Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

TARBES : Présentation du dispositif de sécurisation des lieux festifs mis en place

dimanche 26 juillet 2020 par Rédaction

Depuis la fin du confinement de nombreux comportements à risques ont été constatés, alcoolisation excessive, excès de vitesse, violences. Face à ces événements la police reste mobilisée pour assurer la sécurité de tous.

Samedi à 22 h , Sibylle Samoyault secrétaire générale de la préfecture représentant Brice Blondel préfet des Hautes-Pyrénées s’est rendue place de Verdun pour présenter le dispositif de sécurisation mis en place dans les lieux festifs depuis le début de la période estivale qui fait intervenir les forces de l’ordre et les associations de prévention. Elle était accompagnée de Sophie Pauzat, directrice de cabinet du préfet, du commandant François Frémaux, DDSP adjoint, de Gérard Trémège maire de Tarbes et Yoan Coronado, président fondateur de l‘association ’’Etoiles Pyrénées’’.

Sibylle Samoyault explique qu’il a été constaté une consommation excessive d’alcool surtout chez les jeunes. Face à ce fléau le préfet a mis en place une série de mesures, un renforcement de la police avec des effectifs supplémentaires qui sont visibles sur le terrain les vendredis et samedis soir, une responsabilité des cafetiers avec la mise en œuvre d’une formation qui se déroulera la semaine prochaine pour responsabiliser les cafetiers. Une action importante la prévention auprès des jeunes, l’association ’’Etoile Pyrénées’’ est présente le jeudi, le vendredi et le samedi soir qui accompagne les jeunes lors de ces soirées, ils font de la prévention tant sur la santé que sur la sécurité routière afin que ces jeunes ne mettent en danger ni leur vie ni celle des autres. Tout ce travail qui est mis en place est réalisé en collaboration avec les associations, les forces de l’ordre et la mairie.

Gérard Trémège : «  Il y a des moments où la tension monte dans notre ville comme partout en France, et nous avons l’impression qu’après le confinement il y a une partie de la population qui a décidé de se lâcher. Suite aux derniers incidents, nous avons intensifié notre relation partenariale police municipale et nationale, nous avons également modifié le réseau de surveillance sur la ville ».

Il faut savoir que quand il se passe quelque chose sur la ville les caméras de surveillance enregistrent et les auteurs sont systématiquement identifiés, ensuite la justice suit son cours et procède aux investigations nécessaires. Rien ne passe inaperçu en centre ville avec un système de caméras ultra modernes qui identifie même la nuit. Un outil qui sert à la justice, à la police, à la préfecture.

Le maire rajoute que sur les parkings il y a des voitures qui sont de vrais coffres forts d’alcool et que des jeunes boivent à une vitesse incroyable les bouteilles qu’ils se sont préparées et que c’est là aussi qu’il faut être et que la prévention doit se faire. «  C’est un travail énorme qui est devant nous et ensemble progressivement nous allons arriver à résorber certaines poches problématiques. La police fait son travail et nous sommes là pour l’accompagner  ».

François Frémaux : « Depuis l’événement de la nuit du 11 au 12 juillet, nous avons renforcé les effectifs de nuit par des dispositifs spécifiques constant le week-end, c’est là que se posent les problèmes d’alcool et notamment entre 00h et 2h 30 du matin. Nous faisons également des contrôles d’identité sur ces lieux festifs sur réquisition du procureur de la République place de Verdun et sur le site de l’arsenal, lieux où la population jeune consomme le plus d’alcool. De part notre présence nous dissuadons, nous sommes aussi répressifs car nous interpellons les individus manifestement ivres. Le déconfinement a modifié les comportements, mais la situation tarbaise n’est pas plus grave qu’ailleurs et la violence n‘est pas en augmentation ».

Le commandant Frémaux est revenu sur l’événement qui a été repris sur les réseaux sociaux et rappelle d’une part que la police est intervenue rapidement et que 4 personnes ont été interpellées, que l’enquête a permis ensuite l’interpellation de deux autres individus, soit 6 personnes en garde à vue . Les caméras de vidéo protection ont été exploitées pour l’identification des personnes, les gens ne peuvent pas se cacher derrière leur petit doigt, les responsables sont clairement identifiés et l’enquête se poursuit.

Yoan Conorado : « Nous étions présents sur le site de l’arsenal depuis septembre dernier lors des soirées étudiantes jusqu’au confinement. Nous avons repris le 2 juillet et on s’est rendu compte qu’il y avait une hausse de l’alcoolisation et plus rapide car les gens s’alcoolisent plus vite. Notre action permet à ce que les jeunes ne prennent pas le volant de leur véhicules, ils viennent volontairement se faire dépister. Depuis que nous sommes sur l arsenal, 1800 personnes sont venues souffler et 60% étaient positives (depuis septembre). Depuis le 2 juillet 300 personnes sont venues et plus de 80% étaient alcoolisées, nous avons eu une personne à 4,08g ! »

Le commandant Frémaux conclut : la prévention, la dissuasion et la répression, c’est un trépied qui est efficace sur le terrain.

Nicole Lafourcade