Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Sécurité : Les maires du département réunis par la préfète

mercredi 20 juillet 2016 par Rédaction

Comme elle l’avait évoqué lors du point presse du 15 juillet, Béatrice Lagarde, préfète des Hautes-Pyrénées a réuni les maires du département pour les tenir informés des mesures de sécurité à prendre suite à l’attentat de Nice, lors de manifestations organisées dans leur commune.

Autour de Béatrice Lagarde, on notait la présence des services de sécurité, du procureur Eric Serfass, de Michel Pélieu, président du conseil départemental et d’autres élus. Cette réunion avait pour but de rassurer et d’assurer aux maires du département l’appui de la préfecture et des autorités.

Avant de débuter la réunion, Béatrice Lagarde a fait observer une minute de silence suivie de la Marseillaise à la mémoire des victimes de l’attentat de Nice.

La préfète a souligné l’importance de cette réunion pour faire face à ce type de menace protéiforme qui atteint tout le territoire.

« Une menace face à laquelle vous êtes démunis. Nous sommes là pour vous aider, nous devons la prendre en compte au quotidien et nous devons faire face tous ensemble.

Il est important d’avoir une attention accentuée pour les grandes concentrations du public, une attention qui doit être partagée avec les organisateurs d’événements, les responsables de sites et des maires.

Dans le département, les sites qui doivent avoir une attention particulière sont Lourdes et les sanctuaires, avec cet été diverses manifestations, tout peut arriver sur ce site. Le pic du Midi, Gavarnie, enfin tous les sites qui rassemblent beaucoup de monde, l’aéroport, le tunnel de Bielsa où les contrôles seront renforcés.

Nous restons dans le cadre de Vigipirate mais pas de l’opération Sentinelle. Les effectifs vont à hauteur de 40% sur la région parisienne et les autres 60% sur le reste du territoire.

Il faut que l’on prenne la responsabilité tous ensemble, de cibler un nombre d’événements restreints afin de pouvoir sécuriser de façon conséquente, car on ne pourra pas être partout, nous n’avons pas les moyens humains ni les moyens matériels, il faut que l’on trouve des modes de fonctionnements qui permettent de faire face.  »

Les services de police et gendarmerie ont enchainé pour donner quelques consignes simples lors d’organisations de manifestations festives ou autres :

« Désigner un responsable sécurité par les organisateurs, mise en place de filtrages aux entrées si la manifestation se déroule à l’intérieur et éventuellement inspection des sacs, mise en place d’un service d’ordre, réduire les entrées , moins il y en aura plus il sera facile de filtrer, laisser libres les issues de secours, dans la mesure du possible empêcher la circulation des véhicules aux abords de la manifestation. »

Pour Michel Pélieu président du conseil départemental : « Malheureusement ce type de délinquance on ne le maitrise pas toujours ! Nous devons prendre en compte les directives, essayé de prévenir tel ou tel cas de dangerosité. Ce que je souhaite c’est de traverser cette période estivale dans la sérénité mais il ne faut pas semer la sinistrose dans les manifestations. »

Les maires ont ensuite échangé avec la préfète et les services de sécurité.

Dans le département, 37 personnes sont surveillées dont une dizaine sont suivies par la sécurité intérieure.

Nicole Lafourcade