Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Deux lieutenants de louveterie à l’honneur

vendredi 6 septembre 2019 par Rédaction

Mercredi en fin d’après midi, Brice Blondel, préfet des Hautes-Pyrénées, a reçu l’ensemble des lieutenants de louveterie en préfecture pour honorer deux agents auxquels a été remise la médaille de la préfecture : Antoine Place pour 18 ans de service et Claude Laguës pour 23 ans de service.
Cette cérémonie s’est déroulée en présence de Jean-Marc Delcasso, président de la fédération départementale de la chasse ainsi que d’autres personnalités.

Avant de leur remettre la médaille, le préfet a souligné que les lieutenants de louveterie étaient des agents de service public bénévoles, que la louveterie était l’institution la plus ancienne qui remonte au IXème siècle, créée par Charlemagne.

Il a précisé que les lieutenants de louveterie avaient un rôle important et essentiel et qu’ils font honneur à leur institution. Leur mission sont des exercices bénévoles, les heures passées sur le terrain ne leur sont pas rémunérées, il en ait de même pour leur tenue ou les munitions qu’ils utilisent. Tout est à leur charge. Brice Blondel a annoncé que des axes allaient être creusés avec et auprès de diverses institutions pour apporter des réponses concrètes à ces sujets financiers.

Dans notre département, en 2019 les lieutenants de louveterie ont effectué 1500 heures d’intervention.

Les lieutenants de louveterie sont les relais du préfet et des services de l’administration auprès des usagers particuliers, agriculteurs, chasseurs, en matière de questions cynégétiques et plus particulièrement en cas de problèmes liés à la prolifération d’une espèce. La louveterie est aujourd’hui chargée de veiller à la régulation de certaines espèces dites « nuisibles » et au maintien de l’équilibre de la faune sauvage.

Le préfet en a profité pour aborder le sujet du sanglier qui est un véritable fléau et qui font énormément de dégâts au niveau de l’agriculture, 440 ha de culture ont été ravagés par les sangliers depuis le début du printemps. C’est 40 fois plus que l’an passé. « Au-delà des désagréments dans le monde agricole, ça devient un problème de sécurité publique, les sangliers divaguent sur les axes routiers et même dans les rues de Tarbes. Par rapport aux sangliers il y a une explosion des interventions des louvetiers. Nous sommes devant un phénomène important. Nous avons débattus et dans le département rien ne se fera sans les chasseurs, plusieurs pistes sont en vue : chasser pendant un période plus longue, réfléchir sur les zones de refuge des sangliers, inciter à chasser le sanglier etc.… Il y a également l’indemnisation des dégâts occasionnés par les sangliers qui s’élève à plusieurs millions d’euros ».

Après avoir remis les deux médailles bien méritées, un apéritif a clôturé cette cérémonie symbolique.

Nicole Lafourcade