Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Mars bleu 2021 : le mois du dépistage du cancer colorectal (Communiqué)

mardi 9 mars 2021 par Rédaction

Le mois de mars est le mois dédié à la prévention du cancer colorectal, un cancer qui touche chaque année plus de 40.000 personnes en France, étant responsable de 18.000 décès (le 2ème cancer le plus meurtrier en France). Pourtant c’est une maladie qui diagnostiquée à temps est guérie dans 90% de cas !

La clé c’est le dépistage précoce et aujourd’hui il y a un outil performant, gratuit, facile d’accès qui est le FIT test proposé par la sécurité sociale, un test qui permet de dépister le sang dans les selles chez des patients asymptomatiques âgées de 50 à 74 ans. En cas de test positif on propose la réalisation d’une coloscopie qui permettra de détecter des polypes (qui sont les précurseurs du cancer colorectal) ou des cancers débutants. Depuis plusieurs années le dépistage a été amélioré car le nouveau test immunologique est plus sensible, plus spécifique et plus facile à réaliser nécessitant un seul prélèvement au lieu de trois auparavant. La coloscopie a été elle aussi perfectionnée car les appareils sont plus performants permettant de dépister des lésions millimétriques, la préparation avant l’examen est mieux acceptée et les suites sont simples, l’examen pouvant être organisé dans la majorité des cas en ambulatoire. Nous avons même testé récemment sur le CH de Tarbes une nouvelle technique d’ « intelligence artificielle » qui permet de discriminer pendant la coloscopie entre les polypes à risque de dégénérescence en cancer (qu’on appelle polypes adénomateux et qui doivent être réséqués) et ceux qui sont complétement bénins, appelés polypes hyperplasiques.

Malheureusement, malgré sa facilité, le taux de participation pour ce test reste insuffisant, aux alentours de 30%. En plus, avec la crise sanitaire, des examens ont été reportés, les patients se sont présentés tardivement et beaucoup des cancers ont été diagnostiquée dans une phase évoluée.

Au Centre Hospitalier de Tarbes, avec l’aide de la direction de soins, nous avons essayé de maintenir le plus possible les coloscopies chez les patients ayant une suspicion de cancer colorectal ou un test FIT positif. Dans le même esprit la prise en charge chirurgicale de ces cancers (mais aussi des cancers en général) a été priorisée par rapport à d’autres interventions moins urgentes et les traitements par chimiothérapie des formes plus avancées ont elles aussi été poursuivis dans le cadre de l’Hôpital de Jour de Cancérologie, tout en s’adaptant au protocole sanitaire. 

Le FIT test peut sauver des vies, M M. a réalisé le test à l’âge de 53 ans alors qu’il était complétement asymptomatique. Le test s’est révélé positif, il a réalisé sa coloscopie et on lui a découvert un polype dégénéré en cancer, il a été opéré et traité par chimiothérapie et nous sommes aujourd’hui à 5 ans de son intervention. M G. a été également diagnostiqué à 69 ans avec un cancer colique après avoir réalisé le test, nous sommes à un an de sa chirurgie colique.

Donc dépistez-vous, parlez-en autour de vous. Avec l’implication de tous nous vaincrons ce fléau.

Coordonnées : Mme CUQ Annette présidente du Comité Départemental de la Ligue Contre le Cancer : annettecuq@gmail.com, portable 06 71 10 58 75