Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

L’économie régionale au ralenti sauf dans l’aéronautique et le spatial (Communiqué de l’INSEE)

lundi 1er juin 2015 par Rédaction

En 2014, l’économie française progresse faiblement au sein d’une zone euro dont l’activité ne renoue que timidement avec la croissance. Le PIB de la France augmente de 0,2 % après + 0,7 % en 2013. La consommation en est le principal moteur.

 

En Midi-Pyrénées, l’emploi salarié marchand baisse légèrement en 2014 pour la première fois depuis 2009. La région demeure toutefois parmi les régions françaises où la situation se dégrade le moins. Le marasme persistant du secteur de la construction pèse sur l’emploi régional. Le commerce et l’intérim sont peu dynamiques. Seuls l’industrie et surtout les services marchands créent un solde net de postes supplémentaires. L’évolution de l’emploi n’est pas homogène sur l’ensemble du territoire régional. Les pertes sont concentrées sur trois départements : les Hautes-Pyrénées, le Tarn et le Gers. À l’inverse, la Haute-Garonne concentre l’essentiel des embauches et l’emploi lotois est le plus dynamique.

 

L’atonie de l’emploi dans une région fortement attractive entraîne une augmentation du taux de chômage régional (+ 0,5 point entre fin 2013 et fin 2014), un peu plus forte qu’en France métropolitaine (+ 0,4 point). Fin 2014, il touche 10,4 % des actifs de Midi-Pyrénées contre 10,0 % en moyenne nationale. Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi continue d’augmenter sans discontinuer depuis fin 2007 dans la région comme au niveau métropolitain. Avec la faiblesse de l’activité, les entreprises ont davantage recours au dispositif d’activité partielle, notamment dans la construction et l’ingénierie. Le nombre de bénéficiaires d’un emploi aidé augmente en 2014 mais la formation en alternance recule.

 

2014 est un très bon cru pour la construction aéronautique et spatiale. Airbus vend et livre davantage d’avions qu’en 2013, année déjà exceptionnelle. En Midi-Pyrénées, plus d‘un salarié sur dix travaille dans une entreprise de la filière aéronautique. L’augmentation des cadences de production de l’avionneur tire la chaîne d’approvisionnement industrielle alors que les perspectives s’assombrissent dans l’ingénierie. 2014 est aussi une très bonne année pour le spatial régional avec une forte augmentation des prises de commandes de satellites. Midi-Pyrénées est la 1ère région pour l’effort de recherche-développement (en % du PIB) grâce aux dépenses des entreprises et à la recherche publique. En 2014, celle-ci est marquée par la montée en charge du Programme d’Investissements d’Avenir, avec notamment l’inauguration de l’Espace Clément Ader sur le campus Montaudran-Aerospace de Toulouse.

 

L’agriculture est aussi un secteur essentiel à l’économie régionale. Très inférieur à celui de France métropolitaine, le revenu des agriculteurs midi-pyrénéens est encore en baisse en 2014 pour toutes les orientations de production, hormis en viticulture et en production laitière. Pour les céréaliculteurs, les cours des matières premières agricoles décrochent, la récolte mondiale étant surabondante.

 

La construction de logements ne redémarre toujours pas. En 2014, 22 000 logements sont autorisés à la construction en Midi-Pyrénées. C’est nettement moins qu’en 2013. La tendance est la même en France métropolitaine. Sur le marché immobilier, les ventes d’appartements neufs reculent entre 2013 et 2014 alors que leurs prix baissent pour la première fois en 30 ans. Dans l’agglomération toulousaine, le marché immobilier de bureaux reste stable grâce à des opérations d’envergure dans le secteur aéronautique et une demande toujours active des PME.

 

L’année touristique est maussade. La fréquentation des hébergements collectifs touristiques de Midi-Pyrénées diminue de 3 % par rapport à 2013. Les hôtels limitent la baisse grâce au retour des touristes résidant à l’étranger et de la clientèle d’affaires. Mais les campings et les autres hébergements touristiques souffrent particulièrement de la mauvaise météorologie estivale. Le transport de passagers diminue en Midi-Pyrénées pour la deuxième année consécutive. Il baisse légèrement dans les aéroports et un peu plus fortement dans les gares ferroviaires.

Le bilan économique de Midi-Pyrénées (.pdf)