Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Grand Tarbes : ça ne va pas être un long fleuve tranquille !

mardi 8 juillet 2014 par Rédaction



Trois temps forts ont marqué, hier soir, la séance du conseil communautaire de la communauté d’agglomération du Grand Tarbes : une intervention de François-Xavier Brunet, premier adjoint au maire de Tarbes qui s’est plaint en quelque sorte du traitement réservé aux opposants de l’équipe en place, l’emploi du nouveau Directeur général des services (Jean-Luc Reviller de retour après avoir été en fonction de 2001 à 2008) avec ses incidences financières et ses avantages, et la confirmation du projet Auchan à la ZAC Séméac-Soues. On a constaté encore une fois que majorité et opposition sont quasiment à égalité quand doit intervenir un vote à bulletins secrets. La preuve pour la question relative au traitement du DGS, il a fallu reporter la décision, les deux camps ayant 25 voix chacun plus une abstention. Voilà qui rappelait l’élection à la présidence où l’on se souvient que Charles Habas l’avait emporté à la plus forte moyenne d’âge.

Commencé à 18h, ce conseil communautaire n’était pas encore terminé à 22h où il restait encore une bonne trentaine de dossiers à examiner ! En début de séance, Gérard Trémège, maire de Tarbes, avait fait savoir qu’il arriverait avec du retard car en déplacement en Allemagne avec une délégation tarbaise dans le cadre d’un jumelage.

François-Xavier Brunet  : « Je redoute que poussé par d’autres vous remplaciez le C de coopération par un C de confrontation  » (audio)

Le président Charles Habas répondait que la confrontation ne figurait pas dans son vocabulaire. Pour lui, le C c’est "a coopération, la camaraderie, la concertation et la confiance. "Je suis ici pour servir le peuple. Je ne suis pas sectaire. Je travaille das la concertation".

Pierre Montoya (Front de Gauche, Tarbes) : "Le terme confrontation n’est pas un terme péjoratif. On peut avoir une confrontation des idées et des pensées" (audio)

Gilles Craspay, adjoint au maire de Tarbes (audio) et François-Xavier Brunet (audio) ont regretté de travailler dans de mauvaises conditions. "Quand déménage-t-on ?" a-t-il demandé.

Débat autour de l’emploi du Directeur Général des Services

Le Conseil communautaire du Grand Tarbes était appelé à prendre en compte augmentation du périmètre de la Communauté d’Agglomération afin que l’emploi fonctionnel assurant les fonctions de Directeur Général des Services soit en conformité avec la strate d’un EPCI de plus de 80 000 habitants et d’accorder un logement de fonction à titre gratuit. L’occasion pour François-Xavier Brunet, très en verve hier soir, d’intervenir pour "rétablir la vérité" et de réclamer un vote à bulletins secrets. (audio)

Yannick Boubée, premier vice-président (PS, maire d’Aureilhan), a répondu qu’il n’était pas scandaleux que le président Charles Habas choisisse le DGS avec lequel il veut travailler. "Comme on va parler de noms, de salaires, de montants, il peut y avoir atteinte à la vie privée, je demande le huis-clos". La presse et le public étaient invités à sortir.

Le vote sur la délibération intervenait ensuite. Sur 51 votants, 25 se prononçaient pour, 25 contre plus une abstention. A la demande du DGS, cette question était retirée.

François-Xavier Brunet reprenait la parole et Yannick Boubée, dans la foulée, regrettait d’avoir été trompé par les services (audio)

Auchan confirme sa volonté de venir sur la ZAC de Séméac-Soues

Eric Brondex, porteur du projet Immochan, filière immobilière du groupe Auchan, a confirmé devant les élus de la CAGT la volonté du groupe Auchan de venir s’implanter à Séméac-Soues. Il a refait l’historique du projet avec ses aléas (les recours). Un nouveau dossier tenant compte des trois points retenus par le Conseil d’Etat sur les 51 soulevés par les opposants va être présenté à la CNAC. Ce nouveau projet comprend un hypermarché , un Leroy-Merlin, une galerie commerciale avec une quarantaine de boutiques et une quinzaine de moyennes surfaces. S’agissant de l’impact économique, 80 millions d’euros de travaux sont avancés, 500 emplois seraient créés durant les 20 mois de travaux. (audio)

Les interrogations de Gérard Trémège

Gérard Trémège à saluer l’engagement de M. Brondex. Il aimerait toutefois que Vincent Mignot, directeur général d’Auchan confirme la volonté du groupe de s’implanter à Séméac-Soues alors qu’est annoncé le gel de tous les projets Auchan sur le territoire national. Il s’interroge sur l’impact de la crise économique. A-telle été bien prise en compte ? (audio)

François-Xavier Brunet y va lui aussi de son commentaire, n’oubliant pas sa casquette de président de la CCI (audio)

Reste des années avant que ce projet ne voie le jour. Même s’il y a encore pour l’heure unanimité à la CAGT.

G.M.