Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Oloron-Tarbes, dimanche 15h00

jeudi 7 mars 2019 par Rédaction

Un match capital pour les deux équipes

Cette Poule 2 est la plus complexe des quatre Poules de Fédérale 1 puisqu’à cinq journées de la fin, hormis les deux qualifiés pour le Jean Prat, toutes les équipes peuvent mathématiquement se qualifier pour le Du Manoir ou risquer la relégation. C’est le cas d’Oloron (8ème, 39 points) et de Tarbes (6ème, 44 points*) qui ne sont pas encore mathématiquement sauvés à quatre journées de la fin. Puisque les deux relégables sont à dix et onze points et qu’il reste 16 points à distribuer, sans compter les bonus offensifs. Deux équipes qui peuvent aussi se qualifier pour le Du Manoir puisque Oloron est à 7 points de la 5ème place alors que Tarbes occupe la sixième place à égalité avec Lavaur et Marmande.

*En comptabilisant les 8 points de pénalité alors que TPR est toujours 3ème avec 52 points sur le site de la FFR.

Albi, Anglet, Lavaur, ont chuté à Saint Pée

De plus le FCO, un peu comme Nafarroa mais avec plus de moyens physiques, se transcende à Saint Pée où Albi, lui-même, est tombé. Seuls Saint-Jean-de-Luz (23-24) et Tyrosse (26-29) ont pris une forteresse qui était invaincue depuis trente mois ! Des défaites qui peuvent s’expliquer par une série de blessures qui diminuait le groupe. Auparavant, Lannemezan (25-6) et Anglet (32-26), y étaient tombés. Depuis ces deux défaites consécutives (J 5 et J 7), Nafarroa (33-16), Marmande (29-20), Bagnères (47-6), Albi (12-10) et Lavaur (16-9) ont chuté à Saint Pée. C’est dire si la tâche des Tarbais sera ardue. D’autant que les rancoeurs du match Aller ne sont pas oubliées et que les Béarnais seront nettement revanchards. Armary (épaule), Pees (tendon d’achille) et Bréthous (genou), ont été dispensés d’entraînement jusqu’à jeudi. Selon l’évolution de leurs blessures et après avis médical, ils seront déclarés aptes à jouer ou non, à Oloron. Saison terminée (six mois d’indisponibilité) pour Ramon qui va se faire opérer des ligaments croisés ces prochains jours.

Un match compliqué à Trélut

A Trélut, Oloron avait tenu tête aux Tarbais 0-6 (11ème), 7-9 (19ème), 14-16 (38ème) et avait mis leur défense à rude épreuve. Le TPR, dominateur en touche et en mêlées, avait été bousculé dans les rucks au niveau de l’envie et de l’engagement. Les Béarnais, solides, rugueux et joueurs, avaient passé les dix dernières minutes à pilonner la défense tarbaise. Tarbes l’avait emporté grâce à un super Antoine Frisch, auteur de deux essais et d’une sautée pour l’essai de Paulet. Cette fois, avec quatre des cinq essais à leur actif, les trois-quarts tarbais avaient fait la différence dans un match âpre et rugueux. Le centre tarbais, passé à l’ouverture en seconde mi-temps, avait débloqué le verrou béarnais en passant derrière les poteaux pour aplatir un ballon qui trainait dans l’en-but. A la fin de la rencontre, tout en reconnaissant la supériorité tarbaise, l’entraîneur béarnais regrettait « cet essai casquette » se plaignait d’avoir été encore arbitré comme des « petits. »

Une intersaison compliquée à Oloron

Outre les blessures, cette saison en demie teinte peut s’expliquer, par une intersaison compliquée. Car les Béarnais, sont de solides clients de l’Elite Amateur, demi-finalistes la saison dernière du Jean Prat, malgré des difficultés financières. Pillé régulièrement par la Section Paloise, au niveau des jeunes et au niveau des seniors par des clubs de Pro D2 ou de Fédérale plus argentés, le FCO reste une valeur sûre. Serge Raballo, Michel Clémente, Alain Maleig, David Laperne, Sébastien Tillous-Bordes et Thibault Lassalle, qui ont joué au plus haut niveau, ont été formés à Oloron. Malgré une belle saison sur le plan sportif, le FCO a changé de gouvernance, avec la mise en place d’une co-présidence, pour remplacer Joël Amans, le Président sortant et le remplacement de tout son staff.

Dix départs, pour six arrivées...

Oloron a enregistré une dizaine de départs dont ceux du seconde ligne Florent Quintana (Saint-Jean-de-Luz), du pilier Jérémy Haurie (Tarbes), de son capitaine emblématique Michel Tauzin, qui est parti finir sa carrière à Navarrenx et du prometteur Patrick Couchinave qui a rejoint les Espoirs Palois. Mais le FCO a perdu aussi son préparateur physique Guillaume Alquier (Elan Béarnais) et ses entraîneurs ’’bigourdans’’ Laurent Dossat et Christophe Saint-Macary. Compte tenu de ses problèmes financiers le FCO a dû réduire sa voilure au niveau du recrutement. Les frères Thomas et Pierre Constant, troisième et seconde ligne (Morlaas), l’ouvreur Christophe Bourdieu, un des meilleurs réalisateurs du Béarn-Soule (Entente Vallée Escou), les centres Adrien Arroyo (Ger-Seron-Bédeilles) et Marius Deguilhem (Marmande, ex-Espoir Agen), le pilier belge Jean-Baptiste De Clerc (Stade Français), sont venus renforcer l’effectif. Philippe Ebel (Belgique) et Stéphane Da Rocha (Morlaas) ont repris les rênes de l’équipe. Philippe Ebel, ancien troisième ligne et capitaine palois, a entraîné les Espoirs et la une de la Section à la fin de sa carrière de joueur. Parti à Orthez, il a entraîné Oloron il y a huit ans avant de retourner à Orthez. Entraîneur de la Belgique pendant quatre ans, il l’a fait monter et l’a maintenu dans le Groupe B des Six Nations, où évoluent la Georgie et la Roumanie.

L’Effectif 2018-2019

Pilier

Jean-Baptiste De Clerc : 24 ans, 1,83 m, 119 kg, international belge, (16 matchs, 15 titularisations), 2 essais

Anthony Aleo : 26 ans, 1,76 m, 100 kg (15 matchs, 9 titularisations), 2 essais

Liroy Flahaut : 23 ans, 1,72 m, 98 kg (7 remplacements)

Mohamed El Khamissy : 27 ans, 1,83 m, 95 kg (6 matchs, 1 titularisation)

Fabien Moncade : 26 ans, 1,83 m, 98 kg, (18 matchs, 11 titularisations)

Julien Ramirez : 24 ans, 1,77 m, 103 kg (2 remplacements contre Lavaur et à Tyrosse)

Denis Landeau : Espoirs (4 remplacements)

Piot  : Espoirs (1 remplacement contre Albi)

Joshua Tomuli * : 23 ans, 1,84 m, 118 kg (5 matchs, 1 titularisation)

*C’est le fils de Jérémy, le pilier international samoan, qui après avoir joué à Colomiers, Bayonne, Agen et Pau a terminé sa carrière en 2016 à Oloron à plus de 44 ans.

Talonneur

Anthony Tessariol  : 25 ans, 1,77 m, 96 kg, (11 matchs, 10 titularisations), 1 essai

Florent Amans : 29 ans, 1,76 m, 104 kg (7 matchs, 5 titularisations), 1 essai

Clément Porte-Laborde : 28 ans, 1,80 m, 100 kg (6 matchs, 2 titularisations)

Barrenguy : Espoirs, 3 remplacements contre Bagnères, Albi et Saint-Jean

 

Deuxième ligne

Lucas Beaumelou : Espoirs, (10 matchs, 6 titularisations)

Pierre Sestiaa : 26 ans, 1,95 m, 115 kg (17 matchs, 17 titularisations), 1 essai

Pierre Constant : 27 ans, 1,82 m, 95 kg, (15 matchs, 7 titularisations)

Rémi Lapuyade  : 23 ans, 1,98 m, 110 kg (5 matchs, 2 titularisations)

Eric Casassus : 29 ans, 1,91 m, 105 kg, (6 matchs, 4 titularisations

 

Troisième ligne

Guillaune Chabat : 29 ans, 1,85 m, 98 kg (18 matchs, 17 titularisations), 2 essais

Pierre Crampé : 23 ans, 1,88 m, 94 kg, (18 matchs, 16 titularisations), 1 essai

Benoit Lacave : 32 ans, 1,83 m, 94 kg, (13matchs, 13 titularisations), 1 essai

Pierrick Lacassy : 23 ans, 1,84 m, 94 kg, (14 matchs, 7 titularisations), 2 essais

Thomas Constant : 23 ans, 1,80 m, 88 kg (6 matchs, 1 titularisation)

Henri Santos : Espoirs (2 remplacements contre Lavaur et à Tyrosse)

Biscay  : Espoirs (1 remplacement à Albi)

 

Charnière

Richard Dany (o) : 34 ans, 1,80 m, 84 kg, (10 matchs, 7 titularisations)

Maxime Paillot (m) : 26 ans, 1,68 m, 70 kg, (17 matchs, 12 titularisations), 1 essai

Benjamin Alcacebe (m) : 26 ans, 1,70 m, 77 kg, ex Bourgoin, (11 matchs, 7 titularisations)

Christophe Bourdieu (o) : 25 ans, 1,80 m, 80 kg (12 matchs, 7 titularisations)

Nicolas Guilhem-Bouhaben (m) : 24 ans, 1,70 m 75 kg, (1 remplacement à Saint-Jean)

 

Trois-quarts

Romain Clouté : 23 ans, 1,78 m, 78 kg (17 matchs, 17 titularisations), 2 essais

Charly Chantereau : 29 ans, 1,82 m, 86 kg, (16 matchs, 15 titularisations), 1 essai

Lilian Claverie-Rospide : 26 ans, 1,72 m, 87 kg (7 remplacements)

Emmanuel Bordenave : 21 ans, 1,80 m, 90 kg (2 remplacements)

Maxime Fabe : 25 ans, 1,84 m, 84 kg (8 matchs, 3 titularisations)

Arnaud Pailhassar : 26 ans, 1,75 m, 75 kg, (14 matchs, 12 titularisations), 6 essais

Adrien Arroyo : Espoirs, (8 matchs, 6 titularisations), 1 essai

Charles Arroyo : 24 ans, 1,80 m, 82 kg (13 matchs, 12 titularisations), 1 essai

Marius Delguilhem : 25 ans, 1,80 m, 84 kg (16 matchs, 15 titularisations), 4 essais

Boucau : Espoirs (16 matchs, 6 titularisations)

Jean-Jacques Lasserre