Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Fleurance-Tarbes à Miélan samedi 22 à 18h00

vendredi 21 août 2020 par Rédaction

Mesures sanitaires de rigueur

Fleurance-Tarbes, sera précédé à 16h30 d’un lever de rideau entre l’EAB XV et les Espoirs de Fleurance, pour 5 euros. Un repas est ouvert à tous sous la halle, à partir de 12h30, au prix de 20 €, entrée du stade comprise. Les organisateurs ont prévu 150 couverts et il reste des places disponibles. Les réservations sont encore ouvertes jusqu’à ce vendredi 21 août au 06 74 86 22 53 et au 06 83 33 36 42.

Les mesures barrières, masques, distanciations sociales, gel hydroalcoolique, seront de rigueur, avec double sens de circulation. Les repas se feront assis par table de dix, si les gens se connaissent où réservent ensemble.

Les organisateurs ont reçu l’autorisation de laisser les spectateurs debout derrière la main courante, sous couvert de respecter les mesures de sécurité sanitaire (masques et distanciations). Les buvettes seront ouvertes au stade et sous la halle, avec double sens de circulation et interdiction de consommer au bar.

Un premier test de valeur

Les Tarbais vont effectuer leur première sortie à Miélan, contre Fleurance qui a inscrit 44 essais la saison dernière, dont 4 contre Tarbes. Une belle mise en bouche contre des Gersois qui ont terminé à la septième place de la Poule. Si la saison passée, les Fleurantins ont cédé deux fois face aux Bigourdans (33-16 et 30-36), ce fut au terme de deux matchs enlevés, avec cinq essais à un à Trélut et six essais à trois au Stade Lacoste. Un match qui a été au bout du suspense et où les Fleurantins se sont accrochés jusqu’à la fin (13-17, 16-17, 16-22, 23-22, 23-29, 23-36, 30-36). A noter que Fleurance a été, avec Albi, un des deux tombeurs de Blagnac 24-23, après avoir été mené 16-23. Cette première sortie tarbaise sera un véritable test face à une équipe joueuse mais accrocheuse et qui ne renonce jamais.

Des Gersois joueurs et accrocheurs

Les Gersois ont repris les entraînements le 3 juillet tout comme les Tarbais. L’ASF a peu changé de visage durant l’Eté avec les départs de Potier à Bon-Encontre, de Cassagnabère à Auch, de Putuma à Mâcon, de Du Preez à Condom, de Lasbats à Nogaro, de Gabriel à Rumilly, d’Eberland à l’Isle-Jourdain et de Farah à Suresnes. Huit départs compensés par onze arrivées, dont sept Espoirs. Les Gersois ont recruté deux ex-tarbais, Jonathan Bréthous (Bergerac) et Gonzalo Manso-Moyano (Lourdes) mais aussi Boela Venter, un 3ème ligne sud-africain et Simon Andreu de Lavaur. Les Espoirs viennent de Drancy, d’Albi, de Carcassonne, de Vannes et d’Agen. Fleurance, qui n’a perdu que cinq titulaires, contre une douzaine à Tarbes, bénéficiera d’une plus grande homogénéité.

Fabien Fortassin : Des automatismes à prendre

Ce premier match est l’occasion pour Tarbes de faire un premier point à trois semaines de la reprise contre Massy à Trélut. Après les trois premières semaines consacrées à la remise à niveau physique, les Tarbais sont rentrés dans le rugby depuis le stage. C’est-à-dire les phases de conquête et l’organisation offensive et défensive. « On a avancé et on avance petit à petit, marche par marche. L’idée, c’est de voir le maximum de choses mais il ne faut pas les brader non plus. On n’aura pas tout vu d’ici samedi mais il faut que ce qu’on a vu soit maîtrisé. » Fabien Fortassin est confiant dans le travail effectué. « Maintenant ce sont surtout des automatismes à prendre et des réglages à faire. » L’entraîneur a hâte de voir son équipe face à un adversaire. « On veut voir ce que donne, en match, ce qu’on a préparé pour faire un match de rugby correct. Après, on va manquer d’automatismes et de liant pour ce premier match amical. Je ne m’attends pas à ce que tout soit parfait et que tout roule parfaitement. » D’autant que le staff devrait présenter une équipe mixte (pros-Espoirs) par mi-temps, avec beaucoup de rotations en cours de match.

Le contenu et le comportement avant tout

Ce premier match de rugby, depuis la mi-mars, suscite des interrogations, car c’est la première fois que les joueurs sont arrêtés si longtemps. « Il faut déjà se réhabituer au rythme d’un match, aux contacts, il faut enchaîner des phases de jeu », souligne Fabien Fortassin qui jugera ses joueurs plutôt sur le comportement. « On ne pourra pas tirer grand-chose du match qui risque d’être brouillon. Nous, on va évaluer leur plaisir de matcher, de se déplacer sur le terrain. Je veux qu’on se rende compte que le travail physique a payé. Que les joueurs se déplacent, qu’ils soient hyper mobiles et qu’ils soient toujours en place avant l’adversaire. » Le résultat devrait en découler logiquement, même si techniquement tout n’est pas encore parfait. « Ce qui nous intéresse, c’est le contenu mais les deux vont de pair. Si le contenu est intéressant, il y a de grandes chances de gagner le match. » Compte tenu des impressions, renforcées après le stage, le comportement et le sérieux du Groupe, ne font aucun doute pour Fabien Fortassin. « Ce sont des mecs qui ont envie de courir, de se déplacer. Ils vont être trente à jouer, donc le temps de jeu devrait être réduit. Il faut que pendant quarante minutes, les mecs se donnent, qu’ils aient envie de se dépasser et qu’ils montrent qu’ils reprennent du plaisir à matcher. » 

Le groupe contre Fleurance

Le staff devrait présenter un Groupe de trente joueurs compte tenu des absences d’Aulika (licence), Juniver (pied), Parrou (adducteurs), Hourclé (cuisse) et de la préservation probable de Pees (épaule) et Lhusero (cheville).

Avants : Ximun Bessonart, Jon Zabala, Maxime Ortensi, Fabien Vial, Antoine Palisse Bastien Raynaud, Ulrich Prétorius, Florian Lamothe, Davit Gigauri, Adrien Vigne, Sven D’Hooghe, Petelo Taputaï, Aurélien Ricart, Felipe Manu, Léo Saint-Guilhem, Albain Méron, Léo Noël, Loan Réal.

Arrières : Thibaud Dulucq, Thomas Millet, Mathieu Berbizier, Romain Dumestre, Johan Paulet, Morgan Rubio, Julien Cantan, Jonathan Duffau, Hugo Croquet, Maxime Oltmann, Teddy Stanaway, Maile Mamao.