Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Jeanine DUBIE a assisté au lancement de Gaïa dans l’espace

jeudi 19 décembre 2013 par Rédaction

Jeudi 19 décembre 2013, Jeanine DUBIE, députée des Hautes-Pyrénées, a assisté au lancement du satellite Gaïa - le télescope spatial le plus évolué jamais réalisé en Europe-, à bord d’une fusée Soyouz, depuis Kourou en Guyane. Par téléphone, la députée des Hautes-Pyrénées explique : "Je viens de vivre un moment extraordinaire et vraiment j’ai beaucoup de chance. Je suis très reconnaissante à Boostec et à Astrium d’avoir bien voulu m’associer à ce moment historique pour la recherche spatiale ».

Conçu et construit par Astrium pour le compte de l’Agence spatiale européenne (ESA), Gaïa a pour vocation de mesurer la distance et la vitesse des étoiles et permettra d’améliorer notre compréhension des origines et de l’évolution du Système solaire. Il permettra la découverte de centaines de milliers d’objets célestes inconnus, y compris des planètes extrasolaires et des étoiles avortées, appelées naines brunes. A l’intérieur de notre système solaire, Gaia devrait également arriver à identifier des dizaines de milliers d’astéroïdes supplémentaires.

Ce satellite d’exception comprend deux télescopes de pointe pour lesquels Boostec - entreprise de Bazet, dans les Hautes-Pyrénées – a réalisé l’ensemble des pièces qui les composent, dont les dix miroirs rectangulaires, le grand plan focal et l’anneau de 3,50 mètres de diamètre qui les porte.
Avec un effectif de 35 salariés seulement, sous la Direction de Jérôme Lavenac, Boostec, filiale du groupe Mersen, a fabriqué des composants en carbure de silicium, un matériau extraordinaire, léger, très rigide et très peu sensible aux grandes variations de températures dans l’espace. Cette prouesse technique résulte d’un long travail et d’un fort investissement en recherche & développement de l’équipe Boostec, avec le soutien d’Astrium, filiale d’EADS
".