Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
     
   
     

Victoire dans la douleur pour le TGB

mercredi 4 mars 2009

A Tarbes : TGB bat Montpellier 60-59
Les 1/4 temps : 19-14, 8-18, 16-12, 17-15
Arbitres MM. Gavard et Creton

Pour Tarbes : 23 tirs sur 55 dont 5 sur 13 à 3 pts, 9 LF sur 11, 39 rebonds, 17 fautes, 5 interceptions, 21 Balles perdues, 16 passes décisives.
Les points : Wright 7, Eldebrink 6, Rusakova -, Arrondo 3, Jansone 7, Moeggenberg 7, Yacoubou-Dehoui 28, Tzekova 2.

Pour Montpellier : 22 tirs sur 54 dont 6 sur 16 à 3 pts, 9 LFsur 20, 28 rebonds, 19 fautes, 13 interceptions, 13 balles perdues, 19 passes décisives.
Les points : Plagnard 2, Mosch 6, Gruszczynski 3, Krawzyk 2, Skrela 410, Bonnan 3, Bertal 18, Whittington 15.

Le suspense aura duré jusque dans les dernières secondes au Quai de l’Adour hier soir. L’idée d’affronter les leaders du championnat était une motivation toute trouvée pour les filles de Valéry Demory. Très agressives en défense, surtout sur les arrières tarbaises, elles ont longtemps perturbé le jeu des Violettes.
Lise Moeggenberg et ses copines avaient pris le meilleur départ, menant 19-9 après un peu plus de 8 minutes de jeu et semblant devoir gérer facilement le match. Pour fêter sa première apparition sur le parquet tarbais, "Lili" Jansone y était allée de son panier à trois points. Tout allait pour le mieux. Puis soudain le trou noir. Une adresse en berne, une défense héraultaise encore plus haute, et une belle réussite en attaque pour les Montpelliéraines, c’est un 17-0 qui sanctionnait les 6 minutes suivantes. Bertal et Whittington trouvaient facilement le chemin du panier, la défense venait chiper le ballon dans les mains tarbaises. Voilà comment on se retrouvait avec un score de 32-27 à la mi-temps pour les visiteuses sans qu’il n’y est rien à redire. Ce sont elles qui mordaient à pleines dents dans le match. Quelques statistiques après 20 minutes sont édifiantes : 12 ballons perdues par les Tarbaises et 7 interceptions pour les Languedociennes. Par bonheur, pour les Tarbaises, les visiteuses n’avaient pas de réussite à 3 points (1-8), ni aux lancers-francs avec 5 points lâchés dans ce domaine.
Le troisième 1/4 temps voyait enfin les Tarbaises revenir au score. Il fallait cependant attendre la 35e minute pour les voir reprendre les commandes au tableau d’affichage (38-37). La réplique venait bien vite par Bertal avec 5 points consécutifs et avant les 10 dernières minutes tout restait à faire, avec 1 point d’avance pour les visiteuses (44-43). La dernière période s’annonçait passionnante et elle le fut. Toujours le même système défensif pour les Héraultaises et toujours les mêmes difficultés pour les filles de François Gomez pour développer leur jeu. Les visiteuses étaient encore devant après 36 minutes (54-50). Par bonheur, les Tarbaises possèdent leur arme fatale dans leur panoplie ou plutôt dans leur équipe. La grande Isabelle Yacoubou trouvait enfin ses aises près du cercle. A elle seule, elle infligeait un 10-0 à des Montpelliéraines qui n’arrivaient plus à isoler Isa de ses coéquipières. Il fallait bien ça pour contenir les derniers assauts de Bonnan et ses coéquipières. Dans la dernière minute, elles trouvaient le chemin du filet par Whittington et Mosch à 3 points. La malheureuse Krawczyk avait manqué 4 lancers-francs qui allaient bien manquer à ses couleurs au décompte final. La sirène libérait les supporters tarbais qui avaient su pousser leur équipe pendant 40 minutes. La revanche est pour le 21 mars, lors du 1/4 de finale de coupe de France. La soirée s’annonce chaude au quai de l’Adour.

Réactions :
Polina Tzekova : "C’était un match très physique, avec beaucoup d’engagement. Il a été stressant d’un bout à l’autre. Nous avons commis des erreurs inhabituelles à cause de la défense agressive de Montpellier. Nous voilà prévenues pour la coupe de France".
François Gomez : " Montpellier est une équipe qui joue très bien avec ses moyens. Elles ont un jeu de course avec des contre-attaques très vives. Nous avons oublié le repli défensif. Nos lignes arrière ont souffert sous la pression. La 2e mi-temps nous a remis sur le bon chemin. Nous avons maîtrisé un peu plus le ballon. Gagner d’un point prouve que l’équipe est capable de gérer des moments difficiles. C’est encourageant pour l’avenir".
(Jacques Terrée)

PHOTOS ALAIN BOUCHARD : CLIQUEZ ET AGRANDIR
[bleu]Mis en ligne mercredi 4 mars 2009[/bleu]