Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Il avait battu à mort sa compagne : un ancien militaire va être écroué

lundi 27 avril 2020 par Rédaction

Le mercredi 1er avril, un ancien parachutiste du 1er Régiment des Hussards Parachutistes de Tarbes avait appelé sa mère, à Bordeaux, et lui avait raconté que sa compagne était morte après l’avoir battue. La mère avait appelé la police de Bordeaux, laquelle avait alerté les policiers de Tarbes. A leur arrivée sur les lieux du drame, impasse Ingres, les policiers se sont retrouvés face à un homme qui a tenté de les blesser avec un couteau avant de retourner l’arme contre lui. Il a essayé de se trancher la gorge. Il a été hospitalisé.

Les magistrats du pôle criminel palois, juge d’instruction et juge des libertés et de la détention, se sont rendus, la semaine dernière, au centre hospitalier de Tarbes. L’homme, âgé de 54 ans, a reconnu les violences commises dans la nuit du 31 mars au 1er avril dernier, dans le quartier de La Gespe, à Tarbes, mais a soutenu ne pas avoir voulu tuer sa compagne. Une version confrontée aux constatations relatées il y a une semaine par le procureur de la République de Tarbes, Pierre Aurignac, qui indiquait que la victime, âgée de 50 ans, avait succombé à « des coups multiples ». « Il a été mis en examen pour homicide volontaire sur conjoint ainsi que pour les violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique », a confirmé la procureure Cécile Gensac,

Il reste pour l’instant à l’hôpital sous escorte puis sera écroué à la maison d’arrêt de Tarbes.