Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Suresnes ou pas Suresnes ?

mardi 27 octobre 2020 par Rédaction

Dans les vestiaires Président, staff, joueurs, parlaient d’aller rebondir aussitôt à Suresnes. Une bonne réaction d’orgueil, qui ne doit pas faire oublier la raison. Certes Suresnes, qui a beaucoup de casse, est bon à prendre mais il ne faut pas oublier la venue de Narbonne en suivant. Trop vouloir en faire, compte tenu de la longueur de l’effectif, c’est prendre le risque de chuter huit jours plus tard à Trélut, avec des conséquences plus néfastes, en termes d’image et peut-être de classement, si Tarbes ne s’impose dans ce lointain déplacement. Prendre un point à Suresnes, pour en perdre trois ou quatre contre Narbonne, serait tout aussi catastrophique. En donnant toutes ses forces à Suresnes, comme à Dax, avec en prime un long aller-retour de 24 heures de bus, Tarbes sera encore plus fragilisé. Le plus raisonnable serait donc de se concentrer sur la réception de Narbonne et d’aller jouer à fond à Blagnac, sachant que c’est le dernier match du bloc et que derrière, les joueurs pourront récupérer. Tout donner à Suresnes, après deux matchs très durs à Dax et contre Cognac, serait prendre le risque de tout perdre et même de se mettre en danger, sportivement, en fin de saison. Surtout que faire un résultat à Suresnes, contre une équipe qui compte quatre victoires consécutives, contre Albi (18-16), Narbonne (27-20), Dijon (29-22) et à Blagnac (11-27), est très aléatoire. Ce qui ne veut pas dire faire l’impasse ou une « Opération Portes Ouvertes » mais remettre l’équipe, qui s’est complètement ratée à Bourgoin, pour qu’elle se rachète. Sachant toutefois que le Groupe sera amoindri par les absences des blessés Prétorius, Tolofua, Ricart, Taputaï, et de Lopez (qui est en tournée avec la sélection espagnole en Uruguay). Gigauri, même s’il a repris l’entraînement, sera peut-être trop juste physiquement. Pour infos, Suresnes a battu Albi, sans la moitié de ses cadres et sans Ford, son meilleur buteur. Son centre Jauzion, ses demis, Daguin et Barbarit, ses troisièmes lignes, Falcon, Fofana, Rabord, son capitaine et talonneur Bajart, étaient absents. Même les habituelles doublures Bester, Malyon, Chabert et Gallaire, n’étaient pas là... 

Jean-Jacques Lasserre