Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

La FFR fait le forcing pour faire monter Albi et Massy

lundi 4 mai 2020 par Rédaction

Bernard Laporte, tout juste élu vice-président de World Rugby, fait le forcing pour faire monter Albi et Massy, N°1 et N°2 au classement National à la fin de la 18ème journée. Après avoir proposé de prendre en charge le coût des droits télé correspondant à deux clubs supplémentaires (3,4 M€), le Président de la FFR prône maintenant un changement de formule. Une Pro D2 à 18 clubs étant ingérable au niveau du calendrier avec des matchs supplémentaires, Bernard Laporte souhaite la création de deux Poules de neuf clubs, avec des Play-Offs et des Play-Downs, pour compenser le manque de matchs et de recettes.

La LNR est toujours contre

Samedi, lors de la réunion entre les représentants de la FFR et la LNR, l’atmosphère était très tendue entre Bernard Laporte et Paul Goze, qui est contre cette proposition. Les présidents de Pro D2 ne voient pas non plus d’un bon œil cette éventualité et la réunion se serait mal passée car la LNR et les clubs sont vent debout contre cette proposition. Personne ne comprend l’obstination présidentielle de faire monter deux clubs de Fédérale 1. Ce qui risque en plus d’entraîner des recours divers sur la « légalité » de cette mesure. Les Présidents de Pro D2 vont se réunir dès ce lundi, avant de présenter leur choix lors de l’ultime confrontation du 6 mai. Les téléphones vont chauffer, car si Albi et Massy ont appelé des Présidents de Pro D2 pour obtenir leurs soutiens, d’autres vont téléphoner pour empêcher ces montées arbitraires car non statutaires. Conserver une Pro D2 à 16 clubs, reviendrait alors à rétrograder deux clubs, ce contre quoi les Présidents des 30 clubs de TOP 14 et de Pro D2, s’étaient prononcés à l’unanimité. Un consensus semble difficile à obtenir, car beaucoup pensent que la Pro D2 deviendrait complètement illisible avec 18 clubs répartis en deux Poules de 9.

 

Ce serait la mort de la Pro D2

 

Pour beaucoup, « Ce serait la mort de la Pro D2. En l’état actuel des choses, nous n’avons de visibilité sur rien du tout. On ne sait même pas si on pourra vraiment débuter le championnat en septembre en raison de la pandémie. Même si la Fédé dit qu’elle prendra en charge la perte d’une partie droits télé, divisés à 18 et non plus à 16, ce n’est pas le sujet. A 18 en Pro D2, on ne peut pas jouer en poule unique. Il propose deux poules de 9, si on veut tuer la Pro D2, c’est ce qu’il faut faire… » Beaucoup y voient une position politique en vue des futures élections présidentielles fédérales, tout comme le passage de la Fédérale 1 à 60 clubs. Les mauvais esprits peuvent penser que le Président de la FFR a une « dette » envers Albi, depuis la demi-finale retour perdue à Rouen. Les Albigeois surfent là-dessus et font peser la menace de la dissolution de la SASP et de la fin du rugby pro à Albi. Mais sauvé de justesse la saison dernière par les subventions publiques, comment le SCA, (dans ces circonstances pandémiques), peut-il espérer monter un budget pour jouer en Pro D2 ? Beaucoup de clubs, outre les autres qualifiés en Jean-Prat, vont se sentir lésés et choqués si Albi et Massy montent du fait du Prince. Et Bernard Laporte aurait peut-être politiquement plus à y perdre…

 

Jean-Jacques LASSERRE