Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Les 4 dossiers qui chiffonnent Pierre Lagonelle, président de Tarbes pour tous

lundi 20 février 2017 par Rédaction

Pierre Lagonelle , président de l’association ‟Tarbes pour Tous” a tenu un point presse vendredi au cours duquel il a abordé 4 points : le terrain de Trélut, le bâtiment 313, l’école Ormeau Figarol et le parking Sempé .

 Le terrain de Trélut 

« Le maire de Tarbes a décidé de vendre un terrain du Stade Maurice Trélut à un promoteur immobilier pour y construire une maison de retraite. Cette décision casse la vocation sportive du site qui comprend la piscine Paul Boyrie, le vélodrome, la piste d’athlétisme et plusieurs terrains de rugby et de football. Quelle mouche a pu piquer le maire de Tarbes pour décider d’installer une maison de retraite dans une enceinte sportive ? Quel intérêt privé se cache derrière cette opération immobilière ? Dans l’immédiat, cette décision pénalise fortement les sportifs de Tarbes et notamment l’athlétisme car ce terrain accueillait les aires de lancers du disque et du marteau. Tarbes ne peut plus désormais accueillir de compétition officielle d’athlétisme. Le maire de Tarbes doit immédiatement revenir sur sa décision de vendre ce terrain. Tous les sportifs comptent sur le soutien des Tarbais et des Bigourdans pour éviter cette erreur d’urbanisme et le démantèlement du Stade Maurice Trélut. Une pétition a été mise en ligne par Tarbes Pour Tous sur change.org et elle a déjà recueilli 650 signatures en quelques jours. »

Bâtiment 313 du site de l’arsenal :

« Au cours de l’année 2016, le Grand Tarbes a pris la décision de stopper le projet d’aménagement du Bâtiment 313 sur le site de l’ancien arsenal. Cette décision a été prise car le coût de cet aménagement de plusieurs millions d’euros était trop lourd à supporter pour les finances du Grand Tarbes et cela aurait nécessité d’augmenter les impôts de plus de 5%. La sagesse financière et la volonté de ne pas augmenter les impôts avaient donc conduit à un abandon provisoire de ce chantier dans l’attente d’un contexte plus favorable. La création en début d’année de la nouvelle grande agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées ouvre de nouvelles perspectives pour la reprise du projet du bâtiment 313. En effet la nouvelle agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées dispose d’un budget d’investissement et d’une capacité d’endettement bien supérieurs à l’ancienne agglomération du Grand Tarbes. Nous demandons au Président de l’agglomération Tarbes-Lourdes -Pyrénées de reprendre rapidement ce dossier avant que toutes les subventions ne soient caduques et que d’autres projets ne viennent supplanter cet aménagement techniquement très abouti. »

Parking Sempé :

« Un promoteur privé, Monsieur Sanchez, a acheté l’ancienne maison Sempé et l’a rasée dans le but de construire une résidence. La mairie a laissé faire cette opération et a accordé un permis de construire. Dans l’attente que ce chantier démarre un jour, le promoteur loue son terrain à la Ville de Tarbes qui a aménagé sommairement dessus un parking provisoire. Ce parking provisoire d’une soixantaine de places rend de grands services aux commerces du centre ville et à la Halle Brauhauban. Quand on connait les difficultés dans lesquelles se débattent les commerces du centre ville il apparait inconcevable de supprimer dans les prochains mois ce parking. De plus la construction d’une résidence de plusieurs étages à cet endroit présente l’immense inconvénient de densifier l’habitat dans un endroit qui a au contraire besoin d’oxygène. Cet immeuble à l’angle de la rue enlèverait beaucoup de lumière au marché sous l’auvent et casserait la perspective sur le Square du Cèdre et le Collège Desaix. Nous demandons au maire de Tarbes de prendre contact avec ce promoteur privé pour examiner avec lui les conditions financières de rachat de ce terrain et sa pérennisation en parking arboré. » 

Ecole Ormeau Figarol

« Dans un courrier en date du 14 décembre, Monsieur l’Inspecteur d’Académie a alerté le Maire de Tarbes sur la grave situation de l’Ecole Ormeau Figarol. Selon Monsieur l’Inspecteur d’Académie l’état matériel actuel de cette école ne garantit pas la sécurité et la santé des élèves et des personnels. Cela fait des années que Tarbes Pour Tous attire l’attention de la mairie sur la situation de cette école et de quelques autres établissements tarbais. Nous avons souvent dénoncé les éléments qui sont constatés dans le courrier de Monsieur l’Inspecteur d’Académie : forte humidité, peinture écaillée, dalles de sol en amiante, murs fissurés… Les seules réponses que nous obtenions étaient des moqueries ou des attaques personnelles indignes. Maintenant au maire de Tarbes et à son adjoint à l’Education de faire rapidement les travaux exigés pour la sécurité de nos écoles et de nos élèves, et de cesser toutes leurs polémiques stériles et déplacées s’agissant de l’intérêt des enfants. »

Nicole Lafourcade