Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Vincent Terrail-Novès candidat à la présidence de la région Occitanie Pyrénées Méditerranée

lundi 8 mars 2021 par Rédaction


Vincent Terrail-Novès a confirmé cet après-midi qu’il sera bien candidat à la présidence de la région Occitanie Pyrénées Méditerranée, aux élections régionales de juin prochain. Il conduira la liste Nouvel Élan Occitan. “C’est une démarche, a-t-il dit, qui a été longuement réfléchie”.


Âgé de 42 ans, il a commencé en politique en même temps que sa vie professionnelle. Je ne suis pas dépendant de la politique. “J’ai commencé en étant guidé par l’humain.Je suis kinésithérapeute et j’exerce dans une maison de retraite auprès des personnes âgées et dépendantes. En politique j’ai toujours été guidé par la même démarche, ce qui m’a amené très jeune à m’engager et à essayer de m’investir pour avoir des responsabilités. Battu aux élections municipales en 2008 à Balma, j’ai été élu maire de cette ville en 2014. C’est un mandat magnifique dans lequel je prends beaucoup de plaisir à m’occuper du quotidien des habitants avec son lot de difficultés. J’ai également été conseiller régional en 2010 en Midi-Pyrénées et en 2015 sur la région Occitanie. En ,j’ai continué à exercer mon activité professionnelle”. 


Les raisons de sa candidature ? “Cette démarche a été entreprise depuis plusieurs mois. N’étant membre d’aucune officine politique ni d’aucun parti, j’ai beaucoup consulté. Et c’est parce que j’ai ressenti sur le terrain un début de frémissement, cette dynamique et cet élan, que j’ai pris la décision de me présenter effectivement à la présidence de la région Occitanie. Je l’ai fait à travers de nombreux élus, des forces vives, ce sont des gens qui n’appartiennent à aucun parti politique. C’est la grande majorité des plus de 4000 maires de la région Occitanie qui ont été en première ligne de la crise sanitaire depuis un an et qui en ont assez de ces clivages, de ces positions caricaturales, de ces postures dogmatiques qui veulent avancer pour apporter des solutions au niveau de l’Occitanie“. 


Les réponses aux questions de la presse régionale

“Si je veux créer un nouvel élan, c’est parce que je ne suis d’aucun parti politique”. Il reconnaît toutefois de bonnes relations avec LR. La majorité présidentielle devrait lui apporter son soutien. Il s’estime néanmoins libre et indépendant.


Vincent Terrail-Novès ne se laisse pas impressionner par les sondages qui lui donnent 9%. “Je pars pour gagner, clame-t-il. Nous avons une grande place à jouer. Je pars avec une équipe, j’ai des relais dans tous les départements, Début avril, j’annoncerai les têtes de liste départementales. En parallèle, on travaille sur le projet. Mon premier déplacement sera pour le Gard, puis les Pyrénées-Orientales, l’Hérault, l’Ariège et peut-être les Hautes-Pyrénées. Nous allons proposer des solutions novatrices. Je veux une région plus efficace”


“Mon rôle c’est de proposer un projet qui sera inspiré des valeurs issues des personnes de sensibilité de gauche raisonnées et des valeurs issues des sensibilités des personnes de la droite modérée. Cela va se traduire par un projet très équilibré”. 

Quelle sera la place de la ville de Lourdes dans ce projet ? Une question qui a suscité des rires chez les confrères (sic). Il évoque aussi la situation des sous-traitants de l’aéronautique sur le bassin tarbais.

G.M.