Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
  
 
  
 

39 nouveaux médaillés de la Jeunesse et des Sports

mardi 10 décembre 2013 par Rédaction

La médaille de la jeunesse et des sports est destinée à récompenser les personnes qui se sont distinguées d’une manière particulièrement honorable au service de l’éducation physique et des sports, des mouvements de jeunesse et des activités socio-éducatives, des colonies de vacances et œuvres de plein air et de toutes les activités se rattachant aux catégories définies ci-dessus. A ce titre, hier soir, en présence d’Henri d’Abzac, Préfet des Hautes-Pyrénées et de Jean-Pierre Latapie, Président de l’association départementale des médaillés de la Jeunesse et des sports (1), 27 femmes et hommes ont reçu la médaille de bronze, 9 la médaille d’argent et 3 la médaille d’or.

Les médaillés récompensés

Tous sont connus et reconnus chacun dans leur domaine respectif. Les 27 médaillés de bronze ont quand même donné au moins 8 années de leur vie au service de clubs et associations. Certains même dans plusieurs associations et plusieurs disciplines. Les 9 médaillés d’argent sont allés encore plus loin dans leur engagement. Au moins 12 années, ça marque. Quant aux 3 médaillés d’or, ce sont plus de 20 ans de dévouement au service des autres le plus souvent dans l’anonymat et la discrétion. Ils ne sont pas en vedette sur les podiums mais ils sont bien souvent l’anneau de chaine indispensable pour que tout fonctionne.

C’est le cas d’Henri Isac qui œuvre bénévolement depuis 44 ans au sein de la section football du Stadoceste Tarbais. Et il n’arrête pas puisqu’il accompagne encore aujourd’hui l’équipe séniors dans tous ses déplacements et alimente une chronique dans un journal local.

Quant aux deux autres médaillés d’or, Jacques Hoffbeck et Pierre Dollo, ils se retrouvent ensemble 26 ans après leur expédition au Makalu II au Népal.

Outre la montagne qu’il a su partager, Jacques Hoffbeck s’est engagé jeune bénévole dans de nombreux domaines sportifs et associatifs y compris auprès d’handicapés. Il s’est également engagé dans le domaine humanitaire en intervenant dans des missions parfois risquées au Rwanda et avec Handicap Sans Frontière en Côte d’lvoire.

Pierre Dollo reste fidèle à la montagne et à toutes ses disciplines depuis l’âge de 17 ans en s’inscrivant au Club Alpin Français de Lourdes où il commencera à prendre des responsabilités au sein du Comité Directeur. Il ouvre plusieurs voies nouvelles dans le massif du Néouvielle dans les années 1970, passe ses diplômes pour l’encadrement fédéral notamment en ski alpinisme. Puis au CAF de Tarbes qu’il quittera pour prendre la présidence du club Amitié et Nature de Tarbes en 1985 jusqu’en février 2013. Il organisera et encadrera de nombreux stages de montagne pour le compte de la Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade. 20 ans d’organisation du Derby 3000 à Gavarnie... fera 8 ans à la vice présidence de la fédération internationale de ski alpinisme… et ce n’est pas terminé…

Comment sont attribuées ces médailles ?

La médaille de la jeunesse et des sports est décernée aux personnes qui se sont honorablement distinguées comme indiqué ci-dessus et justifiant en outre de certaines conditions d’ancienneté :

  • Médaille de bronze : 8 ans d’ancienneté
  • Médaille d’argent : 12 ans d’ancienneté
  • Médaille d’or : 20 ans d’ancienneté

Ces distinctions sont attribuées par le préfet après accord avec la commission d’attribution de la médaille de la Jeunesse et des Sports pour la médaille de bronze alors que les échelons argent et or étant attribués directement par le ministère en charge des sports et de la vie associative. Ces attributions interviennent deux fois dans l’année, à l’occasion du 1er janvier et du 14 juillet.

Une médaille qui a une histoire

La médaille de la jeunesse et des sports a été instaurée par le décret no 69-942 du 14 octobre 1969 dans son nom et son concept actuel. Mais elle a une histoire antérieure comme l’a rappelé au cours de cette cérémonie Jean-Pierre Latapie.

Devant le développement des sports en ce début du 20ème siècle, l’idée de la création d’une médaille destinée à récompenser le dévouement à la cause du sport voit le jour. C’est à l’initiative de Gaston Roux, attaché de cabinet de Henry Pate, sous-secrétaire d’Etat à l’Education Physique que le 4 mai 1929, Gaston Doumergue, président de la République, signe le décret de création de la Médaille d’Honneur de l’Education Physique. Il faudra attendre le 3 août pour que ce décret soit confirmé au Journal Officiel.

L’Association des Médaillés de l’Education Physique voit le jour en 1932 sous l’impulsion de René Legrain-Eiffel. En 1939, tout est mis en sommeil pour cause de guerre. Il faudra attendre le 27 novembre 1946 pour que soit créée la Médaille de l’Education Physique et des Sports avec trois niveaux : bronze, argent et or.

Suite à de nombreuses démarches de l’association des médaillés, le 6 juillet 1956 est créé dans la continuité l’Ordre du Mérite Sportif avec trois grades : commandeur, officier, chevalier, et à l’institution de la Médaille d’Honneur de la Jeunesse et des Sports à un seul grade.

Mais les périodes de disettes n’étant pas nouvelles, le 3 décembre 1963, le gouvernement du général De Gaulle décide de supprimer 18 Ordres dont celui du Mérite Sportif, et crée l’Ordre national du Mérite.

Il faudra attendre le 14 octobre 1969 qui, sans recréer un Ordre, crée la Médaille de la Jeunesse et des Sports à trois échelons (bronze, argent et or) en se substituant à la Médaille d’Honneur de la Jeunesse et des Sports avec les règles d’attribution que nous connaissons aujourd’hui. Le décret est signé par le président Georges Pompidou, le premier ministre Jacques Chaban-Delmas et le secrétaire d’Etat chargé de la Jeunesse et des Sports Joseph Comiti.

Le bénévolat est la clé de voûte des mouvements sportifs et de jeunesse. Selon la FFMJS, « on estime qu’il y a en France 14 millions de licenciés sportifs et 3,5 millions de dirigeants bénévoles œuvrant dans le cadre de la Jeunesse, des Sports et de la vie associative ». C’est plus que l’Education nationale http://www.education.gouv.fr/cid57111/l-education-nationale-en-chiffres.html On devrait s’en souvenir pour certaines activités et les rythmes scolaires.

    • L’association départementale est rattachée à la Fédération française des médaillés de la Jeunesse et des sports (FFMJS) http://www.ffmjs.fr/

    L’intervention de Jean-Pierre Latapie (.pdf)

    PDF - 482.6 ko

    Les médaillés (.pdf)

    PDF - 615.7 ko


titre documents joints

10 décembre 2013
info document : PDF
498.5 ko