Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Michel Pélieu ne briguera pas en septembre prochain un mandat de sénateur

vendredi 21 juillet 2017 par Rédaction

Au terme de la séance plénière du conseil départemental, ce vendredi en fin de matinée, Michel Pélieu a annoncé qu’il ne briguerait pas un mandat de sénateur. IL préfère se consacrer au département des Hautes-Pyrénées. Il pense qu’il sera plus utile ici qu’à Paris. Cela ne constitue pas une surprise car depuis plusieurs semaines la rumeur de ce renoncement s’était propagée dans les milieux politiques. Il sera néanmoins suppléant de Maryse Carrère, maire PRG de Lau-Balagnas, présidente du Pays de Lourdes et de la vallée des Gaves, qui est également collaboratrice au conseil départemental. Une conférence de presse prévue pour ce prochain lundi officialisera ce ticket.

La déclaration de Michel Pélieu

«  Je voudrais profiter de ce moment pour vous annoncer officiellement que je ne renoncerai pas à présider cette assemblée départementale pour briguer un mandat de sénateur (applaudissements). Le moment choisi n’est pas innocent, je vous le dis avec beaucoup de sincérité l’ambiance qui règne ici a largement contribué à assumer mon choix. En vous annonçant ma décision, j’ai envie de vous dire tout simplement le plaisir que j’ai à travailler avec vous tous dans cette assemblée constructive. Le plaisir auquel je ne veux pas renoncer aujourd’hui y compris pour un mandat aussi prestigieux que celui de sénateur. En prenant cette décision, j’ai aussi envie d’aller à l’encontre des discours dominants et démagos que l’on entend en ce moment qui stigmatisent les élus qui ont l’outrecuidance de se représenter plus d’une fois aux suffrages des électeurs. On peut inscrire son engagement public dans la durée sans pour autant être animé par une stratégie de conquête des mandats les plus élevés. On peut inscrire son engagement public dans la durée en n’ayant nulle autre ambition que celle d’être utile à son territoire et à son pays. On peut être engagé publiquement y compris dans la durée sans être intéressé personnellement. Alors bien sûr en refusant d’être candidat titulaire aux élections sénatoriales, je trahis un peu la volonté de François Fortassin qui souhaitait ardemment me voir lui succéder au palais du Luxembourg. Je vais donc essayer de garder le lien avec cette institution mais dans tous les cas je crois qu’il aurait finalement compris les raisons de mon choix. Je ne briguerai pas le mandat de sénateur, d’abord malgré le respect que j’ai pour cette institution, j’ai le sentiment d’être plus utile à mon département ici qu’à Paris. Enfin parce que je crois que quelque part, vous m’avez donné l’envie de rester avec vous, je parle de vous les élus mais aussi de vous les équipes. Ça dépasse complètement les questions politiques. C’est surtout une histoire d’hommes et de femmes, de respect et d’amitié et aussi d’affection. Je vous remercie » (applaudissements)