Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
   
 
   
 

Politique : Jean Glavany "regonflé" par le score obtenu lors du conseil fédéral et par le sondage du PS

samedi 5 décembre 2009 par Rédaction

Ce n’est pas un homme abattu que l’on a retrouvé au lendemain du conseil fédéral qui lui a préféré Bernard Plano, maire de Lannemezan, pour conduire la liste PS aux élections régionales 2009. Au contraire, Jean Glavany nous a dit être regonflé par son score, persuadé que cela va compter au moment des élections législatives. D’abord, il a tenu à féliciter le vainqueur. L’aidera-t-il durant la campagne. Il votera pour lui mais doute qu’on lui demande quoi que ce soit. L’actuel député de la 3e circonscription ne s’attarde pas. Il aime à revenir sur ce qui s’est passé ces derniers jours. Il souligne que sur les 32 sections socialistes des Hautes-Pyrénées, avec Isabelle Vaquié, la Bagnéraise, ils sont majoritaires dans 15 d’entre elles, malgré l’opposition radicale à sa personne constatée à la tête de la Fédération socialiste des Hautes-Pyrénées.

Et puis, il se plaît à commenter le sondage commandée par Martine Aubry, la première secrétaire. On laissait entendre, selon lui, qu’il avait une image déplorable dans le département, qu’il était isolé au PS dans les Hautes-Pyrénées et qu’il n’était soutenu par aucun militant. "Le sondage, précise-t-il, puis le vote démontrent le contraire. Moi-même ça m’a surpris de voir 74% d’opinions positives sur 94% de notoriété. Bernard Plano a 68% d’opinons positives mais sur 31% seulement de notoriété. Dans le débat, cela a été complètement occulté. Le sondage montre donc que je n’ai pas du tout une image négative dans le département comme ils le disaient. Le vote de jeudi soir montre aussi que je ne suis pas du tout isolé. Martine Aubry est furieuse et je sais qu’elle a la tentation de m’imposer au cours de la convention nationale qui décidera in fine. Je refuserai, je ne ferai pas ce cadeau à ceux qui me taxent encore de "Parisien" alors que je suis ici depuis 23 ans. Par contre, tout le monde aura noté que ça rend beaucoup plus difficile mon élimination au moment des législatives". Et Jean Glavany de confirmer qu’il se présentera bien dans la 2e circonscription, celle qui s’étend de Maubourguet à Luz. Pourquoi un accord national PS-PRG n’attribuerait-il pas la 1e circonscription au PRG puisque Pierre Forgues, l’actuel député, ne se représentera pas ? Jean Glavany n’écarte pas cette éventualité.
Contrairement à ce que la classe politique haut-pyrénéenne pensait, c’est un Glavany combattif qui ressort de ces quelques jours de turbulence. Comme le marin qu’il est dans ses moments de loisirs, après avoir été confronté à du gros temps...
Gérard Merriot