Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Sven D’Hooghe est arrivé à Biarritz

jeudi 17 septembre 2020 par Rédaction

Le troisième ligne est arrivé à Biarritz ce mercredi, alors que l’accord a été conclu mardi avec le BO. Les contacts ont été pris fin août pour aboutir après de longues semaines de négociations entre les dirigeants des deux clubs. Depuis le début le joueur, qui avait prévenu aussitôt le Président Terré, souhaitait jouer en Pro D2. Valence-Romans, qui a dû se séparer, pour des raisons ultra sportives, de son troisième ligne Romain Souquet, était aussi sur les rangs. Mais l’international belge a privilégié le choix sportif en signant dans un club ambitieux, au passé plus prestigieux. « Dans ma tête, c’était plus Biarritz, qui m’avait contacté en premier. Ils ont un bon projet et de bons entraîneurs. J’aime bien la culture et l’énergie qu’il y a dans ce club autour du projet, qu’ils m’ont expliqué. » Un choix qui se veut avant tout sportif et non pas financier assure le joueur. Sven D’Hooghe est reconnaissant à au club de Tarbes. « J’étais très bien. J’ai beaucoup joué et ça m’a permis de me montrer et de progresser. C’est Tarbes qui m’a permis d’obtenir ce contrat avec Biarritz. Si je n’avais pas été à Tarbes, je ne sais pas où je serai maintenant. C’est un choix sportif et il ne faut pas que mes émotions interviennent. Pour avoir le plus haut niveau, il faut jouer au plus haut niveau possible. » Mais ce n’est pas non plus qu’un choix sportif, c’est aussi un choix de vie avec la plage à portée de main. De plus sa compagne, qui travaille à Tarbes, est aussi à deux heures de voiture et ça aurait été plus compliqué d’aller le voir en Isère. L’international belge est toujours blessé aux adducteurs et il va entamer sa rééducation sur la côte basque. « Je vais faire du renforcement et on verra. » La touche tarbaise a perdu un de ses atouts et les pertes de balles contre Massy font craindre pour l’avenir mais le troisième ligne se veut rassurant. « Non, la touche c’est un truc où il faut régler beaucoup de détails. Il faut que le timing soit parfait surtout au niveau National. Contre des équipes de Fédérale, ça pourrait passer mais pas là. C’est juste, qu’il faut qu’on trouve notre timing, avec beaucoup de joueurs qui arrivent et tout ne peut pas être parfait tout de suite. »

Jean-Jacques Lasserre