Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Tarbes-Valence d’Agen, samedi à 18h30 à Trélut

vendredi 1er mars 2019 par Rédaction

Les compositions des équipes et l’avis des entraîneurs

Tarbes au complet

Tarbes, à l’exception de Claverie, sera au complet avec les retours de suspension de Lacroix et de Vial et les retours de blessures de Loustaunau, de Bréthous et de Berbizier. Ramon (fin de saison) et Claverie, sorti sur blessure, ne font pas partie du groupe qui affrontera Valence d’Agen. Des retours qui entraînent les sorties du groupe des jeunes Asserquet et Ferré. Le staff a retenu 24 joueurs, pour pallier au risque de blessures à l’échauffement. Escur, Bonnot, Hourie, Vial, Manso-Moyano Duny, Lacroix, Percival, Méron, Masson, Armary, Bonnecarrère, Camy, Abat, Loustaunau, Lhusero, Pees, Rubio, Dumestre, Bréthous, Paulet, Vinusa, Esteves, Berbizier, font partie de ce groupe. A l’exception de la charnière, tous les joueurs qui étaient à Baïgorry seront présents avec l’envie de se racheter de leur piètre prestation. La montée de Pees, à l’ouverture, avait été plutôt concluante, notamment pour attaquer la ligne et mettre l’équipe dans l’avancée. En l’absence de Claverie, l’expérience devrait être reconduite. Berbizier aura la charge de buter et Pees prendra les tirs de loin. Haurie, sur ses dernières sorties, s’est montré à son avantage et pourrait débuter au côté des incontournables Escur et Bonnot. En seconde ligne, Lacroix et Percival, sont sans rivaux. En troisième ligne, on devrait retrouver la MMA (Méron, Masson, Armary). Le retour de Loustaunau à la mêlée, semblerait logique même si Lhusero a fait un bon intérim après la blessure de Ramon. Derrière, le retour de Berbizier semble incontournable, de même que celui de Bréthous qui devrait retrouver les Bigourdans, Rubio, Paulet et Dumestre.

L’Equipe probable : 1 Escur, 2 Bonnot, 3 Haurie, 4 Lacroix (Cap.), 5 Percival, 6 Méron, 7 Armary, 8 Masson, 9 Loustaunau, 10 Pees, 11 Dumestre, 12 Bréthous, 13 Bréthous, 14 Rubio, 15 Berbizier

Remplaçants : 16 Manso-Moyano, 17 Vial, 18 Bonnecarrère, 19 Camy, 20 Abat, 21 Lhusero, 22 Vunisa, 23 Haurie, 24ème Esteves

 

Valence d’Agen

Olivier Laurent : L’esprit à Nafarroa

Dans l’esprit du staff valencien, ce match contre Tarbes devrait avant tout servir à se préparer pour la réception, huit jours plus tard, de Nafarra, dans un match capital pour le maintien. D’autant que ce match, perdu 22-20, n’a pas encore été digéré. « On s’est fait voler avec un essai de pénalité dans les arrêts de jeu », s’énerve encore Olivier Laurent.

Pas à sa place

Une situation comptable qui ne correspond pas à la valeur intrinsèque de cette équipe, meilleure attaque derrière Albi et Tarbes, avec 38 essais. Une équipe qui s’est vue trop belle et qui s’est plantée d’entrée contre Bagnères et qui aurait dû l’emporter à Anglet. Une équipe handicapée par les graves blessures de ses deux ouvreurs-buteurs, Benjamin Borderie et Augustin Henric. Benjamin Borderie vient de reprendre à Lavaur et sa présence a été déterminante dans la large victoire contre Tyrosse. Sans compter la suspension du seconde ligne Aisake qui a manqué sept journées. La défaite 10-12 contre Saint-Jean-de-Luz, illustre cette saison où rien ne marche. « On a marqué deux essais, on en a pris zéro. Saint-Jean-de-Luz fait 4/4 aux pénalités et nous, on en rate deux, dont une 15 mètres en face des poteaux. » Sans compter la transformation qui aurait permis de faire au moins match nul. « Si on gagne ce match et on mérite vraiment de le gagner, parce que sur ce match, ils n’existent pas du tout, on serait à trois points de la qualification. » L’entraîneur valencien en veut à la Fédération d’avoir fait des Poules géographiques qui sont complètement déséquilibrées. Avec 33 points, Nafarroa et Valence d’Agen, laissent derrière trois clubs de la Poule 1 (Suresnes, Langon, Saint-Médard), cinq clubs de la Poule 3 (Rodez, Céret, Saint-Sulpice, Fleurance, Graulhet) et quatre clubs de la Poule 4 (Beaune, Bédarrides, La Seyne, Grasse). En Poule 2, deux clubs, classés N°31 et N° 32 au plan national, sont susceptibles de descendre en Fédérale 2 ! « On met 50 points à Tyrosse et on risque de descendre. C’est dommage pour l’économie locale d’un petit village de 4 000 habitants et sportivement ce serait une catastrophe », s’insurge Olivier Laurent.

On va essayer de faire bonne figure

Pour en revenir au match de Tarbes, l’entraîneur assure qu’il va faire tourner son effectif et protéger ses joueurs cadres. « Pour moi, l’objectif c’est de préparer le match de la semaine prochaine contre Nafarroa. J’ai des joueurs à ménager, j’ai des joueurs qui sont sous le coup d’un deuxième carton et j’ai des blessures. Je sais que Tarbes s’est fait battre à Nafarroa, je sais que c’est une très grosse équipe qui est invaincue à domicile. Donc je ne vais pas prendre le risque de perdre des joueurs pour le match important que j’ai à jouer contre Nafarroa la semaine prochaine. Dans ma stratégie, je vais à Tarbes pour faire tourner, pour donner du temps de jeu à des joueurs qui n’en n’ont pas beaucoup. Et puis, on va essayer de faire bonne figure, sans aucune prétention, car j’ai un grand respect pour cette équipe de Tarbes. » Malgré ses changements les Tarbais devront se méfier d’une équipe qui a l’habitude d’envoyer du jeu. « C’est un état d’esprit. On essaie de mettre beaucoup de volume de jeu et d’intensité. Par la force des choses, cette année avec les blessures notamment au poste 10, on s’est appuyé un peu plus sur notre jeu d’avants où on est plutôt performant. Mais on essaie de jouer sur la polyvalence. » Mais Valence d’Agen est aussi réputé pour ses valeurs rugbystique de solidarité et de combat. « C’est notre fond de commerce et on en est fier. Et j’espère que c’est ce qui va nous sauver. » 

Jean-Jacques Lasserre