Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
     
   
     

Michel Pélieu, président du conseil départemental, a inauguré le 43ème salon régional de l’agriculture de Tarbes

jeudi 7 mars 2019 par Rédaction
DIAPORAMA

Le 43ème salon de l’agriculture de Tarbes a été inauguré ce jeudi matin par Michel Pélieu, président du conseil départemental qui avait à ses côtés Jean-Louis Cazaubon, président du salon, Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, Brice Blondel, préfet des H-P, Gérard Trémège, maire de Tarbes et président de la CA Tarbes-Lourdes-Pyrénées, Pierre Martin, le nouveau président de la Chambre d’agriculture des Hautes-Pyrénées et en présence de très nombreuses personnalités

Les discours

Jean-Louis Cazaubon, président du salon de l’agriculture de Tarbes

MP3 - 16.7 Mo

Pierre Martin, président de la Chambre d’agriculture des H-P

MP3 - 4.9 Mo

Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

MP3 - 13.3 Mo

Michel Pélieu, président du conseil départemental des H-P

Le discours de Michel Pélieu

Priorité aux dames, si vous me le permettez, je voudrais commencer les salutations par Madame la Présidente de la FNSEA, qui nous fait l’honneur de sa présence. Je veux y voir la marque de la reconnaissance que la profession agricole accorde à notre événement Haut-Pyrénéen. Soyez en, Madame la Présidente, chaleureusement remerciée.

Monsieur le Préfet,

Monsieur le Président du Salon,

Monsieur le Maire,

Mesdames et Messieurs les Conseillers Régionaux, Mesdames et Messieurs les Conseillers Départementaux, Monsieur le Président de la Chambre d’Agriculture, Mesdames et Messieurs,

Je sais que le temps du discours, dans cette circonstance, est toujours trop long tant l’impatience est grande de pouvoir rejoindre l’ambiance festive et chaleureuse du salon.

Alors, je m’engage à faire court et je vous dirais simplement que je suis très heureux d’être ici aujourd’hui.

Ce n’est pas simplement une formule.

C’est un sentiment profond et réel.

D’abord, parce que Le Salon de l’Agriculture est l’un des évènements, si ce n’est l’évènement le plus fort et fédérateur de notre département. Un moment festif et privilégié de rencontre qui rassemble des personnes de tous horizons et qui met à l’honneur et porte haut ceux qui font l’identité des Hautes-Pyrénées.

Et quand on est Président du Département, on ne peut que s’en réjouir.

Ensuite, je suis heureux d’être là tout simplement parce que je me retrouve pleinement dans cet esprit terrien, concret, réaliste, pragmatique, bon vivant aussi, qui anime cet événement et la profession agricole. Comme vous, je suis profondément ancré dans les Hautes-Pyrénées, dans ma terre, et j’essaie de porter une politique au plus près des enjeux et des besoins du terrain.

Enfin, je suis heureux d’être là également car ça me permet aussi de porter publiquement un message de sincère reconnaissance à l’agriculture et au monde agricole.

C’est un monde malmené, souvent sous le feu des critiques, et à qui on demande toujours plus : produire toujours plus, toujours plus sainement et à des coûts toujours plus faibles.

Il y a là beaucoup d’injustices et d’ingratitudes aussi.

Que serait notre Département sans l’agriculture ?

Sans ces agriculteurs qui entretiennent nos paysages. D’ailleurs, on le constate, chaque fois qu’un agriculteur renonce, c’est une friche qui s’installe, ou un lotissement. Ce qui n’est pas nécessairement mieux.

Que serait notre Département sans l’agriculture ?

Sans cette économie qui crée de l’emploi et des ressources dans des territoires où aucune industrie ne peut s’installer.

Pour nos territoires ruraux, l’agriculture c’est comme le tourisme, un secteur économique de premier ordre. Et, pourtant, ils ne sont pas reconnus comme tel. Mais, ces deux secteurs mènent un même combat.

D’ailleurs, je crois qu’on les a trop souvent opposés. Alors qu’en vérité, ils sont complémentaires.

Le tourisme apporte des débouchés supplémentaires aux produits du terroir.

De son coté, l’agriculture, les agriculteurs, les éleveurs magnifient les paysages mais aussi ils donnent à la destination, par leurs traditions, leurs cultures, par la qualité de leurs produits, un certain art de vivre, qui est unique, une sorte de supplément d’âme dont les touristes sont friands.

Dans les Hautes-Pyrénées, nous avons contribué, je crois, à créer des ponts entre ces deux secteurs d’activité, je m’en réjouis.

C’était d’ailleurs une des ambitions de HA-PY Saveurs.

Nous avons créé cette signature bien sûr pour dynamiser la consommation locale des produits des Hautes-Pyrénées en leur donnant une plus grande visibilité dans les étals des marchés et les rayons des commerçants et de la grande distribution.

Mais, l’objectif était aussi d’améliorer l’attractivité du territoire en nous appuyant sur des productions du terroir.

Ces belles filières, Haricot Tarbais, Porc Noir de Bigorre, Poule d’Astarac, et bien d’autres encore, méritent d’être accompagnées dans leur développement, y compris à l’international. Et quel meilleur moyen pour cela de les inscrire sous une bannière commune : celle des Pyrénées.

Cette complémentarité entre agriculture et tourisme, on va dorénavant la décliner aussi à l’échelle d’un territoire plus vaste et transfrontalier. Un territoire qui regroupe les Hautes-Pyrénées, les Pyrénées-Atlantiques, la Province de Huesca et la Communauté d’Aragon.

C’était l’esprit de notre présence au SIA cette année sous la bannière « Pyrénées Pirineos ». Le succès que nous y avons rencontré témoigne de la pertinence de notre démarche. En unissant ainsi nos forces, nul doute que nous allons pouvoir porter encore plus loin la voix de notre territoire de son art de vivre.

Alors, si dans les Hautes-Pyrénées nous mêlons avec succès agriculture et tourisme, c’est grâce aux acteurs évidemment : les agriculteurs, éleveurs, bergers, restaurateurs, bouchers, etc.

Mais c’est aussi grâce aux Institutionnels.

Et je voudrais remercier tout particulièrement la Chambre d’Agriculture de s’être engagée dans ces différentes démarches avec autant d’enthousiasme. Un grand merci aux équipes évidemment, à toi aussi cher Jean-Louis CAZAUBON pour ton engagement sans faille dans ce travail.

Tu as choisi de passer la main à la présidence de la Chambre. Pas du Salon. Donc, je te félicite pour l’organisation de ce magnifique événement.

Je voudrais féliciter aussi Pierre MARTIN, élu je crois vendredi dernier, à ses exigeantes mais riches fonctions de Président de la Chambre d’Agriculture.

Nous allons ensemble continuer à travailler pour notre monde rural et les Hautes-Pyrénées. Et toi, Jean-Louis, nous comptons sur toi et ta casquette de Vice-Président à la Région pour nous aider à poursuivre nos efforts.

J’aurais pu, j’aurais dû peut-être, saisir l’occasion qui m’était donnée d’inaugurer ce Salon pour rappeler ce que le Département fait pour soutenir votre filière.

J’aurais dû notamment vous parler, parce que c’est un sujet qui me tient à cœur, de tout ce que nous faisons pour favoriser les débouchés des productions locales dans les cantines scolaires. Ainsi, dans les collèges que nous gérons, nous sommes parvenus à composer jusqu’à 40% des menus avec des produits locaux. Des performances qui ont valu à certaines de nos cantines d’être labellisées Ecocert pour la qualité des plats servis.

A plus long terme, cette politique que nous menons vise aussi à transmettre aux générations futures des habitudes de consommation plus responsables et plus justes.

Bref, j’aurais tant de choses à dire, mais je souhaite surtout saisir l’occasion pour vous adresser un message de sympathie et surtout de reconnaissance pour ce que vous faites pour les Hautes-Pyrénées.

Je vous remercie pour votre attention et déclare officiellement ouvert le Salon de l’Agriculture de Tarbes.

Je vous remercie,

Michel PÉLIEU,
Président du Département des Hautes-Pyrénées.

Jusqu’à dimanche le public pourra profiter pleinement de la ferme géante installée au parc des expositions. Il pourra également assister à des démonstrations, des concours de races bovines, des débats, des ateliers gourmands avec des produits locaux : porc noir, veau, vins, confitures etc.

LIRE

Le programme