Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
     

LFB : Landerneau-Tarbes, samedi à 20h00

samedi 18 janvier 2020 par Rédaction

Premier match capital de la Phase Retour pour les Tarbaises

Les Tarbaises entament la Phase Retour, dans une position inconfortable à la dixième place synonyme de Play-Down, à égalité avec Saint-Amand et Charleville-Mézières avec 15 points (4 victoires pour 7 défaites). Une victoire permettrait au TGB de revenir à un point de son adversaire de la soirée et de se replacer au classement puisque Saint-Amand se rend à Nantes que Charleville-Mézières reçoit Basket-Landes et que Villeneuve d’Ascq (16 points) accueille Roche-Vendée (17 points).

Une première moitié de saison en demi-teinte

Une première moitié de saison qui aurait pu-être satisfaisante si Tarbes avait gagné à Saint-Amand comme il l’aurait pu, sans l’exclusion de Pardon après moins de neuf minutes de jeu. Jusqu’alors, même privé de Pouye sur blessure, le TGB menait la course en tête et maîtrisait le match. La sortie de la seconde meneuse, allait complètement changer la physionomie d’une rencontre bien entamée. C’est le premier match perdu contre une équipe du même calibre, qui a mis à profit cette décision arbitrale pour l’emporter sur un écart de douze points (77-65), qu’il faudra combler au match retour. Tarbes a pris des points contre ses autres adversaires directs que sont Landerneau (67-60), Villeneuve d’Ascq (68-62), Nantes (74-62) et Charnay (80-72). Contre les « Gros », le TGB n’a pas pu logiquement lutter et s’est parfois incliné trop lourdement au goût de François Gomez qui a peu apprécié, dans la manière, les défaites à Charleville-Mazières (95-76), à Lyon (90-51), à Basket-Landes (89-45) et contre Bourges (58-81) au Quai de l’Adour. Peu à peu le collectif tarbais, (longtemps privé de Tadic et toujours sans Konteh), s’est mis en place et Tarbes a perdu, après prolongation (73-73) contre un « Gros » Montpellier (75-83) et d’un point chez un « Européen » Roche-Vendée (74-73). Deux matchs que les Tarbaises avaient en main et qui ont basculé dans les dernières secondes. De quoi laisser des regrets mais aussi des espoirs à cette jeune équipe quand elle jouera au complet.

Landerneau, la surprise de l’an dernier, confirme…

L’an passé, le promu Landerneau avait réalisé l’exploit de terminer à la septième place avec 32 points (10/22) juste devant Tarbes 31 points (9/22). Les Tarbaises s’étaient inclinées 73-62 lors de la deuxième journée et s’étaient difficilement imposées 67-63 au Quai l’Adour au match Retour. Cette saison, les deux équipes ont amplement renouvelé leurs effectifs avec sept changements à Landerneau et cinq Tarbes. Le club breton, confirme jusqu’à présent sa bonne prestation de l’an passé en pointant à mi-saison, à la cinquième place avec 17 points (6 victoires pour 5 défaites). A l’Open, les Tarbaises s’étaient imposées 67-60. Depuis les Bretonnes se sont inclinées à domicile contre Basket-Landes (77-80) et Lyon (53-79) et ont perdu à Bourges (73-55) pour deux victoires à domicile contre Nantes (66-56) et Charnay (70-60). Landerneau reste sur une courte défaite à Villeneuve d’Ascq (86-84) et un beau succès contre Charleville-Mézières, suivi d’un exploit contre Montpellier (77-72) le week-end dernier.

Un effectif chamboulé

Malgré cette belle première saison le promu a chamboulé son effectif en ne gardant que deux joueuses, Butard (sa joueuses historique) et Naigre et a fait sept changements. Lithard (Charnay), Coleman (Bourges), Diaby (Villeneuve d’Ascq), Majekodunmi (Calais), Joyce-Cousseins Smith, Lucas et Stepanova, sont parties, remplacées par Brémont (Villeneuve d’Ascq), Jakovljevic (Villeneuve d’Ascq), Bruner (USA, Saint Amand), Kalu (Keltern), Coulibaly (San Adria), Wurtz (USA, Montpellier), Djekoundade (Mondeville). Stéphane Leite a eu le flair de recruter l’internationale nigérienne Ezinne Kalu, (Médaillée d’Or et MVP du Championnat d’Afrique 2019), qui tourne à huit doubles dont cinq à plus de vingt-et-un points ! Une équipe bien équilibrée avec Bruner, Coulibaly, Naigre et Djekoundade dessous et deux gâchettes, Wurtz et Kalu, bien servies par Brémont. Mais le danger peut venir de partout, car toutes les joueuses, à l’exception de Coulibaly, ont marqué à 3 points.

Poste 1 

N° 5 Virginie Brémont  : 31 ans, 1,77 m, internationale Espoirs. (6,44 points, 5 passes décisives de moyenne, record 14 points, 15 passes décisives, 1/3 à 3 points)

N° 7 Hélène Jakovljevic : 20 ans, 1,77 m, internationale U16, U18, U20. (1,64 points de moyenne, records 4 points, 1/3 à 3 points)

Poste 2

N° 23 Ezinne Kalu  : Internationale nigériane, 27 ans, 1,73 m, formée aux USA. (15,18 points, 8 doubles, 1 double-double, records 25 points, 3/3 à 3 points, 10 rebonds, 7 passes décisives)

N° 8 Marie Butard  : 34 ans, 1,72 m (2,13 points de moyenne, record 7 points, 1/2 à 3 points)

N° 4 Mariam Hasle : 21 ans, 1,81 m, formée au club

Poste 3

N° 2 Taylor Wurtz  : USA, 30 ans, 1,83 m, (11,73 points de moyenne, records 24 points, 7/9 à 3 points, 7 doubles, 8 rebonds)

Poste 4

N° 13 Elodie Naigre : 25 ans, 1,82 m, internationale U20, (9,18 points, 6,73 rebonds de moyenne, records 21 points, 2/2 à 3 points, 12 rebonds, 4 doubles, 1 double-double)

N° 9 Myriam Djekoundade : 22 ans, 1,85 m, internationale U 18 (3,44 points de moyenne, records 9 points, 1/1 à 3 points, 6 rebonds, 7 passes décisives)

Poste 5

N° 11 Ashley Bruner  : USA, 29 ans, 1,83 m (13,73 points, 7,27 rebonds de moyenne, records 27 points, 2/4 à 3 points, 15 rebonds, 10 doubles, 2 double-double

N° 15 Mariam Coulibaly : 23 ans, 1,93 m, internationale malienne. (10,1 points de moyenne, records 17 points, 2 x 10 rebonds, 5 doubles, 1 double-double)