Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
     

Honneur : Maubourguet champion Armagnac-Bigorre

vendredi 8 mai 2009 par Rédaction

A Bagnères : Maubourguet bat Adé 17-16 (MT : 11-10) Arbitre : M. Coussan assisté de MM. Tajan et Bordenave
Pour Maubourguet : 1 E Barbe (25e), 3 P Vergez (32e, 36e, 76e, 81+3)
Pour Adé : 1 E Fanlo (6e), 1T, 3 P (30e, 41e, 48e).

US Adé : P.Caussade ; S.Caussade, Carassusn Argentière, Trazères ; (o) Fanlo ; (m) Lacaze ; Wuillaume, F.Navarret, Terrée ; P.Navarret, Sermot ; Quessette, Boya, A. Tabarant. Entrés en jeu : Nabias, Carrère, M.Tabarant, Dambax, Dom, Catelan, Maura.

SO Maubourguet : Ferras ; Noguez, Dubertrand, Bousquet, Dominguez, (o) Vergez, (m) Dutrey ; Noël, Ribaut, Gerlin ; Armary, Lascombes ; Cazorla, Lacaze, Barbe. Entrès en jeu : Moulet, Dieuzède, Lajus-Lartigue, Pedebidou, Ducos, Peillet, Legras.

La dernière action de jeu aura été fatale aux Adéens. Comme ils ont su le faire pendant toute la rencontre, les avants maubourguétois harcelaient leurs adversaires sur la ligne des 22. Simple mais efficace. Dans ce genre de situation, le défenseur a de grandes chances de se mettre à la faute. Pour éviter le drop, les "rouge et bleu" se sont rués vers l’ouverture Vergez. Trop vite pour M. Coussan qui indique la pénalité face aux poteaux. Un jeu d’enfant pour l’ouverture "somiste" que de donner la victoire aux siens. Un dénouement que l’on pouvait deviner, les Adéens subissant trop sans parvenir à se dégager de leur camp. C’est toujours cruel de laisser échapper un titre dans l’ultime minute.

L’amertume est encore plus forte quand on pense que le résultat aurait pu être inversé. Fanlo avait bien donné le ton en interceptant le premier ballon que les lignes arrière "rouge et blanche" voulaient écarter. Avec un 7-0 et seulement six minutes de jeu, le match démarrait on ne peut mieux. On sentait Fanlo et sa suite susceptibles de faire la différence à tout moment. Paul Caussade faisait valoir son grand compas pour porter le danger dans les lignes arrière, mais il manquait un petit quelque chose pour que l’action n’aille au bout. Pourtant la meilleure occasion de scorer était donnée à Vergez avec une pénalité aux 22 mètres face aux poteaux. Echec, mais réveil des avants. Le pack maubourguétois commençait une longue domination, usant l’adversaire sans perdre le ballon. La récompense venait avec l’essai de Barbe après une pénalité jouée à la main. A 7-5 le combat changeait d’âme. Bien vite Fanlo redonnait un peu d’air aux siens avec une pénalité, mais la fin de mi-temps voyait Vergez concrétiser par deux fois tout l’engagement de son pack. Ainsi le SOM se retrouvait en tête à la mi-temps (11-10).

Même scénario en seconde période, tout d’abord une domination adéenne et 2 pénalités pour Fanlo qui punissait les fautes des "rouge et blanc". Encore une fois, après 20 minutes de jeu, les Maubourguétois, par leur "huit" reprenaient le match à leur compte. Sans s’affoler, méthodiquement, ils secouaient la défense adverse. Pas spectaculaire, mais bien fait dans l’art de conserver le ballon. Il fallait tout le métier de Dom pour éviter l’essai avant les 5 dernières minutes fatales. Un hors-jeu adéen sanctionné par 3 points, puis une occasion en or pour le SOM, Gerlin "vendangeant un trois contre un. Ce n’était que partie remise en attendant la dernière sanction.

Les Adéens peuvent être déçus. Ce sont probablement ceux qui ont le plus de jeu à proposer. Les conditions atmosphériques et une trop grande fébrilité les ont empêchés de s’exprimer. Il aurait aussi fallu qu’ils évitent certaines fautes inutiles, en touche par exemple, pour ne pas rendre le ballon à l’adversaire. Sans munitions, impossible d’attaquer.
Sans esbroufe, les Maubourguétois ont conduit leur match. Ils ne font rien de génial, mais dans le sillage de leur capitaine Lacaze, ils excellent dans la conservation du ballon. Le jeu dans le petit périmètre leur convient très bien. Si les portes de l’étage supérieur s’ouvrent, il va falloir hausser le ton offensif.

Réaction

Claude Dambax, co-président d’Adé : "Je suis déçu pour les joueurs, le staff, les supporters. Cette pénalité à la dernière seconde, c’est un peu le scénario catastrophe. Nous n’avons pas su maintenir le jeu chez l’adversaire. Nous avons fait trop de fautes avec de lourdes conséquences. Sans la pluie, nous aurions peut-être pu jouer notre jeu. Hélas, nous avons trop subi. Je souhaite bonne chance à Maubourguet pour la suite".

Jacques Terrée

[bleu]Mis en ligne vendredi 8 mai 2009[/bleu]