Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Arrestation d’Aurore Martin : un véritable attentat contre la paix (Communiqué du Front de Gauche)

jeudi 8 novembre 2012 par Rédaction

L’arrestation d’Aurore Martin, son extradition vers l’Espagne, puis son placement en détention à Madrid, constituent un véritable attentat contre le processus de pacification du Pays-Basque, processus enclenché depuis la conférence internationale de paix de Aiete (Espagne) du 17 octobre 2011, puis le « cessez-le-feu définitif » qui s’en est suivi, proclamé par l’ETA le 20 octobre 2011 et impulsé par Batasuna.

Le Front de Gauche 65 manifeste son indignation la plus absolue face à ce qui s’assimile à un double déni du droit.

En premier lieu, le droit au militantisme pacifique. En effet, les griefs qui sont reprochés à Aurore Martin, à savoir l’appartenance au parti Batasuna illégal en Espagne mais parfaitement légal en France, la participation à 4 réunions publiques en Espagne organisées par le parti Batasuna et la rédaction d’un article dans le journal basque espagnol Gara, journal tout à fait légal en Espagne, ne constituent en aucun cas une atteinte à la loi française mais relèvent de l’exercice libre d’un droit constitutionnel.

En second lieu, un telle extradition constitue une violation de l’article 695-22 du Code de procédure pénale qui prévoit que « l’exécution d’un mandat d’arrêt européen est refusée dans le cas » ou « il est établi que ledit mandat d’arrêt a été émis dans le but de poursuivre ou de condamner une personne en raison de (…) ses opinions politiques ».

Par voie de conséquence, le gouvernement français n’aurait jamais du accéder à la demande inique du gouvernement espagnol d’extradition d’une militante dont il est de notoriété publique qu’elle est activement impliquée dans le mouvement civil pour la paix "Bake Bidea", aux cotés d’élus de tous bords, de militants syndicaux et du mouvement social, et de citoyens, prônant une résolution politique et pacifique du conflit basque.

Le Front de Gauche 65 demande la libération immédiate d’Aurore Martin.

FRONT DE GAUCHE 65 (PCF, Parti de Gauche, Gauche Unitaire, Gauche Anticapitaliste, Convergences & Alternative)