Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Graulhet-Tarbes, dimanche à 15h00 au Stade Noël Pélissou

vendredi 6 septembre 2019 par Rédaction

Une première attendue

Ce premier match contre Tarbes, une ex-équipe de Pro D2, demi-finaliste du Du Manoir la saison dernière, est attendu par tous les supporters graulhétois, heureux de retrouver leur équipe fétiche en Fédérale 1. La saison dernière, Graulhet avait terminé à la dernière place de la Poule 3 mais le club avait été sauvé de la relégation par la rétrogradation financière de Rodez qui avait terminé à la 7ème place. Un sauvetage tardif qui n’a pas pu empêcher l’exode de nombreux joueurs. Les Graulhétois en ont profité pour reconstruire un effectif plus jeune à base de joueurs du cru, sous la houlette de Jean-Christophe Bacca. L’ex coach d’Albi, arrivé la saison dernière, est secondé cette année par Philippe Oro, suite au départ de Jean-Marc Aué aux Espoirs de Castres.

Graulhet une référence du rugby d’antan

Graulhet, club centenaire (1910), a été une référence du rugby au temps où la ville était la capitale de la tannerie, avec une multitude de fabriques de maroquinerie, de ganterie et de vêtements de cuir, dont il subsiste 160 friches industrielles. Graulhet reste cependant un grand centre de mégisserie avec le tannage des petites peaux. Un déclin industriel qui a entraîné le déclin du club de rugby qui a produit de nombreux internationaux. Le Sporting, de 1976 à 1989, a été le club phare du Tarn (devant Castres et Albi), avec six quart et trois demi-finales dans les années soixante, soixante-dix et une finale du Du Manoir (1976). Graulhet a remporté sept Challenge de l’Espérance et détient le record de titres de l’épreuve. Le club qui joue en Elite 2 est relégué en Fédérale avant la création de la Pro D2 et descend même en Fédérale 2 jusqu’en 2014. De nombreux internationaux comme André Abadie, Daniel Revailler, Guy Laporte, Henri Sanz, Fabien Pélous, Benoit Bellot, Yannick Jauzion, David Auradou, Vincent Moscato et Marcel Batigne (ancien Président de la FFR et de la FIRA), ont porté les couleurs rouge et noire. Aujourd’hui Graulhet, avec 400 à 450 000 €, est un des plus petits budgets de Fédérale 1 et compte deux joueurs sous « petits » contrats fédéraux (Le Fidjien Ravulo et le Georgien Burdiashvili) qui cumulent avec un emploi à temps partiel. Tous les autres, y compris l’entraîneur, travaillent à plein temps. Ce qui n’empêche pas les joueurs de suivre trois entraînements par semaine.

Un effectif renouvelé

Relégué sportivement en Fédérale 2, le club a perdu entre autres, Davis (Chateaurenard), Brou (Lavaur), Masima (Nantes), N’Diaye (Lavaur), Martinet (St Sulpice sur Tarn), Frémont (St Sulpice sur Lèze), Paulin (Gruissan), Noui (Tarbes), Lapassouse (Anglet). Des joueurs qui auraient pour la plupart quitté le club, car ils avaient envie de jouer dans des clubs plus structurés comme Tarbes, Nantes ou Lavaur, « pour voir s’ils pouvaient passer le cap ». Le SCG a recruté le pilier Nicolas Demasi (Balma), le seconde ligne Dimitri Fondoux, (Rodez), les troisième ligne, Michael Larde (Rabastens), Paul Oro, (Castelssarasin), Paul Armengaud, (Espoirs Albi), l’ouvreur Benjamin Roudière, (Fos-sur-Mer), les trois-quarts, Loïc Nougbode, (Espoirs Castres), Anthony Delbos, (Lombez-Samatan) et Ludovic Itan, (Albi). Le club enregistre aussi les retours du pilier Béka Burdiashvili, (La Seyne), de l’ailier Johnatan Orsi (Balma), du seconde ligne Thomas Barthe et de l’arrière ou demi de mêlée, Romain Bille, partis en cours de saison dernière, en Angleterre et en Corse. « Tout le recrutement initial a été basé sur des jeunes du coin et je n’ai pas changé mon fusil d’épaule quand on a su qu’on restait en Fédérale 1. On a pris le pari des jeunes, entourés par quelques Papa, en espérant que ce Groupe se fédèrera sur plusieurs saisons et qu’on arrivera à créer un état d’esprit comme à Saint-Sulpice sur Lèze ou à Gaillac », confie l’entraîneur Jean-Christophe Bacca. Malgré un tout petit budget, le staff graulhétois dispose de 37 joueurs, dont deux piliers georgiens et deux fidjiens en troisième ligne et à l’aile. Même si peu de joueurs ont évolué à haut niveau, le Groupe est composé de joueurs expérimentés de Fédérale 1. 

 

Effectif 2019-2020

Pilier

Stéphane Crépel : 25 ans, 1,79 m, 123 kg

Grégory Lagikula : 29 ans, 1,88 m, 103 kg

Nicolas Demasi : 32 ans, 1,73 m, 108 kg, en provenance de Balma

Beka Burdiashvili : 27 ans, 1,84 m, 134 kg, de retour de La Seyne

Alico Kaikatsishvili : 24 ans, 1,80 m, 120 kg

Talonneur

Dimitri Berail : 25 ans, 1,77 m, 100 kg

Guillaume Ducombs : 20 ans, 1,74 m, 105 kg

Deuxième ligne

Bilal Abeb : 30 ans, 1,96 m, 122 kg

Thomas Barthe : 24 ans, 1,96 m, 120 kg (passé par les Espoirs Albi)

Olivier Régnier : 32 ans, 1,92 m, 108 kg, 1,92 m, 108 kg

Jordy Revallier : 32 ans, 1,96 m, 122 kg (passé par les Espoirs de Béziers)

Dimitri Fondoux : 22 ans, 1,90 m, 105 kg, en provenance de Rodez

Troisième ligne

Paul Armengaud : 21 ans, 1,89 m, 105 kg, en provenance des Espoirs d’Albi

Théo Gilbert : 21 ans, 1,89 m, 100 kg

Mehdi Kesseiri : 25 ans, 1,85 m, 105 kg

David Llach : 26 ans, 1,91 m, 99 kg

Jules Montels : 29 ans, 1,87 m, 87 kg

Paul-Alexandre Oro : 31 ans, 1,84 m, 118 kg, en provenance de Castelsarrasin

Malakaï Ravulo : 36 ans, 1,98 m, 108 kg, ex international fidjien (2010-2016)

Charnière

Yohan Chateauraynaud (m) : 30 ans, 1,73 m, 78 kg

Melvil Fraysse (m) : 22 ans, 1,77 m, 73 kg

Benjamin Dumont (o) : 29 ans, 1,85 m, 90 kg

Jean-Charles Icart (o) : 23 ans, 1,87 m, 83 kg

Benjamin Roudière (o) : 31 ans, 1,81 m, 92 kg, en provenance de Fos/Mer

Trois-quarts

Romain Bille : 31 ans, 1,74 m, 74 kg

Anthony Delbos : 27 ans, 1,78 m, 93 kg en provenance de Lombez-Samatan

Baptiste Garrigues : 21 ans, 1,77 m, 87 kg

Alexis Montbroussous : 29 ans, 1,80 m, 87 kg

Jérôme Montbroussous : 31 ans, 1,90 m, 90 kg

Hugo Plane : 21 ans, 1,82 m, 78 kg

Anthony Poujol : 32 ans, 1,80 m, 79 kg (passé par Aix et Albi en Pro D2)

Guillaume Terme : 28 ans, 1,83 m, 83 kg

Viatali Sokevita : Fidji 32 ans, 1,89 m, 91 kg

Ludovic Itan : 30 ans, 1,90 m, 110 kg, en provenance d’Albi

Loïc Nougbode : 20 ans, 1,83 m, 100 kg, en provenance des Espoirs de Castres

Anthony Delbos : 26 ans, 1,85 m, 85 kg, en provenance de Lombez-Samatan

Jonathan Orsi : 33 ans, 1,90 m, 100 kg, de retour de La Seyne

Jean-Jacques Lasserre