Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 

Signature du document général d’orientation 2018-2022 sur la sécurité routière (DGO)

mardi 12 mars 2019 par Rédaction
Diaporama

Ce lundi, autour de Brice Blondel, préfet des Hautes-Pyrénées, du colonel Thierry Etienne commandant du groupement de gendarmerie des Hautes-Pyrénées, de Pierre Aurignac procureur de la République, de Michel Pélieu, président du conseil départemental, de Gérard Clavé, président de l’association des maires ruraux des Hautes-Pyrénées , de Ginette Curbet représentant Viviane Artigalas, présidente de l’association des maires de France du département, en présence de Laurent Sindic directeur de la Sécurité publique, du directeur des territoires et de Sophie Pauzat directrice de cabinet du préfet, a été signé le document général d’orientation 2018/2020 sur la sécurité routière.

 

Le Document Général d’Orientations (DGO) est un document contenant l’ensemble des données d’accidentologie d’un département et leur analyse. Le DGO a pour objectif de faire ressortir plusieurs enjeux prioritaires dans le but d’orienter la politique locale de lutte contre l’insécurité routière. Il est instauré au sein de tous les départements comme outil de politique, de programmation et de mobilisation locale pour la lutte contre l’insécurité routière.

 

Brice Blondel a indiqué : 2018 c’est 108 accidents corporels, 138 blessés, 13 morts sur nos routes. On note une baisse importante de l’accidentologie, une diminution de 40 à 45%, à coté de cela on note une augmentation du nombre de tués, 4 de plus que l’an passé.

« Ces résultats  sont dus aux changements de comportements des gens, et ces comportements sont guidés par les services de l’Etat et des collectivités qui s’engagent sur ce chantier prioritaire qui est la sécurité routière », a précisé le représentant de l’Etat.

 

Un pré bilan a été réalisé sur les 6 premiers mois du passage au 80km/h et atteste que des effets immédiats ont été constatés.

 

Le but du DGO : intensifier la lutte contre les comportements dangereux, protéger les usagers les plus vulnérables, favoriser l’innovation pour améliorer la sécurité routière, donner l’assurance que tous les usagers de la route sont égaux devant la loi.

Il s’inscrit dans le prolongement du précédent, assurant ainsi la continuité de l’action locale.

 

Le comité a validé sept enjeux départementaux pour 2018/2022 :

 

-le risque routier professionnel, première cause de décès au travail : sur 293 accidents soit 35% de l’ensemble des accidents constatés : 31 tués et 378 blessés dont 130 hospitalisés.

-les addictions : alcool, drogues et médicaments : 95 accidents liés à l’alcool, 31 liés aux stupéfiants.

-les jeunes de 14-29 ans.

-les séniors, plus de 65 ans.

-les deux roues motorisées.

-le partage de la voirie.

-les distracteurs : téléphones, écouteurs…

Pour chacun d’entre eux, des orientations d’actions ont été définies autour de trois thématiques :

-l’éducation, sensibilisation, formation et information.

-l’infrastructure.

-le contrôle et la sanction.

 

Nicole Lafourcade