Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Reprise du 11 mai : le SNUipp/FSU 65, syndicat majoritaire du premier degré communique.

mercredi 6 mai 2020 par Rédaction

Suite à l’annonce du 13 avril de M Macron de rouvrir les écoles, les personnels du premier degré se mobilisent pour répondre à cette annonce. Un protocole d’ouverture a été envoyé dimanche 3 mai alors qu’il était prévu 2 jours avant.
Il reste une semaine aux directeurs et à leurs équipes pour mettre en place un protocole de 54 pages qui engage pénalement les directeurs, les enseignants et les AESH (accompagnants de élèves en situation de handicap).

Les directeurs se trouvent en face de difficultés insurmontables : organisation avec les mairies, communication avec les familles. En plus de cela s’ajoutent une succession d’injonctions contradictoires des supérieurs hiérarchiques et l’incapacité de M L’Inspecteur d’académie de répondre à des questions essentielles et indispensables. (exemple CHSCT comité d’hygiène et de santé des conditions de travail, aujourd’hui de 10H00 à 12H00). Les enseignants en continuant les cours à distance doivent préparer la rentrée du 11 mai.

La municipalité de Soues, comme d’autres en France a refusé d’ouvrir ses écoles car elle considère impossible la mise en œuvre du protocole.

J’ai été volontaire hier pour la prise en charge d’enfants de personnels soignants à Anatole France. Respecter le protocole sanitaire avec 7 élèves de maternelle est IMPOSSIBLE sauf en niant un élément déontologique majeur dans notre métier d’instituteur : le bien-être des enfants. Comment laisser pleurer un enfant de 3 ans sans lui prendre la main ? Comment empêcher un élève (même de CM2) de jouer avec ses copains dans la cour de récréation ? Comment rassurer ou contenir un élève autiste sans le prendre dans ses bras ?

Les personnels soignants se sont mobilisés pour sauver des vies, on demande aux enseignants de se mobiliser avec le risque d’en mettre en péril ! Ce n’est pas la même chose !

Par notre maillage territorial, par notre expérience du terrain, par les visioconférences que nous avons organisées avec les personnels sur la reprise du 11 mai nous avons une multitudes d’information très intéressantes.

co-secrétaires départementaux
Sylvette LE MOAL
David CASTEBRUNET