Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
     

1/8ème de Coupe de France Tarbes revient de loin…

dimanche 15 décembre 2019 par Rédaction

Tarbes-Nantes : 86-82 après-prolongation (77-77 / MT : 35-38)

 (17-23, 16-12, 18-16, 26-16 / 9-5)

Tarbes : 26/66 tirs réussis (dont 4/16 à 3 points), 30/37 lancers francs réussis, 52 rebonds, 17 passes décisives, 15 ballons perdus, 5 interceptions, 2 contres, 18 fautes.

Galliou-Loko (4 points), Halvarsson (17 points), Fauthoux (17 points), Pouye (20 points), Berezhynska (11 points), Résimont (14 points), Pardon (3 points)

Nantes : 32/77 tirs réussis (dont 7/20 à 3 points), 11/17 lancers francs réussis, 41 rebonds, 15 passes décisives, 11 ballons perdus, 9 interceptions, 0 contre, 26 fautes

Ferrari (24 points), Monroe (22 points), Delaere (15 points), Aydin (6 points), Djaldi-Tabdi (8 points), Lenglet (4 points), Fofana (3 points).

Tarbes revient de loin au sens propre et figuré, puisque Nantes, comptait dix points d’avance (51-61), à l’entame du quatrième quart-temps et douze points à six minutes (58-70) de la fin du temps règlementaire. Les Tarbaises héroïques, (relancées par Fauthoux aux lancers-francs avec un 7/7), recollaient au score en moins de deux minutes 69-72 (37ème). Menées 74-77 à 18 secondes du buzzer, les « Filles » de François Gomez allaient chercher l’égalisation 77-77, à quatre secondes de la sirène, par Pouye à 3 points. Halvarsson, à 3 points, assommait les Nantaise en début de prolongation 80-77 et les Tarbaises filaient sans trembler vers la victoire 86-82, grâce à Pouye et à Résimont. Pourtant que les Tarbaises ont souffert en étant pratiquement toujours menées au score par des Nantaises en pleine réussite à 3 points. Tarbes, après une bonne entame marquée par Halvarsson, contrôlait 9-3 (4ème). Sous l’impulsion de Monroe, Nantes prenait le score 11-12 (6ème) et creusait même un écart 17-23 (10ème). Les visiteuses continuaient leur course en tête 20-27 (12ème) et 24-29 (14ème), grâce à Aydin et à Delaere. Tarbes profitait des fautes nantaises pour égaliser 29-29 (16ème) mais Nantes gardait la main à la mi-temps 33-35, malgré les efforts de Fauthoux et de Pouye. Galiou-Loko égalisait dès la reprise 35-35 mais Monroe reprenait le score 35-39 (22ème). Ferrari, coup sur coup, puis Delaere, frappaient à 3 points et éteignaient le Quai qui s’était réveillé 39-51 (25ème). Pouye et Pardon, réduisaient le score 43-51 mais Ferrari envoyait un nouveau missile 43-54 (26ème). Halvarsson et Résimont limitaient la casse 48-54 (27ème) mais Lenglet, à 2 et à 3 points, recreusait l’écart 48-59 (28ème). Nantes terminait avec dix points d’avance 51-61 ce troisième quart-temps dans un Quai de l’Adour tétanisé. Halvarsson à 2 et à 3 points redonnait un brin d’espoir 56-61, aussitôt douché par un 0-7 sous l’impulsion de Djadi-Tabdi 56-68 (33ème). Lenglet répondait à Bérezhynska 58-70 (34ème) et le match semblait plié. Résimont et Pouye, réduisaient l’écart 62-70 (35ème) puis tout basculait sur une faute sur un tir à 3 points de Fauthoux. La jeune meneuse passait ses trois lancers-francs, puis quatre autres, et un panier, soit neuf points de rang, qui ramenaient le TGB à un point 71-72 (36ème), parce que Monroe avait marqué dans l’intervalle. L’intensité montait d’un cran, Monroe marquait après un troisième rebond offensif 71-74 à 1’33’’. Pouye manquait un lancer-franc 72-74 quelques secondes après. Le suspense devenait insoutenable et les dernières secondes une éternité avec les temps-morts pris Par François Gomez et Emmanuel Coeuret. Monroe ajoutait un panier à trente secondes du terme mais Pouye se rachetait 74-76, cinq secondes après. La jeune Fofana manquait un de ses deux lancers-francs 74-77, à dix-huit secondes de la fin, laissant à Tarbes une possibilité d’égaliser. Ce que fit sans trembler Pouye qui arrachait l’égalisation 77-77 sur un tir à 3 points à quatre secondes du buzzer. Delaere tentait en vain de chercher la faute et les deux équipes devaient jouer une prolongation qui tournait à l’avantage des Tarbaises 86-82.

Les autres résultats

Landerneau, Basket-Landes, Toulouse (LF2), Roche-Vendée et Tarbes, les cinq qualifiés de ces faux 1/8èmes, vont retrouver en quart Lyon, Bourges et Montpellier qui étaient exemptés. Le tirage au sort des quarts aura lieu ce mercredi à 14h00 au Siège de la FFBB.

Mondeville (LF2)-Landerneau : 48-67 (19-15, 11-17, 10-20, 8-15)

Basket-Landes-Charnay : 71-47 (16-11, 15-4, 22-10, 18-22)

Toulouse (LF2)-Villeneuve d’Ascq : 71-67 (22-15, 14-15, 11-19, 24-18)

Roche-Vendée-Charleville-Mézières : 80-79 (17-23, 18-14, 19-27, 26-15)