Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Mais dans quel pays vit-on ? (Communiqué du Parti Communiste)

mardi 25 juillet 2017 par Rédaction

Dans la nuit de dimanche à Lundi un collectif de Séméac a érigé un mur devant l’entrée du F1, voulant ainsi protester contre l’accueil de migrants prévu début Août dans cet ex hôtel vendu par le groupe Accord à ADOMA ( ex Sonacotra), c’est inacceptable.

Oui ! Le projet d’accueillir des migrants dans l’ancien hôtel F1 a été réalisé sans concertation, notamment avec les élu(es) de Séméac, et encore moins avec la population,

Mais rien ne peut justifier cet acte honteux et déshonorant qui nous renvoie aux heures sombres de notre histoire. Quelle injure faite à l’humanité.

La question de l’accueil légitime des migrants dans la dignité, devrait être traitée par les pouvoirs publics, préfecture, conseil départemental, municipalité en concertation avec les associations telles que la CIMADE, RESF, comme nous le réclamons d’urgence, et non à une société privée qui entend s’enrichir sur la détresse humaine.

La banderole de ce collectif : Non à la fermeture du F1 arguant la défense des emplois de l’hôtel ne trompe personne. C’est la peur et le refus de l’autre qui est le ciment de cet acte odieux.

La fédération du Parti communiste s’élève contre de tels agissements qui ne font que nourrir le contexte actuel d’instrumentalisation raciste et xénophobe de l’immigration. Elles appellent tous les citoyens attachés aux valeurs de solidarité et de fraternité à combattre les peurs stériles et à exiger que des solutions viables soient étudiées pour accueillir dignement ces populations en détresse.

Hervé Buffat
Secrétaire fédéral