Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

LFB J 14 : Villeneuve d’Ascq-TGB

samedi 14 janvier 2017 par Rédaction

Serrer les dents en attendant Bishop

Les Tarbaises sont parties sans Bishop qui a été arrêtée jusqu’à mercredi après un examen médical approfondi à l’hôpital. Soit dix jours d’ITT, ce qui tendrait bien à prouver, en plus des vidéos accablantes, que le geste de Bravard méritait plus qu’une simple anti-sportive. Les Tarbaises vont devoir serrer les dents et s’accrocher pour éviter de prendre une valise. Encaisser moins que les 40 points du match Aller (42-82) sera déjà un exploit sans l’Australienne et la capitaine Sylvie Gruszcynski. L’objectif sera donc de se servir de cette rencontre pour bien préparer Nice et Nantes qui seront deux rencontres primordiales pour l’avenir. L’important pour François Gomez, c’est que ses Filles gardent l’état d’esprit qu’elles ont démontré ces dernières semaines et en particulier contre Basket-Landes. Ce sera une nouvelle fois l’occasion de donner du temps de jeu à Astan Dabo, à Julie Carlier et à la jeune Awa Trasi pour les aguerrir aux joutes futures. 

Villeneuve d’Ascq, un grand d’Europe

Ces dernières saisons, Villeneuve d’Ascq est devenue une des meilleures équipes européennes, vainqueur de l’Eurocoupe 2015 et Finaliste 2016 ! C’est, avec Montpellier et Bourges, ce qui se fait de mieux en France. Cette année, les Nordistes sont tombées dans une poule difficile avec Ekaterinburg (Rus.), Salamanque (Esp.), Bourges, Sopron (Hon), Polkowice (Pol.), Orenburg (All.) et Antaya (Tur). Villeneuve d’Ascq a gagné quatre matchs, dont deux à l’extérieur, et en a perdu quatre, dont deux à domicile, contre Bourges et Ekaterinburg.

Villeneuve sur le podium

L’ESBVA-LM, malgré ses cinq défaites, occupe avec 21 points (8 victoires) la troisième place à égalité avec Bourges et Basket-Landes, à deux points de Montpellier et de Charleville-Mézières. Les Nordistes ont perdu à l’Open contre Mondeville (67-63), à Charleville-Mézières (73-64), à Nice (71-65) et deux fois sur leur parquet contre Bourges (62-68) et plus surprenant contre Nantes (67-74). Une défaite qui peut s’expliquer par les absences d’Epoupa et de Brémont. Villeneuve-d’Ascq s’est imposé trois fois en déplacement à Tarbes (42-82), à Lyon (79-87), au Hainaut (61-72) et cinq fois au Palacium contre Hainaut (93-46), Montpellier (70-59), Angers (77-65), Basket-Landes (84-51) et Mondeville (71-57)

Villeneuve d’Ascq a renouvelé son effectif

Cinq défaites en Championnat et un parcours décevant en Euroligue qui s’expliquent peut-être par le renouvellement de 60% de l’effectif avec les départs de Kaltsidou, Sacko, Robert, Kamba, Mahoney et Podrug. Frédéric Dussart a reconstruit son équipe autour de Gaye, Amant, Bremont et Gomis, en recrutant, Sy-Diop, Ayayi, Epoupa, Stepanova, Iagupova et Naumenko. Un recrutement haut de gamme qui fait de Villeneuve d’Ascq un des favoris du podium derrière Montpellier et Bourges ! Inutile de présenter Epoupa et Ayayi, qui malgré leurs 22 printemps, étaient aux J.O. De Rio, tout comme Amand. Inutile non plus de présenter l’internationale sénégalaise Sy-Diop, qui était elle aussi à Rio et l’internationale Tchèque Stepanova, qui a fait les beaux jours de Basket-Landes. Il faut rajouter les deux internationales ukrainiennes, Alina Iagupova, (24 ans, 1,83 m) qui s’est distinguée au dernier Euro avec 29,3 points et 6 rebonds de moyenne ! Et Liudmiya Naumenko (23 ans, 1,83 m), qui a disputé l’Euroligue avec Braine (14,2 points, 10,4 rebonds). Villeneuve a fait le pari de recruter les deux joueuses qui ont connu des problèmes d’adaptation lors de leur premier séjour à l’étranger. Si Iugupova a confirmé son énorme potentiel, Naumenko galère.

Dix joueuses ’’majeures’’

Avec dix internationales dans son effectif, Frédéric Dusard dispose de dix joueuses ’’majeures’’, soit de deux cinq majeurs sur le parquet ! Un véritable effectif d’Euroligue puisque les Nordistes jouent sur les deux tableaux. Un effectif composé de deux meneuses avec Epoupa (9,2 points, record 2 x 15 points et 6 double), Brémond (5 points, record 13 points), de trois joueuses extérieures avec Gomis (8,85 points, record 2 x 15 points, et six double), Ayayi (10,7 points, record 23 points, six double), Iagupova (13,6 points, record 25 points et dix double), de cinq intérieures avec Gaye (6,9 points, record, 13 points) Stépanova (7,4 points record 15 points, cinq double), Amand (7,50 points, record 19 points, quatre double), plus Sy-Diop (8,2 points, record 2 x 17 points) et Naumenko (1,14 points, record 2 x 3 points), qui jouent aussi au poste 3. Le meilleur entraîneur de la saison 2014-2015 a de quoi faire tourner largement son effectif contre une équipe tarbaise qui, compte tenu des absences de Bishop et de Gruszczynski joue à six, voire à sept avec Trasi..

L’effectif de Villeneuve d’Ascq

N° 0 : Olivia Epoupa : Poste 1, 23 ans, 1, 65 m, internationale

N° 5 : Virginie Brémont : Poste 1, 30 ans, internationale U 20

N° 7 : Kamila Stepanova : Poste 5, 29 ans, 1,93 m, internationale tchèque

N° 9 : Johanne Gomis : Poste 2, 32 ans, 1,79 m, internationale

N° 11 Valériane Ayayi : Poste 3, 23 ans, 1,84 m, internationale

N° 12 Mamé Sy-Diop : Poste 4, 32 ans, 1,84 m, internationale sénégalaise

N° 14 Aby Gaye : Poste 5, 22 ans, 1,95 m, internationale U16 à U20, pré-sélectionnée olympique

N° 15 Liudmyla Naumenko : Poste 4-5, 24 ans, 1,88 m, internationale ukrainienne

N° 23 Alina Iagupova : Poste 3, 25 ans, 1,86 m, internationale ukrainienne

N° 25 Marielle Amant : Poste 5, 28 ans, 1,90 m, internationale

Les rencontres de la 14e journée

Bourges-Angers

Basket-Landes-Montpellier

Lyon-Charleville-Mézières

Nice-Hainaut

Jean-Jacques Lasserre