Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Le service public des finances publiques en voie de disparition.

vendredi 15 janvier 2021 par Rédaction

Le ministre des Comptes Publics vient de décider par arrêté des 26 et 27 décembre 2020 la fermeture au 1er janvier 2021 des trésoreries de Tournay, Saint Laurent de Neste et de Loures-Barousse.

Ce jeudi, en fin de matinée, les organisations intersyndicales - Solidaires, CGT et FO finances publiques - ont tenu une conférence de presse devant le centre des finances publiques de Tarbes, boulevard Maréchal Juin à Tarbes.

José Navarro a rappelé qu’un combat pour le maintien des services de proximité notamment sur Loures-Barousse, Tournay et Saint Laurent de Neste avait été mené avec les élus locaux. Que de nombreuses délibérations avaient eu lieu, des prises de paroles par les parlementaires, des conseillers départementaux, des saisines du ministre des Comptes Publics, du ministre de la Cohésion des territoires et en dépit de cela 2 arrêtés sont tombés et ont officialisé les fermetures des 3 trésoreries au 1er janvier dernier.

Pour les syndicats, ces décisions sont prises en dépit des mobilisations des élus locaux, des populations et des agents des finances publiques.

« Depuis 2000, 170 emplois ont été perdus dans les Hautes-Pyrénées, on en supprime à nouveau 4, et ce qui est programmé à terme au 31 décembre prochain c’est la suppression de toutes les trésoreries dont 13 chez nous.

De plus, ils utilisent le prétexte du Covid pour réduire les horaires d’ouvertures des centres. De 24h30 d’ouverture au public par semaine on va passer à 13 heures avec quelques réceptions sur rendez-vous.

Tout cela mène à des retards dans le traitement des dossiers, des courriers et courriels ainsi que des appels téléphoniques non aboutis. Nous, on considère que c’est se moquer des populations », apoursuivi le représentant de la CGT.

Pou conclure, les syndicats déclarent refuser cette destruction programmée des services de proximité et cette dégradation des conditions d’accueil des usagers en zone urbaine.

Tract intersyndical

Nicole Lafourcade


titre documents joints

15 janvier 2021
info document : PDF
568 ko