Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Les retraités veulent faire entendre leurs voix

jeudi 4 octobre 2012 par Rédaction

Les résultats aux élections présidentielles et législatives
ont créé de grands espoirs et de fortes attentes qui ne sauraient être déçus.
Si la session parlementaire de fin juillet a adopté diverses mesures, marquant
des choix en rupture avec la politique menée ces cinq dernières années, la
situation du pays nécessite d’aller beaucoup plus avant. Le gouvernement doit
répondre maintenant, rapidement, aux demandes légitimes des actifs, des
retraités, des jeunes, des privés d’emploi.

Pour les retraités,
la CGT, la CFDT, l’UNSA, la FGR/FP et la FSU avancent trois urgences :

- Le pouvoir d’achat :

Sa dégradation continue doit cesser. Une augmentation du
montant des retraites de tous est nécessaire avec un effort particulier pour
les basses pensions :

 abandon définitif
du projet, repris de l’ancien gouvernement, d’augmenter la CSG pour<span
style='mso-spacerun:yes'> les retraités, des suppressions de l’abattement
de 10% et de la majoration de pension pour les parents de trois enfants.

 prime
exceptionnelle de 300€ pour compenser les retards accumulés,

 pas de pension
au-dessous du SMIC,

 indice des prix,
utilisé pour la revalorisation, prenant en compte

• l’évolution des dépenses contraintes.

Non les retraités ne
sont pas des nantis !

- La prise en charge de la perte d’autonomie :

Depuis plusieurs années, à domicile ou en établissement, le
reste à payer par les personnes âgées ou leur famille n’a cessé de croître.

Il est devenu extrêmement lourd. Cette situation est
inacceptable et réclame des mesures urgentes !

 pour l’APA, dans
l’immédiat, un effort important de financement national et pérenne est nécessaire,
les services d’aide à domicile doivent
aussi être développés.

"Arial","sans-serif";mso-bidi-language:HE'><span
dir=LTR><span
style='mso-spacerun:yes'> pour la perte d’autonomie et le handicap,
quels qu’en soient la cause ou l’âge de la personne concernée, ils doivent
relever de la solidarité nationale dans le cadre de la Sécurité Sociale tout au
long de la vie. On ne comprend pas que les décisions de prise en charge soient repoussées,
à nouveau, à 2015 cette fois.

- L’accès aux soins :

Le reste à payer par le patient a là aussi considérablement
augmenté.

Progressivement, certains malades réduisent, reportent, ou
renoncent aux soins faute d’une couverture suffisante par une complémentaire de
santé trop chère. Il faut stopper le désengagement de la Sécurité Sociale qui doit
bénéficier d’un financement à la hauteur des besoins réels.

La Sécurité Sociale et le système de santé ne souffrent pas
d’un excédent de dépenses mais d’une insuffisance criante de ressources.

 

Pour pouvoir répondre aux revendications<span
style='mso-spacerun:yes'> il faut, réformer la fiscalité, lutter contre
la spéculation, relancer la consommation, 
ce qui permettra de sortir de la crise, des déficits et de lutter efficacement
contre le chômage. Le Président de la République doit, en effet, changer le cap
de sa politique, décriée par de nombreux économistes, pour celui du partage, au
profit de tous, de la richesse produite
par le pays. Il s’agit de remettre en cause le système <span
style='mso-spacerun:yes'> ultralibéral qui dicte ses choix d’austérité à
l’ensemble des pays européens. 

 

<span
style='font-family:"Arial","sans-serif";color:#C00000'>Manifestations Jeudi 11
octobre 2012 dans tout le pays, à Tarbes, Rassemblement à 16 heures 30, place
de Verdun .

Dépôt de motion au Conseil Général, aux parlementaires du
département et à la Préfecture avec audience.