Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Tarbes-Bourg-en-Bresse, samedi à 18h00* à Trélut

jeudi 1er octobre 2020 par Rédaction

*Les horaires des matchs sont tributaires du lever de rideau des Espoirs des deux clubs. Cette fois il n’y a pas match puisque les Espoirs de Bourg-en-Bresse jouent en Elite d’Accession.

Bourg-en-Bresse au niveau de la Pro D2

Les Bressans n’auraient jamais dus être relégués de Pro D2, avec treize victoires, un match nul et 60 points au classement, un record de points et de victoires pour un club relégué. Les Bressans s’étaient offerts, entre autres, Mont-de-Marsan (50-13), Oyonnax (21-17), Brive (31-27), Biarritz (29-27), Béziers (9-3), Massy (45-15), Soyaux-Angoulême (31-6), Aurillac (31-6)… Seuls Carcassonne (21-32) et Bayonne (15-21), s’étaient imposés à Verchère et Vannes y avait fait match nul (19-19). Bourg avait gagné à Massy (20-29)… Malgré ces bons résultats Bourg avait été relégué mais les Bressans ruminent toujours leur revanche.La remontée immédiate était programmée mais le Covid 19 a mis fin prématurément au championnat. Bourg-en-Bresse, premier de sa Poule a devancé Narbonne, Nice, Aubenas, Bourgoin, qui se retrouvent tous en Nationale. Les Bressans ont battu Aubenas (30-12 et 9-17), Narbonne (25-10 et 17-21), Bourgoin (41-3) et ont perdu 17-13 à Nice. Les matchs retour contre Bourgoin et Nice ont été annulés pour cause de confinement. Bourg-en-Bresse s’est complètement troué à Châteaurenard (29-19), ce qui lui avait coûté la place de N°2 National malgré une éclatante mise au point (56-9) au match retour. 

Bourg-en-Bresse prêt à retrouver la Pro D2

Cette année encore les Bressans ont privilégié la continuité avec un minimum de départs et un minimum d’arrivées. Le pilier Rocca (Bourgoin), le talonneur Brute de Rémur (Soyaux-Angoulême), Loïc Mondoulet et l’ouvreur Ioan Debrach (Mâcon), sont les seuls départs marquants. Les douze autres sont des Espoirs. Le pilier Martin (Rouen), le talonneur Sauzaret (Castres), l’arrière Christian Erasmus (Aubenas), le demi-de-mêlée Florent Campeggia (Rouen) et l’ouvreur Peter Nelson (Seattle), sont les seules recrues de la saison.

Les Bressans, avec un budget de 3,8 M€, en légère baisse compte tenu du contexte, et un effectif de trente-neuf joueurs dont huit Espoirs, font figures de grands favoris à la montée. Malgré une douzaine de blessés, dont ses trois ouvreurs (Viard, Doy, Nelson), Bourg-en-Bresse a remporté ses trois premiers matchs contre Blagnac (21-12) à Dijon (18-22), qui n’avait pas perdu depuis 21 matchs à domicile et le choc contre Albi (22-16). La force de Bourg-en-Bresse, c’est d’avoir un effectif composé de nombreux joueurs expérimentés qui jouent ensemble depuis plusieurs saisons. A domicile, le Stade Verchère est un chaudron violet avec près de 1 000 abonnés la saison dernière. Cette saison, malgré les risques d’annulations liés au Covid, ce record pourrait être battu, compte tenu des grosses affiches de la Nationale. Le public bressan ne s’y est pas trompé avec 4 161 spectateurs contre Albi et 3 200 contre Dijon, avec une jauge préfectorale à 5 000 spectateurs.

Effectif 2020-2021

Trente-et-un joueurs confirmés et expérimentés

Avec trente-et-un joueurs confirmés, plus huit Espoirs à forts potentiels, le staff dispose d’un des meilleurs effectifs de la Nationale avec Albi. Treize joueurs sont plus que trentenaires et douze ont plus de 25 ans, soit une moyenne d’âge de 29 ans pour vingt-cinq des trente-et-un joueurs de l’effectif. C’est dire l’expérience de cette équipe dans toutes ses lignes avec vingt-trois joueurs qui ont joué en Pro D2 avec le club. La première ligne, avec trois droitiers, trois gauchers et trois talonneurs a 29 ans de moyenne d’âge ! Les quatre deuxièmes lignes, où on retrouve les ex-Tarbais Veyret et Antonescu, a une moyenne de 26,5 ans. Les six troisièmes lignes ont un peu plus de 28 ans de moyenne, les trois demis-de-mêlée 29 ans et les trois ouvreurs 26 ans. La moyenne d’âge des sept trois-quarts est de 29 ans. Pour être complet, il faut rajouter les huit Espoirs dont la moyenne d’âge est de 21 ans et dont cinq ont joué lors des trois premières journées.

Staff

Yoann Boulanger (entraîneur principal chargé des avants)

Thomas Choveau (entraîneurs des arrières)

Piliers

Willem Harmse : 36 ans, 1,78 m, 120 kg, Afrique du Sud, au club depuis 2013

François-Joseph Bordewie : 27 ans, 1,88 m, 120 kg, au club depuis 2019

Victor Damian Arias : 30 ans, 1,80 m, 115 kg, Argentine, au club depuis 2018

Quentin Drancourt : 31 ans, 1,79 m, 109 kg, au club depuis 2009

Vazha Kapanadze : 25 ans, 1,85 m, 110 kg, Georgie, au club depuis 2018

Anthony Martin : 30 ans, 1,80 m, 110 kg, en provenance de Rouen

Yannis Hebal, 19 ans,

Talonneurs

Quentin Traversier : 27 ans, 1,72 m, 102 kg, au club depuis 2017

Clément Jullien : 28 ans, 1,81 m, 107 kg, au club depuis 2017

Paul Sauzaret : 23 ans, 1,84 m, 107 kg, en provenance de Castres

Deuxième ligne

Cyril Veyret : 32 ans, 1,95 m, 125 kg, au club depuis 2016

Marius Antonescu : 28 ans, 1,97 m, 116 kg, international roumain, au club depuis 2019

Bence Roth : 24 ans, 1,96 m, 110 kg, Hongrie, au club depuis 2018

Koen Bloemen : 22 ans, 2,03 m, 108 kg, international néerlandais, au club depuis 2019

Pierre Bochaton : 19 ans, 2,00 m, 100 kg

 

Troisième ligne

Adrien Buatier : 30 ans, 1,97 m, 110 kg, au club depuis 2010

Dimitri Jean-Etienne : 30 ans, 1,90 m, 106 kg, au club depuis 2016

Lucas Lyons : 27 ans, 1,89 m, 104 kg, au club depuis 2018

Simon Bornuat : 34 ans, 1,87 m, 96 kg, au club depuis 2010

Loïc Baradel : 24 ans, 1,89 m, 100 kg, au club depuis 2018

Charles-Antoine Benoit : 24 ans, 1,79 m, 119 kg, au club depuis 2018

Demis

Grégory Maiquez (m) : 35 ans, 1,73 m, 75 kg, international espagnol, au club depuis 2011

Florent Campeggia (m) : 25 ans, 1,70 m, 70 kg, en provenance de Rouen

Titouan Guilon (m) : 26 ans, 1,68 m, 68 kg, au club depuis 2017

Antoine Cléard (m) : 19 ans, 1,71 m, 71 kg, au club depuis 2019

Benjamin Doy : 27 ans, 1,73 m, 87 kg, international suisse, au club depuis 2015

Mathis Viard (o) : 23 ans, 1,78 m, 88 kg, au club depuis 2018

Paul Mazeau (o) : 21 ans, 1,87 m, 84 kg, au club depuis 2019

Peter Nelson : 28 ans, 1,81 m, 82 kg, international canadien, en provenance de Seattle

Trois-quarts

Dimitri Doucet : 27 ans, 1,82 m, 86 kg, au club depuis 2014

Pierre Santallier : 29 ans, 1,72 m, 78 kg, au club depuis 2016

Lucas Estevenet : 22 ans,

Audric Sanlaville : 22 ans, 1,80 m, 86 kg, au club depuis 2019

Maxime Boyer : 20 ans, 1,80 m, 90 kg

Arnaud Perret : 34 ans, 1,81 m, 96 kg, au club depuis 2008

Emile Cailleaud : 32 ans, 1,82 m, 92 kg, au club depuis 2012

Alexandre Badet : 22 ans, 1,82 m, 86 kg, au club depuis 2019

Pierre Dupouy : 24 ans, 1,79 m, 79 kg, au club depuis 2019

Hugo Dupont : 32 ans, 1,79 m, 77 kg, au club depuis 2016

Christian Erasmus : 25 ans, 1,79 m, 93 kg, Sud-Africain en provenance d’Aubenas

Jean-Jacques Lasserre