Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Le TGB réagit trop tard !

lundi 1er avril 2019 par Rédaction

Tarbes-Montpellier : 69-74 (MT : 28-37)

(8-18, 20-19, 23-24, 18-13)

Pour Tarbes : 24 paniers réussis sur 56 tentés (42%), 17/44 à 2 points (38%), 7/12 à 3 points (58%), 14/16 lancers-francs (87%), 28 rebonds dont 5 offensifs, 14 passes décisives, 14 ballons perdus, 6 interceptions, 0 contre, 17 fautes.

Gaye 2 points (22’52’’, 1/4 à 2 points, 3 rebonds, 1 passe décisive, 2 ballons perdus), Pouye 8 points (31’17’’, 2/7 à 2 points, 1/4 à 3 points, 1/2 lancers-francs, 2 rebonds, 3 passes décisives, 5 ballons perdus, 1 interceptions), Bravard 9 point (29’33’’, 2/5 à 2 points, 1/1 à 3 points, 2/2 lancers-francs, 5 rebonds, 2 passes décisives, 1 ballon perdu, 2 interceptions), Prince 20 points (30’30’’, 5/13 à 2 points, 1/2 à 3 points, 7/7 lancers-francs, 6 rebonds, 2 passes décisives, 1 ballon perdu), Moss 15 points (30’38’’, 2/4 à 2 points, 3/3 à 3 points, 2/2 lancers-francs, 2 rebonds, 1 passe décisive, 2 ballons perdus, 1 interception), Cornelie-Sigmundova 0 point (6’01’’, 0/0 à 2 points, 1 rebond, 1 passe décisive, 1 ballon perdu), Galliou-Loko 10 points (23’54’’, 3/6 à 2 points, 1/2 à 3 points, 1/1 lancer-franc, 5 rebonds, 2 passes décisives, 1 ballon perdu, 2 interception), Fauthoux 5 points (25’15’’, 2/5 à 2 points, 1/2 lancer-franc, 4 rebonds, 2 passes décisives, 1 ballon perdu)

Pour Montpellier : 30 paniers réussis sur 61 tentés (49%), 24/42 à 2 points (57%), 6/19 à 3 points (31%), 8/9 lancers-francs (88%), 36 rebonds dont 9 offensifs, 18 passes décisives, 14 ballons perdus, 7 interceptions, 1 contre, 18 fautes.

Ciak 13 point (31’44’’, 5/10 à 2 points, 3/3 lancers-francs, 9 rebonds, 0 ballon perdu, 2 interceptions, 1 contre), Bernies : 10 points (18’34’’, 5/8 à 2 points, 3 rebonds, 2 passes décisives, 1 ballon perdu), Miyem  : 9 points (21’16’’, 2/3 à 2 points, 1/2 à 3 points, 2/2 lancers-francs, 8 rebonds, 0 ballon perdu), Whitcomb 5 points (23’58’’, 1/3 à 2 points, 1/5 à 3 points, 5 rebonds, 5 passes décisives, 1 ballon perdu), Wurtz : 3 points (17’46’’, 0/0 à 2 points, 1/3 à 3 points, 4 rebonds, 2 passes décisives, 1 ballon perdu, 1 interception), Duchet : 12 points (21’26’’, 6/6 à 2 points, 0/4 à 3 points, 3 rebonds, 1 passe décisive, 4 ballons perdus, 1 interception), Bankole : 13 points (22’37’’, 2/3 à 2 points, 2/3 à 3 points, 1 rebond, 2 passes décisives, 2 ballons perdus, 1 interception), Trebec : 2 points (4’27’’, 1/1 à 2 points, 0 ballon perdu), Dabovic 2 points (16’19’’, 1/3 à 2 points, 1 rebond, 2 passes décisives, 1 ballon perdu

Le temps des regrets

Les Tarbaises peuvent éprouver des regrets d’avoir réagi trop tard, car distancées de 17 points, après douze minutes de jeu 8-25, elles sont revenues à trois points à quatre minutes de la fin 66-69 et 68-71 (37ème), avant de s’incliner au final de cinq points 69-74. Des regrets aussi sur le premier temps-mort intervenu seulement après treize minutes de jeu mais qui a permis de remettre les Tarbaises à l’endroit. Mené 8-25, le TGB a donc gagné 61-49 les vingt-sept minutes suivantes… On peut regretter que ce recadrage n’ait pas eu lieu quand l’équipe a pris un 0-6, en moins de deux minutes, et un 0-12 au total 4-16 (9ème), alors que les deux équipes étaient à égalité 4-4, après trois minutes de jeu. C’est dans ce premier quart d’heure et dans un money-time mal maîtrisé, que Tarbes a laissé passer sa chance de réaliser un authentique exploit. Alors que l’écart n’était que de trois points 68-71 (37ème), Prince, et Galliou-Loko, ont tenté l’exploit individuel au lieu de s’appuyer sur le collectif qui avait permis de renverser la situation jusque là. Beaucoup de regrets, car Montpellier, fort de son avance, s’est accroché jusqu’à la fin pour conserver le gain de la victoire. Les Héraultaises, qui prenaient l’avion directement pour la Russie à l’issue du match, n’ont pas voulu baisser les bras et ont réagi à chaque panier bigourdan. Des regrets aussi, pour le trésorier, que le Quai de l’Adour n’ait pas fait le plein pour accueillir le finaliste de l’Eurocup, alors qu’il n’y avait aucune concurrence rugbystique. Si ce n’est celle du quart de Coupe d’Europe de rugby entre le Racing et Toulouse à la télévision. Le soleil y est aussi certainement pour beaucoup. C’est dommage car le retournement de situation valait le spectacle. Des regrets aussi au classement, car les défaites, de Villeneuve d’Ascq, contre Bourges, et de Landerneau, contre Roche-Vendée, auraient permis au TGB de rester à hauteur des Bretonnes et de Villeneuve d’Ascq, avant une dernière journée qui aurait été décisive. Rien n’est encore perdu, mathématiquement, mais Tarbes devra gagner au Hainaut et compter sur un succès landais à Villeneuve d’Ascq. Les deux équipes se retrouveraient à égalité mais le TGB serait devant les Nordistes au goal-average particulier, ce qui n’est pas le cas avec Landerneau qui se rend à Mondeville.

Les chiffres

Le TGB a payé le prix fort sur les ballons perdus avec 20 points encaissés sur 14 ballons perdus. C’est là-aussi que s’est faite la différence puisque Tarbes n’a marqué que 8 points sur les 14 ballons perdus par Montpellier. Si le BLMA a dominé au rebond 36 contre 28 les deux équipes ont fait jeu égal avec 30 points chacune. Mais Montpellier a marqué 10 points sur des rebonds offensifs contre 2 points pour Tarbes. Si Prince 20 points et Moss 15 points, ont été les meilleures marqueuses de la rencontre, les 10 points de Galliou-Loko n’ont pas suffit devant les 13 points de Ciak et de Bankolé, les 12 points de Duchet et les 10 points de Bernies. Thibaud Petit a joué avec neuf joueuses un quart alors que François Gomez, a joué à sept joueuses un quart. Si Montpellier était au complet, Tarbes était toujours privé de Fontaine. Moss, qui faisait son retour de blessure, a fait un match exemplaire avec un 3/3 à 3 points. Prince, 20 points, a réussi à obtenir sept lancers-francs, tous réussis. Galliou-Loko, 10 points et Bravard 9 points, ont réussi une bonne prestation.

Points après balles perdues : Tarbes 8 points / Montpellier 20 points 

Points intérieurs : Tarbes 30 points / Montpellier 30 points

Points deuxième chance : Tarbes 2 points / Montpellier 10 points

Points en contre-attaque : Tarbes 7 points / Montpellier 3 points

Points du banc : Tarbes 25 points / Montpellier 28 points

Le match

Premier quart-temps

Début de match tendu avec un ballon perdu et un tir manqué de chaque côté. Ciak ouvre le score, Fauthoux égalise, Prince réplique à Bankolé aux lancers-francs 4-4 (8ème). Puis c’est le trou noir côté tarbais avec huit tirs manqués, dont deux à 3 points. Montpellier inscrit cinq paniers consécutifs, plus deux lancers-francs, qui creusent l’écart 4-16 (8ème). Et ça aurait pu être pire sans trois tirs à 3 points manqués durant la même période… Bravard arrête l’hémorragie 6-16 (9ème), Miyem réussit deux lancers et Pouye marque à six secondes du buzzer 8-18.

Deuxième quart-temps

Miyem à 2 et à 3 points et Duchet creusent d’entrée l’écart 8-25 (12ème) et François Gomez se décide à prendre son premier temps-mort (13ème). Moss et Galliou-Loko, réduisent l’écart 12-25 (14ème). Galliou-Loko marque un panier bonifié, Bernie ajoute deux points, Moss frappe à 3 points mais Wurtz réplique aussitôt 18-32 (15ème). Prince réussit ses deux lancers, Bankolé ajoute un tir à 3 points 20-35 (17ème). Bravard et Moss réduisent le score aux lancers-francs (18ème), Bernis ajoute un lay-up, Fauthoux manque un lancer et Moss récidive à 3 points 28-37 à la mi-temps.

Troisième quart-temps

Ciak et Duchet recreusent d’entrée l’écart 28-41 (21ème), Bravard et Fauthoux répondent à Duchet 32-43 (22ème), Ciak, d’un panier bonifié et Whitcomb, à 3 points, en remettent une couche 32-49 (23ème). Gaye, sous le cercle et Prince, à 3 points, répondent à Ciak 37-51 (24ème). Duchet ajoute un panier 37-53 (25ème), puis c’est la révolte tarbaise avec deux lancers de Prince, deux paniers de Pouye et de Moss, un doublé de Prince, bonifié d’un lancer, 48-53 (28ème) dans un Quai qui s’enflamme. Tchatchouang et Bankolé, à 3 points, éteignent l’incendie 48-59 (29ème). Galliou-Loko, à 3 points, le rallume 51-59 mais Bernies refroidit la température 51-61 (30ème).

Quatrième quart-temps

Ciak marque d’entrée, Galliou-Loko et Prince répondent 55-63 (32ème). Bernies marque mais deux paniers à 3 points consécutifs de Moss et de Bravard 61-65 (33ème), réveillent de nouveau le Quai. Dabovic et Bankolé, soufflent de nouveau le froid 61-69 (34ème), mais Pouye, à 3 points, et Prince font monter de nouveau la température 66-69 (35ème). Sentant le danger Thibaud Petit prend un temps mort. Duchet ajoute un lay-up, 66-71 (36ème), grosse défense de Montpellier qui fait arrêter le chrono des 24 secondes. Galliou-Loko manque un panier, Whitcomb, rate un panier à 3 points. Prince marque mais Whitcomb réplique aussitôt 68-73 (38ème). Prince et Dabovic manquent et François Gomez prend le temps-mort. A l’entame de la dernière minute, Duchet et Whitcomb, manquent leurs tirs à 3 points après le rebond offensif de Miyem. Prince perd un précieux ballon (- 34’’), François Gomez prend un nouveau temps mort dans la foulée. Montpellier tarde à remonter le ballon dans le temps imparti mais Galliou-Loko gâche cette précieuse aubaine (- 23’’). Les Tarbaises font trois fautes consécutives qui envoient Bankolé aux lancers-francs avec un échec 68-74 (-12’’). Pouye manque, elle aussi, un de ses deux lancers-francs 69-74 (-7’’).

Jean-Jacques Lasserre