Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Nationale : Dernière journée

dimanche 23 mai 2021 par Rédaction

Retour du public

Cette dernière journée de Nationale va connaître le retour des supporters qui n’avaient plus été aux stades depuis le 27 octobre 2020. Heureusement que les jeux pour la qualification sont faits et qu’il n y a pas de descentes, sinon certains auraient pu s’estimer lésés. Seuls les Narbonnais, qui reçoivent Bourg-en-Bresse, sont avantagés dans un match qui déterminera la première et la troisième place et donc, l’affiche des demi-finales. Nice, qui devrait terminer premier (avec la péréquation des deux matchs annulés), devra toutefois se méfier de solides Dijonnais qui restent sur trois victoires consécutives. Albi semble avoir privilégié la récupération en laissant la plupart de ses cadres au repos au lieu de viser la victoire pour assurer la troisième place. Aubenas, (Cognac), Bourgoin (Blagnac), Suresnes (Dax) et Chambéry (Tarbes) auront à cœur, devant leur public retrouvé, de terminer en beauté devant des équipes mieux classées.

Chambéry-Tarbes dimanche à 15h30

Chambéry : Une saison ratée à terminer en beauté

Chambéry fait partie de ces équipes qui espéraient, (au vu de leurs effectifs et de leurs budgets), mieux figurer. L’ambition de départ était d’intégrer au moins le « Top Huit » derrière les six « Gros » mais les savoyards ont vécu une saison compliquée en fin de classement. Bien parti, septième à égalité avec Bourgoin et Narbonne à la cinquième journée, le SOC a été relégable de la dixième à la dix-neuvième journée. Après sa victoire contre Aubenas, Chambéry (32 points), est remonté à la douzième place devant Aubenas (31 points) et Suresnes (30 points). Les Savoyards se doivent de l’emporter contre Tarbes pour éviter le retour d’Aubenas et de Suresnes qui les condamnerait à terminer au mieux avant dernier grâce à la péréquation. Chambéry veut prouver qu’il vaut mieux que son classement actuel et Tarbes est l’adversaire idéal pour recréditer son image. C’est un club historique et sa dernière victoire contre Albi, ajoutée à celles contre Massy, Bourg-en-Bresse, Bourgoin et son nul contre Nice, en font un adversaire de prestige. De plus les Sayoyards, qui viennent d’affronter Aubenas et Albi, ont des points de repères qui peuvent les laisser espérer. Car en conquête et dans le combat, eux aussi ont répondu présent. Ils ont dominé Aubenas et ils auraient dû battre Albi chez lui malgré une douzaine de blessés. Tout est donc au vert, retour du public, confiance retrouvée, plus les adieux à Damien Vicente, leur capitaine emblématique, et à leur Manager Johan Colliat, qui rejoint la Section Paloise. Après douze années de bons et loyaux services à Chambéry, Damien Vicente va disputer son 210ème et dernier match contre Tarbes malgré un ménisque douloureux qui le contraint à prendre la retraite à 35 ans. Ses coéquipiers tiendront à lui fêter son Jubilée par une victoire contre une équipe emblématique qui vient de faire chuter Albi.

 

Tarbes : Craindre Chambéry qui s’est offert Massy, Bourgoin et Narbonne

Les Tarbais auront fort à faire face à une équipe qui a raté sa saison en raison d’un grand nombre de blessés et des absences de ses joueurs cadres. Tour à tour, Capps, le pilier international anglais, les troisièmes lignes Vicente, Burgaud, l’arrière Moinot, l’ailier Gauci, les centres Neiceru, Carré, Gerber, l’ouvreur Caillat, les demi-de-mêlées Phillips et Nocete, n’ont pas joué. Chambéry n’a gagné que cinq rencontres mais il s’est imposé à domicile contre Massy (21-18), Bourgoin (24-22), Narbonne (25-13), Aubenas (29-13), en déplacement à Suresnes (21-27) et a fait match nul à Massy (16-16). Certes Nice (19-37), Bourg-en-Bresse (5-24), Dax (15-32), Dijon (20-26), sont venus gagner au Stade Majer mais le SOC a bien résisté en déplacement à Aubenas (15-12) à Dijon (22-20) mais aussi à Bourg-en-Bresse (26-20), à Bourgoin (17-13) et à Albi (12-9). Preuve que cette équipe a du caractère et qu’elle sait s’accrocher.

Ne pas finir en roue libre

Fabien Fortassin le sait bien et il a averti ses joueurs toute la semaine que ce ne serait pas une partie de plaisir et qu’ils devront répondre présents sur les fondamentaux. « Au rugby, quand on ne met pas d’envie, d’agressivité et de combat, on n’existe pas et on passe pour des cons ! » Car après l’euphorie du succès contre Albi et un dernier match à l’extérieur sans enjeu, la motivation risquait de ne pas être au rendez-vous. Mais l’entraîneur n’est pas inquiet : « On leur a expliqué qu’il ne fallait pas qu’on finisse en roue libre. Le but est de finir de la meilleure manière possible. On va y mettre les ingrédients et on va se lâcher et mettre du jeu, car il devrait faire beau dimanche. Si on met et si on fait ce qu’il faut, le résultat en découlera », estimeFabien Fortassin qui a aussi insisté sur le sérieux de la préparation individuelle, lors de cette dernière semaine, afin d’éviter le plus possible le risque de blessures. Les Tarbais (44 points), n’ont plus rien à jouer même si une victoire leur permettrait de conserver une honorifique septième place devant Blagnac et Cognac (41 points chacun) qui vont bénéficier d’une et de deux péréquations. Les Tarbais, s’ils veulent l’emporter, devront mettre plus d’envie que leurs adversaires qui veulent quitter leur stade sur un succès. « C’est le dernier match de Chambéry à domicile, il y aura du public et c’est le dernier match du joueur emblématique du club, qui fête sa fin de carrière. » Les joueurs ont bien compris le message, si on en croit le sérieux et l’application de la dernière mise en place vendredi après-midi.

Retours de Vigne et Saint-Guilhem, absences de Berbizier et de Rubio

Le staff a effectué six changements par rapport au Groupe contre Albi. Berbizier et Rubio (blessés), Bessonart, (suspendu, 3ème carton jaune), Aulika (roulement), Hourclé et Mansieux (renforts Espoirs). Ils sont remplacés par Croquet (choix), Lopez et Vial (roulement), Vigne et Saint-Guilhem (retours de blessure), Tolofua (retour cas contact). Compte tenu des blessures, Fabien Fortassin a opté pour six avants et deux arrières, sachant que les Espoirs, qui jouent leur dernier match, ont besoin de tous leurs atouts. Des Espoirs qui seront privés de Croquet que Fabien Fortassin avait à cœur de faire jouer avec les « Pros », compte tenu de ses qualités et de son exemplarité. Adrien Vigne a souhaité jouer une dernière fois avec ses coéquipiers malgré un risque de blessure avant de rejoindre Grenoble. « C’est lui qui a voulu prendre le risque. C’est lui qui a voulu jouer ce dernier match et on ne va pas brider un joueur qui veut jouer. En plus, c’est un très bon joueur et comme on a des manques, on le prend avec plaisir. Il a passé une bonne année, il a fait une bonne saison à Tarbes et il veut partir sur un dernier match. C’est tout à son honneur parce qu’il aurait pu se garer. » Du coup Taputaï, qui était sorti du Groupe (covid) avant Aubenas, n’est pas réintégré. En l’absence de Berbizier, c’est Lhusero qui devrait prendre les tirs mais Juniver, Dulucq et Oltmann sont aussi des buteurs.

La compos : 1 Lopez, 2 Reynaud, 3 Vial, 4 Gigauri, 5 Manu, 6 Sentubery, 8 Méron (cap.), 7 Réal, 9 Lhusero, 10 Dulucq, 11 Dumestre, 12 Duffau, 13 Stanaway, 14 Croquet, 15 Juniver

Remplaçants : 16 Lamothe, 17 Palisse, 18 Vigne, 19 Tolofua, 20 Saint-Guilhem, 21 Mamao, 22 Oltmann, 23 Zabala

Jean-Jacques Lasserre