Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
     

1/8 Coupe de France : Tarbes-Nantes, samedi à 20h00 au Quai de l’Adour

samedi 14 décembre 2019 par Rédaction

Confirmer par une place en quart

Les Tarbaises se doivent de confirmer, en Coupe de France contre Nantes, leur très belle prestation contre Montpellier. Face cette fois à un adversaire, de même catégorie, qui leur réussit bien puisque le TGB est devenu, depuis quelques années, la bête noire des Nantaises. Tarbes reste sur six victoires consécutives ; 74-62, il y a quelques semaines, 59-72 et 74-66, l’an passé puis 60-57, 58-71 et 63-74 en Coupe de France, il y a deux ans. Nantes, qui ne compte qu’une victoire en Championnat, peut aussi se servir de la Coupe de France pour se rassurer avant de recevoir Charnay, un adversaire direct au maintien. Les Tarbaises doivent se servir de cette rencontre pour retrouver de la confiance et préparer le déplacement capital à Roche-Vendée du 21 décembre.

Nantes en difficulté

Après deux défaites consécutives à Saint-Amand (82-73) et contre Montpellier (64-98) et une victoire contre Charleville-Mézières (83-73), Nantes n’a plus gagné. Les Nantaises restent sur cinq défaites consécutives à Tarbes (74-62), à Landerneau (66-56), contre Lyon (72-78), à Villeneuve d’Ascq (71-63) et la dernière contre Basket-Landes (58-79). Nantes, qui a aussi connu des difficultés financières, sans relégation, ne peut pas suivre la course aux armements de Lyon, Bourges, Montpellier, voire Basket-Landes et se retrouve depuis quelques années à galérer en fond de tableau.

Manque de rotations et d’expérience

Emmanuel Coeuret doit composer avec sept joueuses et il est lui aussi en manque de rotations. Pourtant le coach nantais a fait des bonnes pioches avec la meneuse turque Merve Aydin (25 ans), internationale U18, U20, qui a joué dans les grands clubs de Turquie (Mersin, Istanbul Université, Yakin Dogo, Hatay) mais jamais à l’étranger ; l’ailière internationale belge, Antonia Delaere (25 ans), passée par les Kangoeroes Boom, Namur, Braine, qui joué au Hainaut (2014-2015), l’ailière internationale uruguayenne Paola Ferrari (24 ans), passée la NCAA et qui a beaucoup joué en Espagne (Santiago, Rivas Futura, Burgos, CB Estudiantes, Soller) ; et l’expérimentée Jacinta Monroe (31 ans) qui a joué en NCAA, en WNBA, à Riga (Lettonie), en Espagne (Saragosse, Girone), en Turquie (Botas, Cankaya) et en France à Charleville-Mézières (2013-2014) et au Hainaut (2016-2017)… Soit quatre joueuses de grande qualité, qui encadrent des joueuses françaises de qualité comme Clarince Djaldi-Tabdi, Camille Lenglet et Nabala Fofana.

Un effectif renouvelé avec cinq départs pour quatre arrivées

Emmanuel Coeuret a renouvelé son effectif à plus de 50% avec les départs de cinq joueuses ; Suarez (Basket-Landes), Wallace (Braine), Michaud (arrêt), Day (Lublin) et Medenou, pour quatre arrivées ; Delaere (Braine), Aydin (Hatay), Ferrari (Al Qazeres) et Monroe (Asunción). Les jeunes Djaldi-Tabdi (24 ans), Lenglet (21 ans) et Fofana 18 ans), sont restées. Il a fallu intégrer quatre joueuses étrangères, ce qui peut expliquer ce début de saison difficile avec le manque de rotations et peut-être d’expérience, avec un effectif de 24 ans de moyenne d’âge qui ne compte qu’une seule joueuse trentenaire.

Effectif 2019-2020

Poste 1

N° 23 Merve Aydin : Turquie, 25 ans, 1,74 m, 9,9 points de moyenne, records 18 points, 4/2 à 3 points, 7 passes décisives, 4 doubles

N° 8 Camille Lenglet : 21 ans, 1,69 m, internationale U18, 4,6 points de moyenne, records 11 points, 6 passes décisives, 2 doubles

N° 55 Lisa Dufon : 17 ans, 1,73 m, 1,8 points de moyenne, records 6 points, 1/1 à 3 points

Poste 1-2

N° 16 Marie-Boirard-Garnier : 19 ans, 1,72 m,

Poste 2

N° 25 Antonia Delaere : 25 ans, 1,81 m, internationale belge, 14,1 points de moyenne, records 26 points, 7 rebonds, 7 passes décisives, 6 doubles

N° 24 Emma Ouatara : 19 ans, 1,76 m, 0,33 point de moyenne, records, 2 points, 2 passes décisives

Poste 3

N° 7 Paola Ferrari : Italie/Paraguay, 24 ans, 1,78 m, internationale paraguayenne, 12,2 points de moyenne, quatre doubles, records 16 points, 4/10 à 3 points, 3 x 8 rebonds, 4 x 6 passes décisives.

Poste 4

N° 9 Clarince Djaldi-Tabdi : 24 ans, 1,84 m, internationale U16, U18, U19, U20, 10,5 points de moyenne, records, 16 points, six doubles, 2 x 9 rebonds

Poste 5

N° 13 Jacinta Monroë : USA, 31 ans, 1,98 m, 15,4 points de moyenne, six doubles, trois double-doubles, records 23 points, 14 rebonds, 5 passes décisives

N° 21 Nabala Fofana : 18 ans, 1,92 m, internationale U16, U18, U20, 3,75 points de moyenne, record 8 points, 6 rebonds

N° 12 Julie Forestier : 19 ans, 1,93 m, 0,5 point, 1 point, 3 rebonds