Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Quart de finale Coupe Joë Jaunay : le TGB à l’arraché

dimanche 22 mars 2009

A Tarbes : TGB bat Montpellier 69-68
Les 1/4 temps : 24-16, 17-12, 12-17, 16-23
Arbitres : MM. Lepercq et Creton

Pour Tarbes : 27 tirs sur 56 dont 4 sur 15 à 3 pts ; 11 LF sur 14, 11 Fautes, 42 rebonds, 3 interceptions, 17 balles perdues, 17 passes décisives.
Les points : Wright 13, Eldebrink 4, Arrondo 3, Jansone 12, Castets 3, Moeggenberg 12, Yacoubou-Dehoui 20, Tzekova 2

Pour Montpellier : 27 tirs sur 62 dont 4 sur 15 à 3 pts, 10 LF sur 14, 13 fautes, 23 rebonds, 15 interceptions, 9 balles perdues, 11 passes décisives.
Les points : Plagnard 2, Mosch 14, Krawczyk 12, Skrela 8, bonnan 3, Bertal 11, Whittington 18.

En quelques secondes, le quai de l’Adour est passé de la résignation à l’explosion de joie. Quand Bertal réussit son panier à 6 secondes de la fin, plaçant ses amies en tête (68-67), le public comprit que l’affaire était pliée.

Temps mort demandé par François Gomez et remise au centre par Lise Moeggenberg. Tanisha Wright réclame le ballon pour tenter un dernier rush qui pourrait lui rapporter 2 lancers-francs. La porte du panier se ferme et il ne lui reste plus qu’à tenter le shoot de la dernière chance. La balle orange monte bien haut, retombe dans le panier, le TGB est en demi-finale. Décidément le Quai doit être déconseillé au cardiaque. Sans parler de la frustration des Héraultaises qui viennent d’échouer pour la deuxième fois en 20 jours d’un point.

Les Tarbaises ont bien dominé leur sujet pendant 23 minutes, tant que le basket se jouait plus sur la technique et sur le collectif. A ce moment-là le score était de 45-30 pour des Violettes qui récitaient leur basket sans trembler. Cette rencontre avait démarré sur un ton gentillet avec la première faute sifflée après 6’ 40". Isabelle Yacoubou démontrait que sa maladie était oubliée, "Lili" Jansone faisait étalage de tout son savoir-faire et Tanisha Wright était intenable. En face, seules Khadijah Whittington et Gaëlle Skrela parvenaient à donner le change. Rien de facheux ne pouvait arriver à Lise Moeggenberg et à ses troupes.

C’est en faisant remonter sa défense jusque dans le camp adverse que Valéry Demory, le coach montpelliérain, commençait à semer le trouble dans les rangs violets. Isis Arrondo, Frida Eldebrink ou Tanisha Wright avaient de plus en plus de difficulté à remonter le ballon et les pertes de balles se multipliaient. Par 2 ou 3 fois, Whittington "enrhumait" Yacoubou sous le panier. Le match avait changé d’âme, de configuration. Fini le basket bien léché, il fallait se battre sur chaque ballon. C’est ainsi que les partenaires d’Aurélie Bonnan refirent leur retard, sans se précipiter, méthodiquement et avec un engagement de tous les instants. Les derniers moments étaient palpitants et c’est bien la meilleure joueuse de la soirée, Tanisha Wright, qui avait les clés pour ouvrir le coffre de la qualification.

Le 17 avril, le TGB sera à Rennes pour disputer sa demi-finale face à Aix. Des Provençales qui seront samedi prochain au quai de l’Adour. Pour recommencer une saga comme avec Montpellier ? Si l’issue doit être la même, alors on veut bien souffrir quelques secondes en fin de match.

_ (Jacques Terrée)

Mis en ligne dimanche 22 mars 2009