Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Le TPR amoindri derrière se méfie de Grenoblois revanchards

vendredi 3 septembre 2010 par Rédaction

Le TPR amoindri derrière se méfie de Grenoblois revanchards
Philippe Bérot est partagé entre soulagement et agacement à la veille d’affronter Grenoble. Le soulagement, c’est de pouvoir récupérer 3 des 4 joueurs sortis sur blessure à Narbonne. En effet, le capitaine Mickaël Etcheverria sorti sur une civière en début de match sera bien présent samedi tout comme Thierry Lacrampe et Jorge Garcia. L’agacement, c’est la blessure plus grave que prévue de Ludovic Duhen qui risque d’être absent pour de longues semaines. Le centre souffre d’une rupture du croisé postérieur et suivant le résultat des examens complémentaires, son absence peut aller de quelques semaines à plusieurs mois. De quoi inquiéter l’entraîneur qui n’a plus un seul 3/4 de métier sous la main. En cas de blessure derrière samedi, ce sont les demis de mêlée qui rentreront à l’aile, Ricaud pouvant faire office de centre. Un véritable casse-tête pour composer les lignes arrière amputées de Dabrin, Dumestre, T. Loftus, Domec, Duhen, sans oublier Siale. D’autant que pour l’heure, le club n’a pas donné le feu vert pour recruter un joker que les entraîneurs tarbais réclament à cors et à cris depuis le début de la saison pour pallier le départ de Meyer, non remplacé numériquement, et faire face aux blessures qui s’enchaînent.

Les Tarbais auraient pu l’emporter à Narbonne, avec un brin de réussite au tir car s’il se sont inclinés de 5 points (34-29), ils ont laissé 15 points en route dont 2 poteaux !!! Des points qui manquent mais aussi des points donnés à cause d’une trop grande indiscipline, qui expliquent aussi les raisons de la défaite. La vidéo a largement confirmé l’impression à chaud. "On peut considérer que les cartons jaunes sont sévères mais on a quand même 2 cartons qui nous pénalisent parce qu’on doit faire des efforts supplémentaires. Et puis on fait des faute techniques, des fautes de jeu, qui donnent à l’adversaire l’opportunité de revenir dans notre partie de terrain." Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir travaillé à l’entraînement avec un arbitre comme le souligne Bérot. "Si on veut passer un palier, il faut éviter de faire ces fautes à répétition qui nous sont néfastes. Il faut qu’on se maîtrise pur éviter de faire ces fautes inutiles." Face à Grenoble, les Bigourdans se devront d’éviter ce genre d’indiscipline, car ils pourraient le payer cher. D’abord au pied, car même si les Grenoblois n’ont pas été en réussite contre Mont de Marsan, ils possèdent trois buteurs de métier avec Stewart et les deux anciens Tarbais Teague et Della-Riva. Puis dans le jeu, car en cas d’infériorité numérique, le TPR pourrait le payer cash face à un gros pack et à des 3/4 puissants et rapides. Un match pas facile à appréhender pour les Bigourdans pour leur première prestation à domicile face à un des deux principaux favoris à la montée qui viendra en Bigorre pour se racheter de sa défaite surprise à domicile. "On est conscient que cette équipe a un fort potentiel et un potentiel plus important que le nôtre. Quand on voit le budget et le recrutement on ne peut que penser que cette équipe est favorite pour la montée. On n’a pas les mêmes forces mais on a envie de démontrer que nous pouvons battre les grosses équipes." Il est vrai que par le passé, le TPR s’est toujours mieux comporté face aux gros et Philippe Bérot va le rappeler à ses joueurs. "Quand on bat une grosse équipe les points comptent un peu plus." D’autant que selon l’entraîneur bigourdan, Grenoble est déjà bien en place et viendra avec la rage de s’imposer. "Ce sera encore plus difficile pour nous parce qu’ils vont vouloir se rassurer immédiatement. J’ai vu le match contre les Montois et ils doivent le gagner 5 ou 6 fois ! Mont de Marsan a eu beaucoup de chance de gagner. Grenoble manque 18 points de pénalité et loupe 2 occasions d’essais sur la dernière passe. C’est une équipe qui a loupé son 1er match et qui va vouloir rattraper les points perdus chez nous." Pour le technicien tarbais, les choses sont claires et le salut doit passer par la conquête et le jeu. "Si on a le ballon il faudra jouer comme on l’a fait lors du dernier match à Trélut contre Agen. Il faut prendre comme référence ce match et s’en inspirer. Il faut se mettre en situation de gagner ce match et après, on le gagnera ou on ne le gagnera pas mais au moins on n’aura rien à se reprocher. Ce qui est frustrant c’est de pas jouer sur nos qualités et de subir sans pouvoir exploiter notre jeu." Par rapport à l’équipe qui a débuté à Narbonne les entraîneurs tarbais ont effectué plusieurs changements dus aux roulements instaurés.

TPR.
Hurou, Anglade, Toetu, Steward, Domololaïlaï, André, Lasserre, Bernad, (m) Lacrampe, (O) Fortassin, Terblanche, Worthington, Caujolle, Bourgeois, Etcheverria (Cap)
Remplaçants : Dupuy, Maumus, Garcia, Spencer, W Loftus, Ricaud, Labarthe, Lanne-Petit.

Jean-Jacques Lasserre