Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

FFR : Thierry Murie coupe court aux spéculations

vendredi 16 juin 2017 par Rédaction

Joint au téléphone le ’’Boss’’ du rugby amateur nous a confirmé que toutes les équipes de la poule d’Accession, (Albi, Bourgoin, Bourg-en-Bresse, Tarbes, Aix, Chambéry, Limoges, Aubenas, Romans, Rouen et Strasbourg) avaient rempli tous les critères exigés au Cahier des Charges. Ces onze équipes sont donc toutes prétendantes à la montée et aptes à ce jour à disputer les phases qualificatives. Mais il leur faudra passer divers contrôles en cours de saison comme le confirme Thierry Murie « Budget Prévisionnel au 15 juillet, comptes arrêtés au 15 octobre et contrôle au 31 décembre » pour vérifier que tous les clubs sont dans les clous.

Tarbes, Bourgoin, Strasbourg et Chambéry posent questions

Le cas de Tarbes, hors Bigorre, interpelle et sa qualification suscite divers fantasmes après l’annonce de sa relégation en Fédérale 2. « Le club de Tarbes a répondu aux attentes de la Commission d’Appel et il n’y a aucun problème » confirme Thierry Murie.

Le cas de Bourgoin, qui avait déposé le bilan après sa relégation sportive de Pro D2, interpelle aussi hors Berjallie, où on ne comprend pas que le club n’ait pas été relégué en Fédérale 2. C’est à dire en division inférieure à laquelle le club est qualifié. « Pas du tout , vous mélangez avec les règlements de la LNR » conteste le patron de la Fédérale. « Cela fait plusieurs semaines que le cas de Bourgoin est réglé. Il a répondu au Cahier des Charges, comme Tarbes et tous autres les clubs... »

Strasbourg a été retenu alors qu’il n’entrait pas dans les critères sportifs de club demi-finaliste, puisque lourdement éliminé dès les huitièmes. Pour Thierry Murie l’affaire est close puisque les règlements ont été changés et « qu’il fallait être qualifié pour les Phases Finales. » Un critère rempli haut la main puisque les Alsaciens ont terminé N° 1 national devant Rouen...

Autre cas litigieux, celui de Chambéry, dont le Stade vétuste ne serait pas, pour beaucoup d’équipes visiteuses, aux normes. « C’est faux, il est aux normes ! Il ne plait pas aux gens parce qu’il est vieux et vétuste mais aujourd’hui, il est toujours aux normes. » Affirme Thierry Murie.

Jean-Jacques Lasserre