Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Stado TPR : Stage de Saint Pé de Bigorre

mercredi 29 juillet 2020 par Rédaction

Un scénario à la « Paris-Pékin »

Les Tarbais ont débuté leur stage par un scénario à la « Paris-Pékin » avec obligation de rallier la base nautique de Sport Nature par leurs propres moyens, sans voiture, sans argent et sans téléphone, avec pour bagage un sac à dos. Répartis par groupe de trois, les 36 joueurs ont fait du stop et sont tous arrivés à bon port, avec trois-quarts d’heure d’écart entre les premiers et les derniers.

Avec Gigauri mais sans Tolofua

Le seconde ligne international, Davit Gigauri, arrivé ce lundi de Georgie, a participé au stage et s’est tout de suite intégré au Groupe, qui se côtoie depuis trois-semaines déjà. L’autre seconde ligne, Lucas Tofolua (Espoirs de Castres), qui a repris contact avec le club par l’intermédiaire de son agent, a été laissé à la disposition des Espoirs, tout comme le troisième ligne Antoine Agueb (Espoirs de Pau). Le staff tarbais ne les compte pas dans « l’effectif première » qui a fait le stage et qui disputera les trois matchs de préparation. Les entraîneurs font confiance à Noël, Hourclé et Parrou, qu’ils coachaient avec les Espoirs la saison dernière.

Répétitions des gammes derrière, avec Berbizier à l’ouverture

L’après-midi les choses sérieuses ont débuté avants et trois-quarts séparés. Les trois-quarts ont répété leurs gammes à vitesse réelle sous l’œil attentif de Fabien Fortassin, cahier noir à la main. Un cahier où sont répertoriées toutes les combinaisons que les joueurs ont répété avec opposition à tour de rôle. Tout y est passé, redoublements, fausses croisées, croisées, leurres, sautées, retours intérieurs…, avec différentes lignes de trois-quarts. William Pees et Tom Juniver ont tourné sur différents postes mais c’est Mathieu Berbizier qui faisait le plus souvent office d’ouvreur. Poste où Fabien Fortassin entend désormais l’installer car pour lui « Berbize » a toutes les qualités pour devenir le meilleur « 10 » de la Nationale et prétendre à jouer à minima en Pro D2. Joueur protée, le Lannemezanais d’origine, a déjà occupé tous les postes de derrière avant de devenir incontournable à l’arrière depuis deux saisons. L’an passé, ses quelques prestations à l’ouverture avaient été convaincantes et Fabien Fortassin a décidé de prolonger l’expérience et d’en faire son ouvreur N°1.

Une ligne de trois-quarts polyvalente

Williams Pees qui tenait le poste depuis un an et demi, devrait être repositionné au centre où son long jeu au pied et son agressivité défensive seront des atouts. Blessé et opéré d’une épaule le Béarnais d’origine, pourrait manquer les matchs de préparation. De toute façon, Fabien Fortassin ne manque pas de solutions derrière avec des joueurs, gauchers et droitiers, qui peuvent occuper tous les postes. L’ancien ouvreur de Pro D2 et de Top 14, n’aura que l’embarras du choix pour constituer sa ligne de trois-quarts avec les recrues (Juniver, Mamao, Oltmann, Croquet), les anciens, (Dumestre, Berbizier, Pees, Paulet, Rubio) et les Espoirs tarbais (Cantan, Duffau). Fabien Fortassin, qui a essayé plusieurs associations et testé différentes combinaisons, était plutôt satisfait de la prestation de ses joueurs. Seuls petits soucis, les pépins physiques de Lhusero (cheville), de Cantan (contracture) et de Mamao (doigt). La semaine de repos qui vient, devrait permettre de remettre les choses dans l’ordre avant d’attaquer le premier match de préparation le 22 août, contre Fleurance.

Une séance d’opposition musclée

Après les entraînements séparés, le staff a organisé une séance d’opposition entre deux équipes qui alternaient en défense et en attaque. La défense était armée de boucliers et le lourd claquement des boucliers montrait la violence des contacts. Les lancements de jeu étaient effectués à partir de mêlées simulées où les joueurs devaient remonter tout le terrain, ballon en main, en alternant le jeu au ras et le jeu au large. Ce rassemblement de 36 joueurs a permis de mettre deux quinze complets en opposition avec des roulements de 6 joueurs.

Récupération et détente

Les joueurs sont sortis fatigués de cette préparation intense et ont bien profité du cadre et des installations de la base de loisirs. Les joueurs se sont d’abord rafraîchis dans le Gave avant de plonger dans la piscine et de rejoindre le hammam. Ensuite, certains ont joué au « ping-pong tournant » et d’autres ont fait une partie de pétanque. Après une matinée consacrée au physique mercredi matin, l’après-midi sera dédié au rafting sur les eaux tumultueuses du Gave malgré la sécheresse. La journée du jeudi sera tournée vers le rugby en opposition avec le bizutage des nouveaux pour terminer.

Le Groupe des 36 (En gras les nouveaux, en italique les Espoirs)

Pilier (6) : Ximun Bessonart, Jon Zabala, Halani Aulika, Maxime Ortensi, Fabien Vial, Antoine Palisse

Talonneur (3) : Bastien Raynaud, Ulrich Prétorius, Florian Lamothe,

Deuxième ligne (5) : Davit Gigauri, Adrien Vigne, Sven D’Hooghe, Petelo Taputaï, Sylvain Hourclé

Troisième ligne (7) : Aurélien Ricart, Felipe Manu, Léo Saint-Guilhem, Albain Méron, Lucas Parrou, Léo Noël, Loan Réal.

Demis (4) : Thomas Lhusero, Thibaud Dulucq, Thomas Millet, Mathieu Berbizier,

Trois-quarts (11) : William Pees, Romain Dumestre, Johan Paulet, Morgan Rubio, Julien Cantan, Jonathan Duffau, Hugo Croquet, Maxime Oltmann, Teddy Stanaway, Tom Juniver, Maile Mamao.

Jean-Jacques Lasserre