Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
   
  
   
 

Fédérale 1 Finale d’Accession:Bourg-en-Bresse retrouve la Pro D2

lundi 28 mai 2018 par Rédaction

Bourg-en-Bresse-Rouen : 23-18 (MT 17-6)

Arbitre : M. Trainini (Côte d’Azur). Affluence : 10 000 spectateurs

Pour Bourg-en-Bresse : Deux essais Gros (11ème), Jullien (34ème), deux transformations Maiquez (11ème, 34ème), un drop Guilon (77ème), deux pénalités Maiquez (5ème, 65ème).

Carton jaune : Drancourt (19ème) 

Pour Rouen : Deux essais Takaï (49ème), Gidlow (80+4), une transformation Cozens (80+4), deux pénalités Henry (3e, 7e).

Carton jaune : Becquet (19ème), Villière (32ème).

Composition d’équipes

Bourg-en-Bresse : Dupont – Santallier, Perrin, Perret, Cailleaud – Gros, Maiquez – Jean-Étienne, Wavrin, Bornuat – Navickas, Veyret – Harmse, Jullien, Drancourt.

Remplaçants  : Traversier, Jacquet, Chillet, Biatier, Guilon, Bourlon, Fusier, Berthaud.

Rouen : Ford – Richardot, Drauniniu, Henry, Villière - Cozens, Bolt - Giraud, Dastugue, Takaï - Adamou, Spencer – Hounkpatin, Becquet, Clamy-Edroux.

Remplaçants : Mondon, Martin, Markham, Vincent, Cazale-Debat, Gidlow, Cestaro, Le Bodo.

Favori des pronostiqueurs le Rouen Normandie Rugby ne montera pas en Pro D2 cette saison. Déjà battu à l’aller (24-27), Rouen s’est de nouveau incliné à Bourg-en-Bresse (23-18). Les Normands ont commis trop de fautes pour contrarier un adversaire très organisé. Les Rouennais se sont heurtés à la réalité à Bourg-en-Bresse. Battus à l’aller ils n’ont jamais vraiment existé devant les Burgiens qui les ont pilonnés avec beaucoup d’agressivité et les ont repoussés sur chaque impact. Les locaux étaient maîtres de leur sujet quand les Normands déjouaient. Mal placés sur les ballons hauts, dominés dans les duels, indisciplinés au-delà du raisonnable avec deux cartons jaunes en première période, les Normands s’en tiraient presque à bon compte à la pause, avec « seulement » 11 points de retard (17-6). Comme au match Aller Rouen avait pourtant ouvert le score sur pénalité et l’avait repris après l’égalisation de Maiquez. Dans un Stade Verchère, chauffé à blanc, par dix mille supporters violets, Rouen a fini par craquer et les esprits se sont même échauffés à l’ancienne. Deux essais en première mi-temps ont concrétisé la domination de la formation bressanne qui a géré la seconde. Les Normands ont essayé de faire courir le ballon mais ils reculaient sans cesse face à une rude défense. Bourg était tout simplement trop fort, solide sur les fondamentaux, opportuniste comme Guilon auteur du drop du succès sous les poteaux (23-11, 77e). Dans le temps additionnel, Rouen sauvait l’honneur sur un essai de son vétéran Gidlow (80+4), transformé par Cozens.