rédaction

L’assemblée générale de la Fédération du Bâtiment et des Travaux publics des Hautes-Pyrénées s’est tenue à l’amphithéâtre de la Chambre de commerce et d’industrie de Tarbes hier jeudi 25 novembre 2021. Les travaux ont débuté par l’accueil de Jean-Michel Ségneré, 1er vice-président de la CCI 65, représentant le président François-Xavier Brunet, suivi des interventions d’Antoine Nunes et Didier Yedra, respectivement présidents de la FBTP 65 et du syndicat TP 65, sur la politique générale de la Fédération Départementale du Bâtiment et des Travaux publics et l’activité de l’année écoulée. Le thème principal de cette assemblée générale concernait le retour du local : “Quelle piste pour une réindustrialisation vertueuse ?”

Un grand témoin avait été désigné : Jérôme Ribério (SAS Opale Transition énergétique - Bas Carbone/Hydrogène/Méthanisation/Economie circulaire/Réseau de chaleur/Intelligence artificielle. Vice-président du Conseil d’Administration et du Bureau de l’Institut Europia-Intelligence artificielle, Président du collège BTP et Économie circulaire au sein de l’OCCE).

Une table ronde a eu lieu autour de Rodrigue Furcy, Préfet des Hautes-Pyrénées, Jean-Louis Cazaubon, vice-président du conseil régional Occitanie, Michel Pélieu, Président du conseil départemental des Hautes-Pyrénées, Gérard Trémège, Président de la communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées, Jean-Luc Dobignard, adjoint au maire de Lourdes, en lieu et place du maire Thierry Lavit dont la venue était pourtant annoncée, Jérôme Ribeiro SAS Opale.

Avant d’aborder le thème du jour, un film intitulé “France terre des bâtisseurs” a été projeté.

Comment les entreprises du département se sont-elles relevées après la crise sanitaire (qui n’est pas encore terminée) ? « Les entrepreneurs de ce département sont de vrais guerriers, a souligné Antoine Nunès. Nos salariés sont repartis 15 jours après l’annonce des premières mesures. On a joué groupé. Aujourd’hui, nous sommes au-dessus de 2019, mais pas sur tous les secteurs. Les particuliers nous ont beaucoup aidés ». L’augmentation vertigineuse des matériaux pose un problème au moment où il est question de donner un coup de pouce aux salaires.

Pour Didier Yédra, s’agissant des travaux publics, « on a retrouvé le volume post-Covid. Les entreprises de travaux publics ont repris le travail un mois après. On peut remercier la mobilisation de l’Etat et de nos élus. Mais aujourd’hui, toutes nos entreprises n’ont pas le plein emploi. »

Jérôme Ribeiro (SAS Opale) a traité du dossier de l’hydrogène vert qui pourrait remplacer les carburants fossiles, pétrole ou gaz. L’hydrogène vert est aujourd’hui synonyme de mobilité durable : voiture, camion, train, bateau ou même avion peuvent fonctionner grâce à lui, en mode électrique. Reste à relever quelques défis et réduire son coût final, afin de le rendre attractif et bâtir une filière viable. Et c’est bien le coût qui refroidit un peu les ardeurs des élus. Michel Pélieu reconnaît que le projet “nous enthousiasme tous”. La région est pleinement engagé, précise Jean-Louis Cazaubon qui met l’accent sur tous les atouts du département. Gérard Trémège indique que la CA TLP est engagée avec Pau Béarn Pyrénées dans le programme “Territoires d’Industrie” (56 projets concrets dont l’hydrogène). « Nous sommes sollicités par les distributeurs, ajoute celui qui est aussi le maire de Tarbes. Il faut que l’offre et la demande soient en adéquation. Il importe de créer aussi des stations de distribution. Le plus important est de booster la demande ». 

Le préfet Rodrigue Furcy a fait observer le rôle de l’Etat dans ce domaine. Michel Pélieu a rebondi en évoquant les lourdeurs administratives, notamment de la DREAL. Il a mis en exergue l’atout des Huates-Pyrénées : l’eau et l’hydro-électricité.

Qu’en ont pensé les élus ? Pour Gérard Trémège, c’est le choix de l’avenir. Michel Pélieu note que la volonté de protéger l’environnement existe. Antoine Nunès revient à des problèmes plus actuels. Pour lui, le sujet hyper important c’est Lourdes. Comment relever Lourdes ?

Jean-Luc Dobignard, adjoint au maire de Lourdes : « La ville de Lourdes est loin de ce problème d’hydrogène dont les coûts sont élevés. Il nous faudrait un petit miracle » et d’enchainer (audio ci-dessous)

Le préfet Rodrigue Furcy et Jean-Louis Cazaubon complètent :

La séquence émotion

Cette assemblée générale s’achevait par un moment d’émotion puisque comme cela avait été déjà annoncé, Antoine Nunès quittait la présidence après un “règne de 11 ans”, ce qui lui valait une première standing ovation :

L’hommage du préfet

Le successeur d’Antoine Nunès sera le jeune chef d’entreprise lourdais Pierre Duplaa.

G.M.


titre documents joints

26 novembre 2021
info document : MP3
6 Mo

26 novembre 2021
info document : PDF
329.1 ko