Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

8ème Aller Eurocup : Le TGB en mauvaise posture

jeudi 16 janvier 2014 par Rédaction

Nantes  : 31 paniers réussis sur 63 tentés (49,2%), dont 6/22 à 3 points (27,3%) et 4/8 lancers-francs (50%), 40 rebonds dont 9 offensifs, 24 passes décisives, 16 ballons perdus, 9 interceptions, 0 contre, 10 fautes.
Aubert 35’56’’ (8 points, 2/7 à 3 points, 6 passes décisives, 3 rebonds, 4 ballons perdus), Stievenard 1’25’’ (0 point), Francis 25’38’’ (16 points, 0/1 à 3 points, 8 rebonds, 1 passe décisive, 0 ballon perdu), Michel 35’20’’ (15 points, 1/3 à 3 points, 4 rebonds, 12 passes décisives, 2 ballons perdus, 5 interceptions), Arrondo 32’14’’ (6 points, 2/2 à 3 points, 2 passes décisives, 2 ballons perdus, 2 interceptions), Andreyeva 19’39’’ (5 points, 1/8 à 3 points, 2 rebonds, 2 ballons perdus, interceptions), Amant 20’57’’ (6 points, 6 rebonds, 5 ballons perdus), Bonnan 28’58’’ (16 points, 12 rebonds, 2 passes décisives, 1 ballon perdu, 2 interceptions)

Tarbes  : 21 paniers réussis sur 59 tentés (35,6%), dont 1/15 (6,7%) à 3 points et 11/13 lancers-francs, 34 rebonds, dont 8 offensifs, 6 passes décisives, 13 ballons perdus, 11 interceptions, 0 contre, 11 fautes.
Ouardad 37’27’’ (5 points, 1/5 à 3 points, 2 rebonds, 1 passe décisive, 4 ballons perdus, 1 interception), Morateur 11’37’’ (0 point, 0/1 à 3 points, 1 ballon perdu), Redmon 31’28’’ (22 points, 6 rebonds, 0 ballon perdu, 3 interceptions), Gruszczinski 30’24’’ (4 points, 0/4 à 3 points, 1 rebond, 4 ballons perdus, 1 interception), Stansbury 21’00’’ (4 points, 10 rebonds, 1 passe décisive, 2 ballons perdus, 1 interception), Reghaissia 25’’46’’ (10 points, 0/1 à 3 points, 7 rebonds, 0 ballon perdu, 2 interceptions), Rad 18’18’’ (1 point, 0/1 à 3 points, 3 rebonds, 1 ballon perdu, 2 interceptions), Mircheva 24’00’’ (8 points, 0/3 à 3 points, 1 rebond, 1 passe décisive, 0 ballon perdu, 1 interception),

Ce huitième de finale Aller de l’Eurocup était en fait une belle puisque les deux clubs se sont déjà affrontés en Coupe de France et en LFB. En Coupe de France le TGB s’était imposé à domicile (66-55) et Nantes avait pris sa revanche en LFB en battant sèchement le TGB (71-56). Si en championnat Nantes (6 victoires, 8 défaites) est classé devant Tarbes (5 victoires, 9 défaites) en Eurocup, le TGB qui a terminé premier de son groupe est mieux classé que Nantes qui était second. Du coup le match retour se jouera à Tarbes jeudi prochain, mais Nantes qui a pris 18 points d’avance (72-54) est pratiquement qualifié. Sans sa meneuse scoreuse Joyce Cousseins-Smith, le TGB était déjà très handicapé mais en plus à l’exception de Redmon (22 points), la réussite aux tirs n’était pas au rendez-vous. Rad, l’autre gâchette tarbaise est restée bloqué à 1 point. Du jamais vu depuis qu’elle joue à Tarbes ! Malgré les dix rebonds de Stansbury, le TGB a été une nouvelle fois dominé au rebond 40 à 34. En plus, les Tarbaises sont tombées sur une équipe de Nantes euphorique au niveau de l’adresse notamment durant le premier quart-temps (62,5%) où le TGB a pris un coup sur la tête (23-12). Malgré une belle réaction au cours du second quart-temps, Tarbes n’a pu que contenir Nantes en concédant un point supplémentaire. Nantes a accéléré à la reprise portant l’écart à dix-huit points (44-26). Un écart qui montera jusqu’à vingt-deux points à la fin de la troisième période (58-36). Un écart qui grimpera jusqu’à vingt-cinq points à cinq minutes de la fin (67-42) sur un tir à trois points d’Arrondo. Finalement Tarbes réussira à réduire le score à dix-huit points d’écart en fin de rencontre. Un écart qui est certainement décisif car il faudrait que Tarbes l’emporte avec dix-neuf points d’avance lors du match Retour au Quai de l’Adour. A noter le double-double de Michel (15 points, 12 passes décisives) et de Bonnan (16 points, 12 rebonds) qui ont réussi un match exceptionnel au sein d’une équipe au jeu rapide et bien huilé (24 passes décisives).

Jean-Jacques Lasserre